11/10/2015

GP de Russie : Victoire et titre en vue pour Lewis Hamilton- Belle 6ème place de Felipe Nasr sur Sauber

Lewis Hamilton a remporté le deuxième Grand-Prix de Russie de l'histoire en s'imposant devant Sebastian Vettel et Sergio Perez. L'abandon de Nico Rosberg sur problème mécanique offre pratiquement le titre à l'Anglais. Beau résultat final pour l'équipe suisse Sauber

Alors qu'il partait à nouveau en pole-position, Nico Rosberg est à nouveau le grand battu du jour. Et cette fois-ci, l'Allemand n'y est vraiment pour rien. Lâché par sa pédale d'accélérateur, il offre la victoire sur un plateau à Lewis Hamilton qui a maintenant une voie royale pour le titre de champion du monde. Pourtant au départ, tout semblait sourire à Rosberg qui parvient à maintenir derrière lui au premier virage. Les deux Mercedes devancent Räikkönnen, Vettel et Bottas. Derrière Nico Hülkenberg part en tête à queue et emmène Marcus Ericcson et Max Verstappen avec lui. Pour l'Allemand ainsi que le pilote suédois de Sauber c'est l'abandon et cela provoque l'entrée en piste de la première voiture de sécurité.

f1-russian-gp-2015-race-winner-lewis-hamilton-mercedes-amg-f1-celebrates-on-the-podium.jpg

Au nouveau départ lancé les positions ne changent guère mais c'est au 7ème tour qu'intervient le choc pour Nico Rosberg, sa pédale d’accélérateur ne fonctionne plus et l'oblige à abandonner une course qu'il menait ici sans erreurs. Lewis Hamilton prends alors le commandement devant Bottas et les deux Ferrari. Quelques tours plus tard, c'est le Franco-Genevois Romain Grosjean qui est victime d'une violente sortie de route. Lancé en pleine courbe, il perd toute adhérence ainsi que le contrôle de sa Lotus avant de taper violemment le mur. Grosjean s'en sort heureusement sans mal, mais il provoque ainsi l'entrée d'une deuxième Safety Car.

Certains pilotes en profitent pour changer leurs gommes, comme le fait intelligemment Sergio Perez. Pas de changement majeur quand la voiture de sécurité s'éclipse laissant Hamilton reprendre la tête de course d'un calme olympien. Du côté de chez, c'est beaucoup moins détendue, puisque Vettel et Räikkönnen sont au coude à coude avant que l'Allemand ne prenne finalement le dessus.

Vettel réussit ensuite à creuser l'écart de manière plus importante et laisse Segio Perez intercalé, se battre avec Räikönnen et Bottas pour la 3ème marche du podium. Les trois monoplaces sont au coude à coude et le dernier tour est des plus épiques. Les deux Finlandais parviennent à prendre le meilleur sur le Mexicain avant de se livrer une bataille des plus intenses sur les dernières kilomètres de piste. Iceman finit par roucher le pilote Williams et le sortir de la piste. Abandon pour l'un, pénalité pour Räikkönnen et 3ème place pour Checo Perez qui est tout heureux d'accompagner Hamilton et Vettel sur le podium longeant le parc olympique de Sotchi.

f1-russian-gp-2015-sergio-perez-sahara-force-india-f1-vjm08.jpg

Felipe Nasr profite également de l'accrochage des deux Scandinaves pour remonter de la 8ème à la 6ème place et offrir huit précieux points à l'équipe Sauber : « L’équipe a fait un travail fantastique et la voiture était compétitive dès les premiers tours et j’ai ensuite été en mesure de gagner des positions. Ce sont de bons points pour notre Team ».
L'autre grand heureux du jour était bien entendu Lewis Hamilton qui n'a plus qu'à tendre les bras pour remporter un troisième titre mondial. Deux petits points suffiront à son bonheur, alors quil reste encore 4 courses à disputer. Autant dire que la consécration est toute proche. Dès le prochain Grand-Prix aux USA le 25 octobre ? En tous cas, le titre constructeur est lui déjà en poche pour Mercedes qui pourra le fêter dignement à Austin.


 

 

 

13/10/2014

Hamilton gagne en Russie et Mercedes remporte les titres des constructeurs

Au terme du premier Grand-Prix de Russie de l’histoire disputée autour du complexe des Jeux Olympiques de Sotchi, l’équipe Mercedes pouvait avoir le sourire, puisqu’elle fêtait non seulement le 8ème doublé de la saison, mais aussi le gain du titre de champion des constructeurs.

 

Dominatrice depuis les essais du vendredi, la marque allemande n’a pas laissé passer l’occasion de classer l’affaire devant le public Russe, alors qu’il reste encore 3 Grand-Prix à disputer. Si pour Hamilton cette course fut presque une promenade de santé, il en a été tout autre pour Nico Rosberg. L’Allemand qui partait 2ème sur la grille de départ a tout tenté au premier virage pour prendre la tête devant son coéquipier. Il y parviendra finalement, non sans détruire son pneu avant droit, l’obligeant à rentrer au stand dès le premier tour pour chausser des pneus neufs qu’il gardera jusqu’à a fin de la course pour finalement remonter jusqu’à la 2ème place. Il réussit donc une fantastique remontée et l’exploit de faire à un tour près le Grand-Prix avec un seul train de pneumatiques. Belle performance, mais pas assez pour faire trembler Hamilton, désormais largement installé en tête du championnat avec 17 points d’avance et auteur d’une course solide. Hamilton et toute l’équipe étaient donc logiquement tout sourire ce soir dans le paddock.   

F1+Grand+Prix+of+Russia+OvA4mQhhKGgx.jpg

En ce qui concerne le reste de la course, avouons-le tout de suite, elle ne fut ni folle ni passionnante. En dehors de l’omniprésence de Vladimir Poutine dans les tribunes et sur le podium, le public a eu droit à peu de dépassements et une fois n’est pas coutume, peu d’arrêts aux stands également, la plupart des pilotes privilégiant une stratégie à un seul arrêt. Valtteri Bottas (Williams-Mercedes) termine 3ème avec le meilleur tour en course devant Button et Magnussen, confirmant la bonne santé des moteurs Mercedes. Avec ces 4ème et 5ème places, McLaren remonte ainsi à la 5ème place provisoire du championnat constructeur. Dure journée en revanche pour Red Bull qui voit ses deux pilotes terminer 7ème et 8ème derrière Fernando Alonso. Les 3 hommes se sont longtemps battus entre eux sans pouvoir revenir sur le peloton de tête, n’étant pas assez rapides tout au long de la course.

F1+Grand+Prix+of+Russia+Gz9RRA-fd4ax.jpg


Quant aux Sauber, elles ont une fois de nouveau terminé loin des points et de la tête de la course. Sutil auteur d’une course très discrète mis à part son accrochage avec le Franco-Genevois Romain Grosjean (Lotus-Renault) termine 16
ème derrière son coéquipier Gutierrez 15ème. Le Mexicain a lui été un peu plus convaincant, réalisant un long premier relais et pointant à la 9ème place à la mi-course. Malheureusement pour lui, l’arrivée d’une éventuelle Safety Car ne se fit jamais et il rétrograda après son arrêt au stand. Grosjean terminé lui au 17ème rang après une pénalité pour son accrochage.

 

arton36778.jpg

Enfin n’oublions pas Jules Bianchi, pour qui les pilotes se sont réunis 10 minutes avant la course, formant un cercle et avec un message de soutien au pilote Français. Jean Todt a également participé au rassemblement. Espérons que nous aurons de bonnes nouvelles du pilote Marussia d’ici peu. Prochaine course le 2 novembre à Austin pour le Grand-Prix des Etats-Unis qui devrait confirmer ou non l’avantage de Lewis Hamilton au championnat du monde des pilotes.

GP de Russie

 PiloteEcurieEcartPts
01   L. Hamilton   Mercedes 53 tours 25
02   N. Rosberg   Mercedes +13.6 18
03   V. Bottas   Williams +17.4 15
04   J. Button   McLaren +30.2 12
05   K. Magnussen   McLaren +53.6 10
06   F. Alonso   Ferrari +60.0 8
07   D. Ricciardo   Red Bull +61.8 6
08   S. Vettel   Red Bull +66.1 4
09   K. Räikkönen   Ferrari +78.8 2
10   S. Pérez   Force India +80.0 1