01/04/2015

Un week-end de course avec Lucas Légeret jeune espoir Suisse de karting

Vous êtes-vous souvent posez la question à quoi ressemble une vraie course de karting ? Ou comment se préparent et vivent ces jeunes pilotes lancés à plus de 120 km/h qui seront peut-être les futures stars de demain ? Alors Intéressons-nous aujourd’hui au jeune Vaudois de 14 ans Lucas Légeret qui entame sa 2ème saison dans la prestigieuse compétition internationale WSK (World Series Karting).

Pour son âge, il s’agit de la plus haute catégorie de karting, puisque le championnat se déroule en Italie, Espagne, Grande-Bretagne ou encore à Macao. Vous l’aurez compris, Lucas fait donc partie des tous meilleurs pilotes de sa génération et s’illustre dans la plus prestigieuse compétition de son âge (les jeunes de moins de 16 ans ne peuvent pas encore courir en monoplace). Ses concurrents viennent d’ailleurs de toute l’Europe (Belgique, France, Italie, Russie..) et même de l’Asie avec des représentants de la Chine et Singapour).

_DSC7509_1a26623e95.jpg

En signant en fin d’année dernière au sein du Team officiel BirelART, Lucas s’est donné les moyens de ses ambitions puisque il a du même coup intégré l’Académie All Road notamment dirigée par Nicolas Todt (voir notre article : http://f1-faninfo.blog.24heures.ch/tag/lucas+l%C3%A9geret)
Si lors de la première course de sa saison sur le circuit d’Adria le jeune Vaudois s’était montré rapide mais avait manqué la finale suite à des problèmes techniques, il en était tout autre pour cette deuxième du calendrier en Italie à Castelleto di Branduzzo non loin de Pavia.
Arrivé en fin de semaine sur place, Lucas réalise de très bon temps dès le vendredi lors des essais libres et semble avoir trouvé de très bons réglages pour les différentes courses du week-end. Signant le 4ème meilleur temps des séries, il est malheureusement gêné ensuite en qualifications par des concurrents et doit partir de la 23ème position lors des 4 courses à points qualificatives pour la grande finale de dimanche.

2015_winter_cup_019_36c035d22d.jpg

Loin d’être découragé, le jeune Vaudois brille tant samedi sur le sec et que dimanche sous la pluie avec de superbes dépassements conclués par des remontées au classement général. Ces belles performances sont d’ailleurs suivies par une magnifique 5ème place lors de la pré-finale qui le classe 10ème sur la grille de départ de la grande course du dimanche après-midi.
Mais avant d’abord le moment le plus important du week-end, retour dans le stand de son équipe où Lucas va débriefer et analyser les données de la télémétrie avec ses mécaniciens et ingénieurs. Après cela, il sera encore temps de changer les derniers réglages pour la course qui s’annonce très pluvieuse. Au vu de la structure de son équipe et des moyens à dispositions sur place, les spectateurs et soutiens comprennent vite que nous sommes dans un monde de futurs champions où rien n’est laissé au hasard et où les pilotes ne se font aucun cadeau.

_DSC9663_4ce3abc733.jpg

Justement, des cadeaux Lucas Légeret n’en recevra pas tellement pour la course principale de cette manche de Castelleto. Sous une pluie battante qui vient de redoubler d’intensité, le Vaudois nourrit pourtant de légitimes ambitions. On se dit aussi que les conditions de course pourraient lui permettre de se mettre en évidence. Depuis une grille de départ digne des plus grandes courses, Lucas  réussit un très bon départ et remonte à une splendide 5ème place après seulement trois tours. Revenu juste derrière son coéquipier Belge Ulysse de Pauw et alors que la course est sous drapeau jaune, c’est à ce moment qu’un concurrent heurte l’arrière du karting de Lucas qui se retrouve bien malgré lui éjecté de la piste. Très remonté et on le serait pour moins, le Vaudois garde son sang-froid et commence une remontée spectaculaire sous la pluie. Prouvant qu’il ne méritait pas ce qu’il lui était arrivé, il passe ses concurrents les uns après les autres. Intérieurs, extérieurs, courbes rien ne l’arrête…mis à part la fin de la course.

sans-titre.png

Terminant finalement huitième malgré cet incident rageant, alors qu’un podium lui tendait les bras, Lucas se consolera très vite en voyant ses ingénieurs et son motoriste le féliciter pour sa magnifique  performance globale et sa vitesse de pointe. Il marque au passage de beaux points au championnat ce qui lui permet d’être parmi les quinze meilleurs du classement (sur 80 engagés). Prochaine course de Lucas dans le cadre des WSK Master Series les 11 et 12 avril sur le circuit de La Conca au Sud de l’Italie. Bravo à lui et bonne chance pour la suite de la saison.

Plus d’informations sur Lucas Légeret (Team Art Birel) :
http://www.lucas-legeret.ch/fr/accueil/

30/05/2014

Le classement spécial du blog : « Driver of the Race Monaco»

Best of du GP de Monaco
 

casque or.jpg
1.Nico Rosberg : 5 points et casque d’or
2ème victoire consécutive à domicile pour Nico. Auteur d’un très bon départ en maitrisant parfaitement son coéquipier Lewis Hamilton, il a mené la course du début à la fin de la course. Impeccable sur les deux phases de Safety car, cette victoire lui permet d’autre part de reprendre la tête du championnat du monde. Si nous lui accordons les 5 points de notre classement c’est surtout au vu de sa performance de dimanche, car le reste laissa à désirer. En effet, la fête du podium fut en partie gâchée par la mauvaise ambiance entre les pilotes Mercedes et la fin des qualifications de Rosberg fut pour le moins ambiguë, si ce n’est suspicieuse…Vu que la FIA se prononça pour un « non-lieu », nous avons donc accordé les 5 points et le bénéfice du doute à Nico.

casque argrent.jpg
2. Jules Bianchi : 3 points et casque d’argent
Héroïque, historique, Magnifique. Tous les superlatifs étaient de rigueur pour qualifier la formidable performance du jeune Niçois dimanche soir. En effet, Jules Bianchi a su profiter des circonstances de course mais a également mis du cœur à l’ouvrage en prenant le meilleur sur Kamui Kobayashi dans un dépassement « viril et osée ». Ainsi, la suite de sa course fut un mélange de parfaite maitrise et d’audace, qui lui permirent de tenir tête à Kimi Räikönnen et ses poursuivants. Avec cette 9ème place et les tous premiers points offerts à l’équipe Marussia, Jules Bianchi s’est définitivement révélé au monde de la Formule 1 et a présenté sa candidature pour un volant dans une équipe du haut du classement pour la saison prochaine. 

casque bron.jpg
3. Daniel Ricciardo: 2 points et casque de bronze 
3ème place pour le jeune Australien et deuxième podium de sa carrière. Le GP de Monaco ne pouvait se dérouler de meilleure manière pour lui, puisqu’il termina carrément dans les roues de Lewis Hamilton et éclipsa totalement son coéquipier Sebastian Vettel en proie à des soucis techniques. Mieux encore, au fil des Grands Prix, Ricciardo s’annonce comme un redoutable et talentueux pilote, qui risque de ne pas mener la vie facile au quadruple champion du monde Allemand. Avec une voiture en constante progression, il pourrait bientôt viser la victoire lors de l’une des prochaines courses
 
Les Malus du GP :
flèche.jpg
-5pts: Adrian Sutil
Après être déjà sorti de la piste en essais libres, l’Allemand a totalement manqué ses qualifications. Il fut ainsi obligé de partir depuis le fond de grille et parvint toutefois à remonter gentiment en milieu de classement. Alors que la course semblait lui sourire et que les points étaient enfin à sa portée, l’Allemand commit une erreur lors de la sortie du tunnel et tapa dans le rail.  S’en était terminé pour lui avec ce GP de Monaco, et encore une cruelle désillusion pour lui et son équipe. Il a beau clamer que la voiture est très difficile de conduire, il risque définitivement d’y laisser sa place en Formule 1.
 

-3pts : Esteban Gutierrez :
Tout comme pour son coéquipier Allemand, Gutierrez semblait sur le point de marquer de gros points à Monaco, après avoir lui aussi manqué ses qualifications. Cependant, le Mexicain ne fit pas mieux que son coéquipier, puisqu’il commit l’irréparable en touchant le rail sous la pression de Romain Grosjean. Une faute de pilote qu’il qualifiera « d’impardonnable », ce qui ne lui rendra toutefois pas ces points envolés…
Chez Sauber tout comme dans le paddock, on commence à se demander si le problème ne se situe pas également au niveau des pilotes…Heureusement pour lui, le Mexicain amène à lui seul une grosse partie du budget de l’écurie, sinon il serait certainement déjà hors course.


-2pts : Kimi Raikonnen:
Pauvre Kimi Raikonnen a-t-on envie de dire en premier lieu. En effet, auteur d’un superbe départ, le Finlandais se retrouve rapidement 3ème derrière les deux Mercedes et rien ne laissait présager une fin de course aussi catastrophique. Payant un arrêt aux stands retardé par Ferrari, Iceman va se retrouver englué dans le traffic, avant de perde son sang-froid et de s’accrocher d’abord avec Chilton puis avec Kevin Magnussen, alors qu’une 6ème place était en jeu. Il terminera finalement hors des points et complètement largué, avec l’impression qu’il avait laissé passer une occasion de marquer de bons points. A lui de se ressaisir au Canada.
 
Classement Général Dtiver of the Race 5/19

1. Hamilton 18 pts
2. Rosberg 15 pts
3. Ricciardo 4 pts

4. Hülkenberg 3pts
5. Alonso 3 pts
6. Pérez 2 pts
7. Kvyat 2pts
8. Vettel 2 pts
9. Grosjean 2 pts

10. Magnussen 1 pt

11. Bianchi 0pt
12. Bottas 0pt
13. Button 0pt
14. Chilton 0 pt
15 Ericsson 0 pt 

16Massa- 2pts
17 Raikonnen -4pts
18. Vergne – 5pts
19. Kobayashi – 5pts
20. Gutierrez – 9pts
21. Maldonado - 10pts
22. Sutil -17pts

15:53 Publié dans F1, Formule 1, Images, Sports | Tags : f1, monaco, gp monaco, résultat, pilote, mercedes, bianchi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | |

20/02/2014

Vous voulez faire du sport automobile? Découvrez la Formule Renault 2.0, et offrez-vous un baquet

En pleine préparation et période d’essais pour cette saison 2014, faisons aujourd’hui une petite exception et intéressons-nous exceptionnellement à une autre compétition que la Formule 1, en l’occurrence la catégorie de Formule Renault 2.0. Servant notamment de tremplin aux jeunes pilotes afin d’accéder aux catégories supérieurs du sport automobile, ce championnat avec des monoplaces ayant une puissance jusqu’à 210 chevaux a d’abord été créé comme soutien à la catégorie Formule Renault 3.5, avec le but ultime de mener les pilotes talentueux jusqu’à la Formule 1. Cette compétition est donc une possibilité supplémentaire pour lancer et tester les jeunes pilotes à l’affût avant de les placer en Formule 3.5 ou en GP2 qui est encore considéré comme l’antichambre par excellence de la F1. Intéressé ? Lisez la suite de l’article et découvrez une possibilité unique de rentrer en contact avec une équipe et de présenter votre candidature ou celle d’un ami pour un baquet disponible.

L’attractive de la Formule Renault 2.0 n’est d’ailleurs plus à démontrer, puisque de futurs pilotes de Formule 1 comme Felipe Massa, Kamui Kobayashi, ou plus récemment Valteri Bottas et Daniil Kvyat, ont remporté le titre de champion. Le Danois Kevin Magnussen qui a été promu cette année pilote titulaire chez Mclaren-Mercedes y avait également évolué avant de remporter le titre de champion de Formule Renault 3.5, notamment aux dépens du Belge Stoffel Vandoorne.
Le calendrier de cette compétition comporte lui aussi des circuits mythiques et légendaires comme Spa-Francorchamps (Belgique), le Nürburgring (Allemagne), ou le Red Bull Ring (Autriche). Soit de beaux monuments à appréhender pour tous ces jeunes pilotes avant de faire le saut en Formule 3.5 ou en GP2.

formule 1,pilote,piloter une formule,devenir pilote ed formule,offrez-vous un baquet de formule,comment devenir pilote,formule renault

Justement, parmi toutes les équipes engagées dans ce championnat, il y en a une à qui nous nous sommes particulièrement intéressés. Il s’agit du Team RC Formula, jeune écurie qui est née fin 2011, suite au rachat d’une ancienne équipe (le Boetti Racing Team). Sous l’impulsion d’un passionné de Ferrari en la personne d’Yves Richer (cet homme d’affaires luxembourgeois propriétaire de la chaîne Enzo Hotels a notamment sponsorisé le pilote Sauber Adrian Sutil pendant 3 saisons), l’équipe basée au Luxembourg se donne d’ailleurs immédiatement les moyens de réussir. Dès 2012, et pour sa première saison complète, l’équipe RC Formula décide donc de passer à 3 monoplaces et de courir le championnat de Formule Renault 2.0. Les 3 pilotes engagés sont les Français Norman Nato et Aurélien Panis (fils d’Olivier Panis) ainsi que l’Espagnol Javier Tarancon.
Au final, c’est une vraie réussite, puisque pour sa première saison, l’écurie RC Formula remporte 5 victoires, et signe 7 pole positions et 12 podiums. Ce riche palmarès se traduit par la 6ème place en Eurocup (le championnat principal) au classement par équipes et leur pilote No1 le Français Norman Nato termine 4ème du championnat pilotes. Quant à la catégorie Alps (catégorie régionale de la Formule Renault2.0), c’est encore mieux avec une 3ème place au classement équipe et une 2ème pour Norman Nato au niveau pilotes. Yves Richer peut donc être fier de la magnifique première saison de son équipe.

Malheureusement pour eux, la saison 2013 se passa nettement moins bien et la réussite ne fut pas tellement au rendez-vous. La faute à un renouvellement de l’équipe technique et du départ des deux meilleurs pilotes de l’écurie. Pour 2014, RC Formule devra donc repartir à la conquête de victoires, et pourra notamment compter sur l’expérience de Patrick Turbiez dit « papy », qui a plus de 40 ans d’expérience dans le sport automobile. Toutefois, l’équipe est encore à la recherche d’un pilote rapide et d’un pilote débutant.

formule 1,pilote,piloter une formule,devenir pilote ed formule,offrez-vous un baquet de formule,comment devenir pilote,formule renault

Vous pensez que vous pouvez amener votre expérience, des soutiens, ou des moyens et idées pour mener cette équipe à la victoire ? Tentez-votre chance et rentrez en contact avec les responsables de la sympathique équipe luxembourgeoise RC Formula. Si toutefois vous ne vous sentez pas l’âme d’un coureur automobile mais souhaiteriez promouvoir la carrière d’un jeune pilote talentueux de la région, sachez qu’il existe aussi encore des baquets disponibles dans leur équipe Junior et qu’ils seraient ravis de recevoir vos candidatures. L’appel est émis, lancez-vous.

Pour plus d’infos sur cette écurie, vous pouvez également visiter leur site internet :http://rcformula.lu/

 

formule 1,pilote,piloter une formule,devenir pilote ed formule,offrez-vous un baquet de formule,comment devenir pilote,formule renault