01/11/2015

Un viva Mexico qui arrive une semaine trop tard pour Rosberg

En remportant le premier Grand-Prix du Mexique depuis 1992, Nico Rosberg n’a certes pas effacé sa déception de la semaine dernière aux Etats-Unis, mais il a au moins repris la deuxième place au classement général, ce qui reste une maigre consolation. Un point pour le Franco-Suisse Romain Grosjean, aucun pour Sauber.
 

F1, Formule 1, Grand-Prix du Mexique, GP, Mexique, GP Mexique, Rosberg, Hamilton, Mercedes, 1992


Partant à nouveau de la pole-position, Nico Rosberg n’a cette fois-ci pas laissé l’occasion à son coéquipier Lewis Hamilton de lui ravir la première position au premier virage. Très vigilant et à son affaire, le pilote allemand a su maitriser les attaques du nouveau triple champion du monde.  Derrière Sebastian Vettel a moins de chance, s’accrochant avec Daniel Ricciardo dès le premier freinage. Le rival de Rosberg pour le titre de vice-champion du monde peut toutefois repartir. Au fil des tours, les deux Mercedes haussent le rythme et creusent le trou par rapport à leurs poursuivants directs que sont les deux Williams et Red Bull. C’est d’ailleurs Valtteri Bottas qui effectue le premier son arrêt au stand au 8ème tour pour chausser des gommes medium. Les leaders décident quant à eux de rester 15 tours supplémentaires en piste, une stratégie qui semble en fin de compte bien plus adéquate. 

Alors qu’il tente de remonter dans le peloton, Bottas va à nouveau s’accrocher avec Kimi Räikkönnen qui l’avait sorti en Russie. Cette fois-ci c’est l’abandon pour Räikkönnen et une petite alerte seulement pour Bottas. Puis vient la sortie de piste de Sebastian Vettel qui écrase sa voiture contre les barrières de sécurité. Une course à oublier pour l’Allemand et Ferrari qui subit donc un double abandon. La Safety Car entre en piste et anéanti l’avance de Nico Rosberg. Felipe Nasr est lui victime de l’usure de ses freins et doit lui aussi renoncer à plus de 10 tours de l’arrivée.

A la reprise, les deux Mercedes qui venaient de chausser des pneus neufs offrent un beau sprint final de 10 tours aux 120'000 spectateurs présents sur le circuit. Ils passent les deux tout près d’une sortie de route en prenant tous les risques pour la victoire. Les deux Red Bull encore 3ème et 4ème ne peuvent-elles résister à la remontée puissante et limpide de Valtteri Bottas. Le Finlandais passe les deux pilotes Red Bull et s’offre la 3ème marche du podium.

F1, Formule 1, Grand-Prix du Mexique, GP, Mexique, GP Mexique, Rosberg, Hamilton, Mercedes, 1992

Devant Nico Rosberg résiste et s’offre une victoire qui lui permet de retrouver un peu le sourire après sa déconvenue du GP des Etats-Unis. Elle arrive néanmoins trop tard pour la course au titre. Pas de points pour l’équipe Sauber avec Marcus Ericsson qui termine une course très discrète à la 12ème place, derrière Romain Grosjean 10ème. Prochain Grand-Prix le 15 novembre au Brésil avec une course à domicile pour Felipe Nasr et sa Sauber.

 

Formule 1 - Grand Prix du Mexique 2015

 

Pilote

Ecurie

Temps

Pts

01

 http://www.toilef1.com/site/image/drapeaux/de.png N. Rosberg

 http://www.toilef1.com/site/image/2015/miniatures/mercedes.png Mercedes

71 tours

25

02

 http://www.toilef1.com/site/image/drapeaux/gb.png L. Hamilton

 http://www.toilef1.com/site/image/2015/miniatures/mercedes.png Mercedes

+1.9

18

03

 http://www.toilef1.com/site/image/drapeaux/fi.png V. Bottas

 http://www.toilef1.com/site/image/2015/miniatures/williams.png Williams

+14.5

15

04

 http://www.toilef1.com/site/image/drapeaux/ru.png D. Kvyat

 http://www.toilef1.com/site/image/2015/miniatures/redbull.png Red Bull

+16.5

12

05

 http://www.toilef1.com/site/image/drapeaux/au.png D. Ricciardo

 http://www.toilef1.com/site/image/2015/miniatures/redbull.png Red Bull

+19.6

10

06

 http://www.toilef1.com/site/image/drapeaux/br.png F. Massa

 http://www.toilef1.com/site/image/2015/miniatures/williams.png Williams

+21.4

8

07

 http://www.toilef1.com/site/image/drapeaux/de.png N. Hülkenberg

 http://www.toilef1.com/site/image/2015/miniatures/forceindia.png Force India

+25.8

6

08

 http://www.toilef1.com/site/image/drapeaux/mx.png S. Pérez

 http://www.toilef1.com/site/image/2015/miniatures/forceindia.png Force India

+34.3

4

09

 http://www.toilef1.com/site/image/drapeaux/nl.png M. Verstappen

 http://www.toilef1.com/site/image/2015/miniatures/tororosso.png Toro Rosso

+35.2

2

10

 http://www.toilef1.com/site/image/drapeaux/fr.png R. Grosjean

 http://www.toilef1.com/site/image/2015/miniatures/lotus.png Lotus

+37.9

1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

07/12/2014

Le calendier de Formule 2015 dévoilé: deux nouveaux GP au Mexique et en Corée du Sud

 

Alors que la saison 2014 vient de se terminer et que l’heure est encore à la fête pour certains, la Formule 1 est déjà tournée vers la saison prochaine. En effet,  le calendrier de la saison 2015 de F1 a été dévoilé en milieu de semaine dernière, avant d’être revu et finalement officialisé par la FIA. Et à la surprise générale, celui-ci contient 21 Grand-Prix et non 20 comme initialement annoncé. Une course en Corée du Sud a curieusement été ajoutée à la dernière minute. Il y aura donc 2 courses de plus au calendrier par rapport à l’an dernier (21 contre 19).

F1, calendrier de formule 1 2015, calendrier F1 2015, Abu Dhabi, Corée, Mexique, Hamilton

Chose curieuse, le retour de ce Grand Prix que personne n’attendait et dont Bernie Ecclestone ne voulait plus entendre parler, semble avoir été officialisé sans que les organisateurs soient vraiment au courant. Il devrait toutefois se tenir sur le circuit de Yeongam, à moins d’un nouvel rebondissement.  Certaines rumeurs faisant état d’une course dans la région de Séoul. Alors simple surprise ou coup de poker du « phénomène Bernie » ? Réponse à suivre dans les prochains mois.

Quoiqu’il en soit, la saison débutera donc comme habituellement depuis plusieurs années avec le Grand-Prix d’Australie sur le circuit de Melbourne le 15 mars 2015. Il sera suivi par une tournée en Asie avant d’arriver en Europe mi-mai. Nouveauté cette saison également avec le retour du Grand-Prix du Mexique prévu début novembre. La saison se terminera comme cette année sur le circuit d’Abu Dhabi. 
f1,formule 1,les essais libres de melbourne,gp d'australie meilleurs temps,résultats de formule 1
Calendrier 2015:
15 mars - Australie (Melbourne)
29 mars - Malaisie (Sepang)
12 avril - Chine (Shanghai)
19 avril - Bahreïn (Sakhir)
3 mai - Corée (Yeongam)
10 mai - Espagne (Barcelone)
24 mai - Monaco (Monaco)
7 juin - Canada (Montréal)
21 juin - Autriche (Spielberg)
5 juillet - Grande-Bretagne (Silverstone)
19 juillet - Allemagne (Nürburgring)
26 juillet - Hongrie (Hungaroring)
23 août - Belgique (Spa-Francorchamps)
6 septembre - Italie (Monza)
20 septembre - Singapour (Marina Bay)
27 septembre - Japon (Suzuka)
11 octobre - Russie (Sotchi)
25 octobre - États-Unis (Austin)
1er novembre - Mexique (Mexico)
15 novembre - Brésil (Sao Paulo)
29 novembre - Abu Dhabi (Yas Marina)

27/01/2014

Pour tous les fans Suisses de Formule 1: La Sauber C33 officiellement présentée sur internet:

Peu de temps après McLaren et Ferrari, c'est donc Sauber qui a présenté sa nouvelle monoplace, la C33. Le lever de rideau a eu lieu sur internet, en direct depuis Hinwil ce dimanche 26 janvier.
Après un début de saison 2012 très difficile au niveau sportif et financier, le Team de Monisha Kaltenborn était parvenu à se reprendre en alignant plusieurs courses dans les points tout en s’approchant du pied podium grâce aux talentueux Nico Hülkenberg. C’est d’ailleurs peut-être bien ce qui avait sauvé la saison de l’équipe suisse, bien qu’elle ne soit pas encore totalement sauvée sur le plan financier. Les rumeurs qui la disaient à «  deux doigts » de la fermeture et de la faillite se sont un peu estompées, mais la situation reste semble-t-il critique. En effet, le plan de sauvetage avec près de 100 millions de francs venant de Russie et annoncé en grande pompe à la fin de l’été, n’a plus donné signe de vie et un fait qui ne trompe pas est bien l’arrivée de Diego Van der Garde en tant que 3ème pilote avec son sponsor Mc Gregor. Quoi qu’il en soit, l’écurie n’est plus à vendre selon Kaltenborn et le maintien d’Estéban Gutierrez et ses sponsors Mexicains  y sont aussi peut-être pour quelque chose.

Au niveau de la livrée, pas de grand changement par rapport à la dernière saison,  Sauber garde sa couleur principale en noir chromé (par rapport au blanc de 2011 et 2012) accompagné des logos des différents sponsors. Comme les autres monoplaces présentées jusqu’à maintenant, la C33 a un design et une forme assez proche de la Ferrari, avec son nez qualifié de « fourmilier »  et le museau avec sa bosse allongée.
Côté sponsors, la voiture de l’équipe de Hinwil propulsée par le nouveau bloc Ferrari V6, garde ses deux partenaires Mexicains Claro (en rouge) et Telméx, Oerlikon, Certina Watches, NEC, Emil Frey et Jose Cuerv. Soit une belle brochette de soutiens et de partenaires qui apportent une petite manne financière, sans oublier le partenaire sportif Chelsea. En attendant, l’équipe Suisse cherche encore un sponsor principal comme l’a indiqué la Team Manager dans les médias.

Les deux pilotes titulaires sont l’Allemand Adrian Sutil, transfuge de Force India et le Mexicain Estéban Gutierrez qui a donc finalement obtenu le droit de courir une 2ème saison consécutive avec l’équipe de Hinwil. Bien que le duo semble un peu moins fort que celui de l’année dernière, la perte de Nico Hülkenberg semble avoir été compensée du mieux possible avec l’arrivée de son compatriote Allemand. En ce qui concerne le Mexicain, fort du soutien de Carlos Slim, il s’agira de marquer beaucoup plus de points que l’année dernière et de profiter de l’expérience acquise l’année dernière pour prouver qu’il a le talent qu’on lui prête.

Be6hKkACYAA-C0S.jpg

Images du site twitter de Sauber-Ferrari

Avis personnel:
Avec les moyens qu’ils ont, l’équipe Suisse semble faire du mieux qu’elle peu. La perte de Nico Hülkenberg était certainement inévitable, l’engagement d’Adrian Sutil est censé la compenser. C’est un des meilleurs choix qui était disponibles sur le marché, hormis Sergio Perez. Ayant toutefois déjà un Mexicain à bord, c’était donc un excellent compromis pour garder de nombreux sponsors, sans oublier Diego Van der Garde. La seule incertitude sera de l’ordre financier, à savoir si les Russes investiront vraiment dans l’équipe avec leur pilote Sergei Sirotkin ou si Sauber aura de nouveau toutes les peines du monde à terminer la saison et à rembourser la facture de ses partenaires, notamment du fournisseur du nouveau moteur V6, Ferrari.
Côté look, la voiture aurait pu selon mon avis être un peu plus  attractive et changer de couleur principale, ce noir chromé n’étant de loin pas le plus attrayant du plateau. Espérons qu’avec la probable arrivé de nouveaux sponsors (ce qu’on leur souhaite), les Suisses pourront modifier un peu leurs couleurs principales et ajouter un peu d’autres couleurs à la livrée actuelle.