11/10/2015

GP de Russie : Victoire et titre en vue pour Lewis Hamilton- Belle 6ème place de Felipe Nasr sur Sauber

Lewis Hamilton a remporté le deuxième Grand-Prix de Russie de l'histoire en s'imposant devant Sebastian Vettel et Sergio Perez. L'abandon de Nico Rosberg sur problème mécanique offre pratiquement le titre à l'Anglais. Beau résultat final pour l'équipe suisse Sauber

Alors qu'il partait à nouveau en pole-position, Nico Rosberg est à nouveau le grand battu du jour. Et cette fois-ci, l'Allemand n'y est vraiment pour rien. Lâché par sa pédale d'accélérateur, il offre la victoire sur un plateau à Lewis Hamilton qui a maintenant une voie royale pour le titre de champion du monde. Pourtant au départ, tout semblait sourire à Rosberg qui parvient à maintenir derrière lui au premier virage. Les deux Mercedes devancent Räikkönnen, Vettel et Bottas. Derrière Nico Hülkenberg part en tête à queue et emmène Marcus Ericcson et Max Verstappen avec lui. Pour l'Allemand ainsi que le pilote suédois de Sauber c'est l'abandon et cela provoque l'entrée en piste de la première voiture de sécurité.

f1-russian-gp-2015-race-winner-lewis-hamilton-mercedes-amg-f1-celebrates-on-the-podium.jpg

Au nouveau départ lancé les positions ne changent guère mais c'est au 7ème tour qu'intervient le choc pour Nico Rosberg, sa pédale d’accélérateur ne fonctionne plus et l'oblige à abandonner une course qu'il menait ici sans erreurs. Lewis Hamilton prends alors le commandement devant Bottas et les deux Ferrari. Quelques tours plus tard, c'est le Franco-Genevois Romain Grosjean qui est victime d'une violente sortie de route. Lancé en pleine courbe, il perd toute adhérence ainsi que le contrôle de sa Lotus avant de taper violemment le mur. Grosjean s'en sort heureusement sans mal, mais il provoque ainsi l'entrée d'une deuxième Safety Car.

Certains pilotes en profitent pour changer leurs gommes, comme le fait intelligemment Sergio Perez. Pas de changement majeur quand la voiture de sécurité s'éclipse laissant Hamilton reprendre la tête de course d'un calme olympien. Du côté de chez, c'est beaucoup moins détendue, puisque Vettel et Räikkönnen sont au coude à coude avant que l'Allemand ne prenne finalement le dessus.

Vettel réussit ensuite à creuser l'écart de manière plus importante et laisse Segio Perez intercalé, se battre avec Räikönnen et Bottas pour la 3ème marche du podium. Les trois monoplaces sont au coude à coude et le dernier tour est des plus épiques. Les deux Finlandais parviennent à prendre le meilleur sur le Mexicain avant de se livrer une bataille des plus intenses sur les dernières kilomètres de piste. Iceman finit par roucher le pilote Williams et le sortir de la piste. Abandon pour l'un, pénalité pour Räikkönnen et 3ème place pour Checo Perez qui est tout heureux d'accompagner Hamilton et Vettel sur le podium longeant le parc olympique de Sotchi.

f1-russian-gp-2015-sergio-perez-sahara-force-india-f1-vjm08.jpg

Felipe Nasr profite également de l'accrochage des deux Scandinaves pour remonter de la 8ème à la 6ème place et offrir huit précieux points à l'équipe Sauber : « L’équipe a fait un travail fantastique et la voiture était compétitive dès les premiers tours et j’ai ensuite été en mesure de gagner des positions. Ce sont de bons points pour notre Team ».
L'autre grand heureux du jour était bien entendu Lewis Hamilton qui n'a plus qu'à tendre les bras pour remporter un troisième titre mondial. Deux petits points suffiront à son bonheur, alors quil reste encore 4 courses à disputer. Autant dire que la consécration est toute proche. Dès le prochain Grand-Prix aux USA le 25 octobre ? En tous cas, le titre constructeur est lui déjà en poche pour Mercedes qui pourra le fêter dignement à Austin.


 

 

 

14/10/2014

Le classement spécial du blog : « Driver of the Race Russie»

Best of du GP de Russie

casque or.jpg
1.Lewis Hamilton: 5 points et casque d’or
Le Britannique signe sa 4ème victoire de suite et semble dans une forme étincelante. Brillant en qualification, impeccable durant toute la course, Hamilton a non seulement prit un avantage psychologique sur Rosberg, mais également un avantage comptable non négligeable au championnat. Le freinage « fou » de Rosberg au premier virage témoigne de la supériorité du Britannique et de la situation dans laquelle se trouve maintenant l’Allemand, qui semble prêt à tout risquer sur ces derniers Grands-Prix

casque argrent.jpg
2. Valtteri Bottas: 3 points et casque d’argent
Le Finlandais s’offre son 5ème podium de sa saison et le meilleur tour en course (réalisé lors du dernier tour). Remarquable tout au long du week-end, Valtteri Bottas a su tirer profit de sa 3ème place sur la grille pour maintenir la pression sur Hamilton au cours de la première moitié de la course. Voyant Rosberg revenir sur lui, le pilote Williams n’est pas parvenu à garder cette 2ème place mais a prouvé sur la fin de la course qu’il était bel et bien un candidat sérieux pour la victoire l’année prochaine.

casque bron.jpg
3. Jenson Button: 2 points et casque de bronze
L’Anglais réussit sa 2ème belle course de suite en dominant son coéquipier Magnussen. Si Rosberg n’était pas parvenu à réaliser sa folle remontée, il serait par ailleurs enfin parvenu à remonter sur le podium. On dira d’ailleurs que c’était le maximum qu’il pouvait faire avec une McLaren pas encore au top de sa forme. Espérons pour Button que ce ne soit pas ses dernières courses, la rumeur Alonso enflant de plus en plus dans l’écurie de Woking.

Les Malus du GP :
flèche.jpg
-5pts: Romain Grosjean
Pour Le Franco-Genevois ce premier Grand-Prix de Russie est à oublier au plus vite. A la peine durant toutes les séances, il a confirmé lors de la course la mauvaise forme de son équipe et de sa voiture. Déjà loin des points après 25 tours, il a finalement accroché l’Allemand Adrian Sutil et fut pénalisé de 5 secondes étant responsable de la collision selon les commissaires. Il faudra se ressaisir au plus vite pour les 3 dernières courses, pour terminer la saison sur une note positive

-3pts : Adrian Sutil:
Dominé par son coéquipier Gutierrez tant en qualifications qu’en course, l’Allemand a encore une fois prouvé que la Sauber n’était pas à la hauteur et que sa grande taille était malheureusement un énorme handicap pour rivaliser avec les autres pilotes lorsque l’on ne possède pas une Mercedes…
Accroché par Romain Grosjean peu après la mi-course, il termine à une faible et anonyme 16ème place.

-2pts : Pastor Maldonado:
Avant-dernier et juste devant Marcus Ericcson sur sa Caterham, le Vénézuélien connaît une saison vraiment très difficile. Hors des points depuis le début de la saison, il s’apprête à boucler une saison vierge de tout résultat positif. Heureusement pour lui que PDVSA (son sponsor pétrolier) veille au grain ou plutôt au baril pour lui assurer son baquet pour l’année prochaine avec une somme importante que Lotus ne peut refuser. Dans le cas contraire, soyons certains que son sort serait déjà scellé depuis belle lurette.

Classement Général Driver of the Race 16/19

1. Hamilton 47 pts
2. Rosberg 23 pts
3. Ricciardo 21 pts
4. Bottas 14 pts
5. Alonso 10 pts
6. Vettel 8 pts
7. Button 4 pts

8. Hülkenberg 3pts
9. Magnussen 1 pt

10. Kvyat 0pt
11. Bianchi 0pt
12 Ericsson 0 pt

13. Perez -4pts
14.Massa- 6 pts
15. Vergne – 6 pts
16. Kobayashi – 7ts
17. Chilton - 8pts
18. Grosjean - 10pts

19. Raikonnen -13pts
20. Maldonado - 17pts
21. Gutierrez – 27pts
22. Sutil - 32 pts

09/10/2014

GP de Russie ce dimanche : Une première en pensées avec Jules Bianchi

Pour ce 16ème GP de la saison, le petit monde de la F1 avait certainement imaginé un meilleur lancement pour ce qui devait être une belle fête. Malheureusement le sort en a voulu autrement, et  toutes les pensées seront sans le moindre doute tournées vers le pauvre Jules Bianchi qui lutte actuellement pour sa survie en soins intensifs au Japon.

L’équipe Marussia qui devait donc fêter ce Grand-Prix à domicile dans la bonne humeur ne sait pas encore si elle alignera un remplaçant pour Jules Bianchi. Le directeur John Booth ne sera d’ailleurs pas présent en Russie, étant resté au chevet du Français. C’est dire si l’équipe est touchée. Quant à Jean-Eric Vergne, il a confectionné des stickers en soutien à son compatriote qui seront distribué dans le paddock.

arton36667.jpg

Pour revenir sur le plan sportif, le circuit a été entièrement construit autour du parc olympique de la ville de Sotchi qui a accueilli les Jeux Olympiques 2014 cet hiver. Ce sera donc une grande découverte pour tous les pilotes, équipes, journalistes et accompagnants. Et s’il y en a un qui sera certainement très fier parmi tous les autres, c’est Bernie Ecclestone qui avait déjà tenté dans le passé sans réussite d’organiser un Grand Prix d’URSS voici plus de 30 ans.
Concernant l’horaire, les qualifications et le Grand-Prix sont fixés à 13 heures Suisse (GMT+1). Bonne chance à cette nouvelle épreuve, En espérant des bonnes nouvelles de Jules Bianchi prochainement.