07/05/2015

Retour de la Formule 1 en Europe pour le 5ème GP de la saison

Après 4 courses disputées en Asie, au Moyen-Orient ou en Australie, la Formule 1 revient sur le vieux continent avec le traditionnel GP d’Espagne au programme.
En effet, comme chaque année, le premier rendez-vous européen a lieu en Catalogne où la plupart des équipes profitent pour amener les premières grandes améliorations et évolutions de leurs voitures.

Avec  trois victoires en quatre coures, Lewis Hamilton est désormais le grandissime favori pour cette saison 2015, rôle que la plupart des connaisseurs lui attribuaient déjà avant le début du championnat.
Alors la question que tout le monde se pose à Barcelone est bien, qui peut encore empêcher le double champion du monde britannique de triompher ? Si les Ferrari de Vettel et Räikkönnen semblent prêtes à jouer les trouble-fêtes, Nico Rosberg est bien le seul à pouvoir empêcher son coéquipier de triompher à nouveau. Mais en a-t-il vraiment encore les moyens ? Sa prestation lors du GP de Bahreïn permet le doute. Et en cas de nouvelle défaillance en Espagne, il offrirait une voie plus que royale à Lewis Hamilton qui n’aurait plus qu’à gérer et maintenir son avance alors que l’on débute à peine la tournée européenne.

formule 1,espagne,barcelone,gp d'espagne alonso. mclaren-honda,vettel,mercedes,alonso,hamilton

Quant aux des deux régionaux de l’étape, les Espagnols Fernando Alonso et Carlos Sainz espéreront marquer quelques points devant leur public, chose qui devrait être plus facile pour le plus jeune des deux, tant la McLaren-Honda semble loin des meilleurs et du milieu de peloton emmené par Red Bull, Williams et Lotus. Le taureau rouge qui est lui encore en proie à de graves soucis tant du côté du moteur que de sa monoplace tentera de se rassure. Faute de quoi, le signal d’alarme sera tiré du côté de Dieter Mateschitz.

Enfin du côté Suisse, les deux pilotes Sauber doivent profiter de l’avantage de leur moteur Ferrari et de leur bonne gestion des pneus pour engranger le maximum de points, car la suite de la saison pourrait être beaucoup plus difficile, les autres équipes avec plus de moyens prévoyant de futures évolutions. Ce sera aussi l’occasion pour Felipe Nasr de disputer ses premiers Grand-Prix en Europe, lui qui semble être une des bonnes surprises de ce début de saison. A noter que le pilote de réserve l'Italien Rafaelle Marciello aura le privilège de disputer pour la première séance d'essais libres dans la voiture de Marcus Ericcson . Dans le sillage des Sauber, le Franco-Genevois Romain Grosjean espère lui continuer les progrès vus lors des deux dernières courses.  Et pourquoi pas se rapprocher des tous meilleurs et se battre pour un Top 5 dès ce week-end :
"Mercedes a beaucoup d'avance sur tout le monde. Nous pouvons peut-être menacer les Williams, continué à menacer les Red Bull. Ce serait agréable pour tout le monde de se battre contre eux".

formule 1,espagne,barcelone,gp d'espagne alonso. mclaren-honda,vettel,mercedes,alonso,hamilton

 

Réponse à toutes ces questions dès vendredi avec les essais libres et samedi avec les qualifications. Et qui dit Europe dit retour à un horaire traditionnel avec un départ de la course à 14 h dimanche.