21/03/2016

Rosberg remporte le premier Grand-Prix de la saison. Romain Grosjean héroïque, les Sauber loin du compte

Disputée sur le circuit de Melbourne en Australie, la première course du championnat du monde 2016 a tenu toutes ses promesses. Suspense, stratégie, dépassements et frayeurs ont été au rendez-vous de l’épreuve courue autour de l’Albert Park. Nico Rosberg s’est finalement imposé devant son coéquipier Lewis Hamilton et l’Allemand Sebastian Vettel. Déjà en difficultés lors des essais de présaison, l’équipe Sauber termine un weekend laborieux avec une 15ème et avant dernière place. Beaucoup plus de réussite pour Romain Grosjean avec une incroyable 6ème place.

 

En partant de la première place sur la grille de départ, Lewis Hamilton ne pensait pas avoir une course aussi compliquée et un premier tour catastrophique. A l’issue des premiers virages il se retrouve en 6ème position,  la faute à un départ complètement manqué et à un Nico Rosberg qui l’avait un peu enfermé il est vrai sur la première courbe. Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, c’est Sebastian Vettel sur sa Ferrari qui mène le bal dans les premiers tours grâce à un magnifique et à un choix de gommes plus agressif. Mieux encore, l’Allemand est suivi par son coéquipier Kimi Räikkönnen qui a devancé lui aussi Rosberg. Deux Ferrari aux deux premières places, quelle surprise pour ce début de course. Dès le 12ème tour, les premiers pilotes dont Rosberg s’arrêtent pour changer de pneumatiques, Vettel et Räikkönnen attendent quelques tours de plus et repartent à nouveau avec des pneus supertendres afin d’attaquer au maximum. Néanmoins Rosberg a pu entretemps revenir en deuxième position, ce qui n’est pas le cas du triple champion du monde Lewis Hamilton encore 4ème.

Alors que la course s’anime un peu plus, frayeur et effroi s’emparent soudainement du public australien au 17ème tour lorsque Fernando Alonso percute Esteban Gutierrez avant de partir en tonneaux à grande vitesse. Un choc violent avec une McLaren complétement détruite font craindre le pire mais Alonso sort miraculeusement indemne de sa voiture. La commission de course agite néanmoins à juste titre le drapeau rouge. Peu après le nouveau départ, c’est à Kimi Räikkönnen d’abandonner, son moteur rendant l’âme alors que le Finlandais était en course pour le podium. Et Finalement dans les 25 derniers tours, ce se sont bien les deux Mercedes qui vont finir par mener la course, les deux pilotes profitant d’une voiture supérieure et de gommes bien gérées pour faire la différence. Nico Rosberg ne sera plus inquiété et remporte la première course de la saison. Quant à Lewis Hamilton il termine second après avoir passé Vettel non sans avoir dû lutter jusqu’au bout  de l’épreuve. Derrière le trio de tête, on retrouve Daniel Ricciardo, le régional d’étape finissant 4ème sur sa Red Bull.

Romain Grosjean peut lui être fier de sa performance. Pour la première participation de l’histoire de la nouvelle écurie américaine Haas Racing, le Franco-Genevois est parvenu à tirer son épingle du jeu en finissant 6ème au terme d’une magnifique et intelligente course. Il a notamment résisté aux assauts des deux pilotes Torro Rosso en folie et à Nico Hülkenberg. Il ne se trompait pas en déclarant lors du tour d’honneur à ses mécaniciens : « Cette 6ème place est comme une victoire pour nous ». Pour conclure, quelques lignes sur l’écurie Suisse Sauber pour qui ce weekend est à oublier. Loin des meilleurs en qualifications et ne parvenant à devancer que les Manor avec la 15ème place de Nasr et un abandon pour Ericsson, le Team de Monisha Kaltenborn a de sérieux soucis à se faire pour la suite de la saison. Et beaucoup de travail comme le soulignait les deux pilotes au terme de l’épreuve australienne. Prochaine course le 10 avril à Bahreïn.

24/11/2014

Le classement spécial du blog : « Driver of the Race Brasil»

Best of du GP do Brasil

casque or.jpg
1.Nico Rosberg: 5 points et casque d’or
Avec sa pole-position et sa victoire au Brésil, Nico Rosberg a enfin réalisé un sans-faute après plusieurs courses où il s’était vu dominer par son coéquipier Lewis Hamilton. Sûr de lui et aussi rapide du début à la fin, il a le mérite de relancer le suspense pour la dernière course qui s’annonce déjà passionnante. Tout reste jouable pour le titre et personne n’est à l’abri d’un coup de tonnerre.

casque argrent.jpg
2. Felipe Massa 3 points et casque d’argent
Le petit Brésilien (par sa taille) a réalisé une course que l’on qualifiera d’émotionnelle. Après un très bon départ, il a malheureusement écopé d’une pénalité de 5 secondes dans les stands. Ne se laissant pas déstabiliser par cet incident, le Pauliste a maintenu son rythme et sa course pour brillamment chercher la 3ème marche du podium, devant des fans conquis. Une belle récompense pour lui.

casque bron.jpg
3. Jenson Button: 2 points et casque de bronze
L’ « ancien » de chez McLaren a une nouvelle fois prouvé, qu’il avait les capacités de régater avec les meilleurs lorsqu’il a une voiture le lui permettant. Dominant son coéquipier Kevin Magnussen tout au long de la course, il semblerait pourtant que ses belles performances n’aient plus aucune influence sur la décision de Honda et Ron Dennis. On lui souhaite le meilleur pour Abu Dhabi en espérant que ce ne soit pas le dernier Grand-Prix de sa carrière.

Les Malus du GP :
flèche.jpg
-5pts: Adrian Sutil
Le pilote Allemand a réalisé une course désastreuse, en terminant dernier et n’étant jamais dans le coup. Très loin des points et également loin de son coéquipier Gutierrez, il termine bon dernier de ce Grand-Prix et ne semble pas en mesure de sauver la saison de Sauber. Une difficile fin de carrière pour quelqu’un qui vient de perdre son volant pour l’année prochaine…

-3pts : Romain Grosjean:
Des qualifications difficiles, une course compliquée, des négociations pour 2015 pas encore abouties, le voyage Brésilien n’était pas des plus concluants pour le Franco-Suisse. Il lui reste une course pour espérer oublier une saison 2014 difficile et conclure son avenir chez Lotus. Car on ne voit pas bien où il pourrait aller en cas de clap de fin chez l’écurie d’Enstone.

-2pts : Daniel Ricciardo:
LeL’Australien qui est d’habitude si habile et rapide, a connu une course particulièrement compliquée. Jamais dans le rythme et une fois n’est pas coutume dominé par Sebastian Vettel, le pilote Red Bull s’est longtemps traîné autour de la 10ème place, avant de finalement devoir abandonner sur problème technique. Cela ne devrait toutefois aps l’empêcher de terminer 3ème du championnat

Classement Général Driver of the Race 17/19

1. Hamilton 52 pts
2. Rosberg 28 pts
3. Ricciardo 22 pts
4. Bottas 14 pts
5. Alonso 10 pts
6. Vettel 8 pts
7. Button 6 pts

8. Hülkenberg 3pts
9. Magnussen 1 pt

10. Kvyat 0pt
11. Bianchi 0pt
12 Ericsson 0 pt

13.Massa- 3 pts
14. Vergne – 4 pts

15. Kobayashi – 7ts
16. Chilton - 8pts
17.Perez -9pts
18. Grosjean - 13pts

19. Raikonnen -16pts
20. Maldonado - 17pts
21. Gutierrez – 29pts
22. Sutil - 37 pts

13/10/2014

Hamilton gagne en Russie et Mercedes remporte les titres des constructeurs

Au terme du premier Grand-Prix de Russie de l’histoire disputée autour du complexe des Jeux Olympiques de Sotchi, l’équipe Mercedes pouvait avoir le sourire, puisqu’elle fêtait non seulement le 8ème doublé de la saison, mais aussi le gain du titre de champion des constructeurs.

 

Dominatrice depuis les essais du vendredi, la marque allemande n’a pas laissé passer l’occasion de classer l’affaire devant le public Russe, alors qu’il reste encore 3 Grand-Prix à disputer. Si pour Hamilton cette course fut presque une promenade de santé, il en a été tout autre pour Nico Rosberg. L’Allemand qui partait 2ème sur la grille de départ a tout tenté au premier virage pour prendre la tête devant son coéquipier. Il y parviendra finalement, non sans détruire son pneu avant droit, l’obligeant à rentrer au stand dès le premier tour pour chausser des pneus neufs qu’il gardera jusqu’à a fin de la course pour finalement remonter jusqu’à la 2ème place. Il réussit donc une fantastique remontée et l’exploit de faire à un tour près le Grand-Prix avec un seul train de pneumatiques. Belle performance, mais pas assez pour faire trembler Hamilton, désormais largement installé en tête du championnat avec 17 points d’avance et auteur d’une course solide. Hamilton et toute l’équipe étaient donc logiquement tout sourire ce soir dans le paddock.   

F1+Grand+Prix+of+Russia+OvA4mQhhKGgx.jpg

En ce qui concerne le reste de la course, avouons-le tout de suite, elle ne fut ni folle ni passionnante. En dehors de l’omniprésence de Vladimir Poutine dans les tribunes et sur le podium, le public a eu droit à peu de dépassements et une fois n’est pas coutume, peu d’arrêts aux stands également, la plupart des pilotes privilégiant une stratégie à un seul arrêt. Valtteri Bottas (Williams-Mercedes) termine 3ème avec le meilleur tour en course devant Button et Magnussen, confirmant la bonne santé des moteurs Mercedes. Avec ces 4ème et 5ème places, McLaren remonte ainsi à la 5ème place provisoire du championnat constructeur. Dure journée en revanche pour Red Bull qui voit ses deux pilotes terminer 7ème et 8ème derrière Fernando Alonso. Les 3 hommes se sont longtemps battus entre eux sans pouvoir revenir sur le peloton de tête, n’étant pas assez rapides tout au long de la course.

F1+Grand+Prix+of+Russia+Gz9RRA-fd4ax.jpg


Quant aux Sauber, elles ont une fois de nouveau terminé loin des points et de la tête de la course. Sutil auteur d’une course très discrète mis à part son accrochage avec le Franco-Genevois Romain Grosjean (Lotus-Renault) termine 16
ème derrière son coéquipier Gutierrez 15ème. Le Mexicain a lui été un peu plus convaincant, réalisant un long premier relais et pointant à la 9ème place à la mi-course. Malheureusement pour lui, l’arrivée d’une éventuelle Safety Car ne se fit jamais et il rétrograda après son arrêt au stand. Grosjean terminé lui au 17ème rang après une pénalité pour son accrochage.

 

arton36778.jpg

Enfin n’oublions pas Jules Bianchi, pour qui les pilotes se sont réunis 10 minutes avant la course, formant un cercle et avec un message de soutien au pilote Français. Jean Todt a également participé au rassemblement. Espérons que nous aurons de bonnes nouvelles du pilote Marussia d’ici peu. Prochaine course le 2 novembre à Austin pour le Grand-Prix des Etats-Unis qui devrait confirmer ou non l’avantage de Lewis Hamilton au championnat du monde des pilotes.

GP de Russie

 PiloteEcurieEcartPts
01   L. Hamilton   Mercedes 53 tours 25
02   N. Rosberg   Mercedes +13.6 18
03   V. Bottas   Williams +17.4 15
04   J. Button   McLaren +30.2 12
05   K. Magnussen   McLaren +53.6 10
06   F. Alonso   Ferrari +60.0 8
07   D. Ricciardo   Red Bull +61.8 6
08   S. Vettel   Red Bull +66.1 4
09   K. Räikkönen   Ferrari +78.8 2
10   S. Pérez   Force India +80.0 1