21/03/2016

Rosberg remporte le premier Grand-Prix de la saison. Romain Grosjean héroïque, les Sauber loin du compte

Disputée sur le circuit de Melbourne en Australie, la première course du championnat du monde 2016 a tenu toutes ses promesses. Suspense, stratégie, dépassements et frayeurs ont été au rendez-vous de l’épreuve courue autour de l’Albert Park. Nico Rosberg s’est finalement imposé devant son coéquipier Lewis Hamilton et l’Allemand Sebastian Vettel. Déjà en difficultés lors des essais de présaison, l’équipe Sauber termine un weekend laborieux avec une 15ème et avant dernière place. Beaucoup plus de réussite pour Romain Grosjean avec une incroyable 6ème place.

 

En partant de la première place sur la grille de départ, Lewis Hamilton ne pensait pas avoir une course aussi compliquée et un premier tour catastrophique. A l’issue des premiers virages il se retrouve en 6ème position,  la faute à un départ complètement manqué et à un Nico Rosberg qui l’avait un peu enfermé il est vrai sur la première courbe. Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, c’est Sebastian Vettel sur sa Ferrari qui mène le bal dans les premiers tours grâce à un magnifique et à un choix de gommes plus agressif. Mieux encore, l’Allemand est suivi par son coéquipier Kimi Räikkönnen qui a devancé lui aussi Rosberg. Deux Ferrari aux deux premières places, quelle surprise pour ce début de course. Dès le 12ème tour, les premiers pilotes dont Rosberg s’arrêtent pour changer de pneumatiques, Vettel et Räikkönnen attendent quelques tours de plus et repartent à nouveau avec des pneus supertendres afin d’attaquer au maximum. Néanmoins Rosberg a pu entretemps revenir en deuxième position, ce qui n’est pas le cas du triple champion du monde Lewis Hamilton encore 4ème.

Alors que la course s’anime un peu plus, frayeur et effroi s’emparent soudainement du public australien au 17ème tour lorsque Fernando Alonso percute Esteban Gutierrez avant de partir en tonneaux à grande vitesse. Un choc violent avec une McLaren complétement détruite font craindre le pire mais Alonso sort miraculeusement indemne de sa voiture. La commission de course agite néanmoins à juste titre le drapeau rouge. Peu après le nouveau départ, c’est à Kimi Räikkönnen d’abandonner, son moteur rendant l’âme alors que le Finlandais était en course pour le podium. Et Finalement dans les 25 derniers tours, ce se sont bien les deux Mercedes qui vont finir par mener la course, les deux pilotes profitant d’une voiture supérieure et de gommes bien gérées pour faire la différence. Nico Rosberg ne sera plus inquiété et remporte la première course de la saison. Quant à Lewis Hamilton il termine second après avoir passé Vettel non sans avoir dû lutter jusqu’au bout  de l’épreuve. Derrière le trio de tête, on retrouve Daniel Ricciardo, le régional d’étape finissant 4ème sur sa Red Bull.

Romain Grosjean peut lui être fier de sa performance. Pour la première participation de l’histoire de la nouvelle écurie américaine Haas Racing, le Franco-Genevois est parvenu à tirer son épingle du jeu en finissant 6ème au terme d’une magnifique et intelligente course. Il a notamment résisté aux assauts des deux pilotes Torro Rosso en folie et à Nico Hülkenberg. Il ne se trompait pas en déclarant lors du tour d’honneur à ses mécaniciens : « Cette 6ème place est comme une victoire pour nous ». Pour conclure, quelques lignes sur l’écurie Suisse Sauber pour qui ce weekend est à oublier. Loin des meilleurs en qualifications et ne parvenant à devancer que les Manor avec la 15ème place de Nasr et un abandon pour Ericsson, le Team de Monisha Kaltenborn a de sérieux soucis à se faire pour la suite de la saison. Et beaucoup de travail comme le soulignait les deux pilotes au terme de l’épreuve australienne. Prochaine course le 10 avril à Bahreïn.

23/08/2015

Victoire de Lewis Hamilton à Spa-Francorchamps

Partant de la pole-position, le pilote Mercedes a su tirer profit de cet avantage dès le premier virage du GP de Belgique, au contraire de son coéquipier Nico Rosberg qui se retrouve déjà 5ème en manquant son départ. Mis sous  pression l’espace d’un tour par un excellent Sergio Perez, le Britannique creuse pourtant rapidement l’écart sur ses poursuivants alors que Rosberg s’applique à refaire son retard en pleine bataille avec Ricciardo, Bottas et Vettel. Non loin derrière on retrouve Romain Grosjean qui  après s’être brillamment classé 4ème en qualifications partait 9ème en raison d’une pénalité. Le Franco-Genevois semble en mesure de se battre pour le podium et après les premiers arrêts au stand autour du 12ème tour, il se débarrasse de Perez, Ricciardo et Bottas. Le malheureux Finlandais écopait encore d’une pénalité, son équipe Williams commettant une énorme bourde en lui chaussant trois pneus tendres et un medium.

f1,formule 1,gp de belgique,spa francorchamps,hamilton,ferrari,romain grosjean,lotus,alonso,victoire,podium,franco-genevois

Devant, Lewis Hamilton continue de maîtriser une course qui ne semble pouvoir lui échapper et Rosberg refait petit à petit son retard sur son coéquipier. On se dirige donc vers un nouveau doublé Mercedes pendant que Grosjean semble prêt à se battre pour le podium en compagnie de Sebastian Vettel. Alors que nous sommes quelques tours après la mi-course, c’est à ce moment-là que Ricciardo abandonne en plein milieu de la dernière chicane sur problème hydraulique. Un incident qui provoque l’entrée de la Safety-Car virtuelle. Grosjean en profite pour changer ses gommes une dernière fois, alors que chez Ferrari on prend le pari inverse en laissant Vettel en piste et en misant sur un seul changement de pneumatiques. La Scuderia Ferrari pense avoir dupé tout son monde mais le pilote Lotus se fait de plus en plus menaçant.

Revenu à moins d’une seconde à deux tours de la fin, Grosjean semble en mesure de passer le quadruple champion du monde, mais le pneu arrière droit de l’Allemand s’effondre et l’oblige à l’abandon. Pari perdu pour les Italiens et magnifique troisième place plus que méritée pour Grosjean. Le Franco-Genevois termine donc sur le podium derrière Hamilton et Rosberg. Derrière le trio gagnant, le public s’est aussi régalé avec un beau combat mettant aux prises Perez, Massa, Raikkönnen et Verstappen pour les places d’honneurs.

f1,formule 1,gp de belgique,spa francorchamps,hamilton,ferrari,romain grosjean,lotus,alonso,victoire,podium,franco-genevois

A noter la course méritante de Marcus Ericcson qui ramène un point de Belgique en terminant 10ème.
Prochaine course le 6 septembre à Monza, avec l’obligation de terminer devant Hamilton pour Nico Rosberg. Sous peine de voir le titre s’envoler au profit de l’Anglais.

Formule 1 - Grand Prix de Belgique 2015

 

 

 

 

 

01

 http://www.toilef1.com/site/image/drapeaux/gb.png L. Hamilton

 http://www.toilef1.com/site/image/2015/miniatures/mercedes.png Mercedes

43 tours

25

02

 http://www.toilef1.com/site/image/drapeaux/de.png N. Rosberg

 http://www.toilef1.com/site/image/2015/miniatures/mercedes.png Mercedes

+2.0

18

03

 http://www.toilef1.com/site/image/drapeaux/fr.png R. Grosjean

 http://www.toilef1.com/site/image/2015/miniatures/lotus.png Lotus

+37.9

15

04

 http://www.toilef1.com/site/image/drapeaux/ru.png D. Kvyat

 http://www.toilef1.com/site/image/2015/miniatures/redbull.png Red Bull

+45.6

12

05

 http://www.toilef1.com/site/image/drapeaux/mx.png S. Pérez

 http://www.toilef1.com/site/image/2015/miniatures/forceindia.png Force India

+53.9

10

06

 http://www.toilef1.com/site/image/drapeaux/br.png F. Massa

 http://www.toilef1.com/site/image/2015/miniatures/williams.png Williams

+55.2

8

07

 http://www.toilef1.com/site/image/drapeaux/fi.png K. Räikkönen

 http://www.toilef1.com/site/image/2015/miniatures/ferrari.png Ferrari

+55.7

6

08

 http://www.toilef1.com/site/image/drapeaux/nl.png M. Verstappen

 http://www.toilef1.com/site/image/2015/miniatures/tororosso.png Toro Rosso

+56.0

4

09

 http://www.toilef1.com/site/image/drapeaux/fi.png V. Bottas

 http://www.toilef1.com/site/image/2015/miniatures/williams.png Williams

+61.0

2

10

 http://www.toilef1.com/site/image/drapeaux/se.png M. Ericsson

 http://www.toilef1.com/site/image/2015/miniatures/sauber.png Sauber

+91.2

1

21/06/2015

GP d’Autriche : Nico Rosberg en tête du début à la fin – Pas de points pour Sauber

Victoire méritée pour Nico Rosberg en Autriche. Il devance son coéquipier Lewis Hamilton et Felipe Massa sur Williams. A noter encore une fois la grande domination des écuries équipées de moteurs Mercedes. Les deux Sauber terminent à la porte des points.

En profitant du mauvais départ de Lewis Hamilton et  en s’emparant de la tête de la course dès le premier virage, Nico Rosberg s’est offert une voie royale vers le 11ème succès de sa carrière. Toutefois les spectateurs présents au circuit du Spielberg auront droit à leurs émotions, puisque Fernando Alonso et Kimi Räikkönnen s’accrochent spectaculairement au premier tour, la McLaren montant sur la Ferrari jusqu’à ce que les deux voitures s’immobilisent. Les deux champions du monde abandonnent bien évidemment suite à cet incident et la Safety Car entre en piste, le temps de dégager toutes les pièces et dégâts de cet accident.

f1-austrian-gp-2015-race-winner-nico-rosberg-mercedes-amg-f1-celebrates-on-the-podium.jpg

Au 7ème tour, le nouveau départ lancé profite à nouveau à Rosberg qui a su mieux négocier la rentrée du Safety Car. Pendant les 10 tours suivants, l’écart entre les deux Mercedes ne dépasse pas 2 secondes et Lewis Hamilton peut encore y croire. Derrière les deux flèches d’argent, on retrouve la Ferrari de Sebastian Vettel 3ème et Felipe Massa 4ème. Un beau peloton formé des Force India, des Lotus avec Romain Grosjean et de la Williams de Massa se battent pour les points,  juste devant la Sauber de Felipe Nasr.

Les arrêts aux stands qui interviennent entre le 30ème et 40ème tour, ne changent finalement rien à la donne. Pire, Hamilton qui tentait de réaliser un undercut et de passer son coéquipier avec des pneus plus frais commet l’erreur de franchir la ligne blanche à la sortie des stands et se voit pénalisé de 5 secondes à la fin de la course. Dès lors, l’Anglais s’appliquera à maintenir sa deuxième place, alors que Nico Rosberg malgré des vibrations gênantes sur l’aileron avant file tout droit vers la victoire. Pendant ce temps, Romain Grosjean est obligé d’abandonner sur un problème de boîte à vitesse. Le Franco-Genevois était d’ailleurs très déçu à la fin de la course :
C'est à nous de réagir. Il va falloir, parce que sinon, nous abandonnerons encore. Il faut que nous comprenions ce qui se passe et que nous réagissions.

Déception aussi du côté de Vettel, puisque l’Allemand perd plus de 10 secondes lors de son arrêt au stand, les mécaniciens de la Sucderia ayants quelques ennuis avec l’écrou de la roue arrière gauche. Le quadruple champion du monde ressortira 4ème derrière Felipe Massa et reviendra dans le sillage du Brésilien pour 4 derniers tours d’un beau combat. Néanmoins, il ne parviendra pas à reprendre sa place sur le podium.  Bottas et Hülkenberg terminent 5ème et 6ème dans un peloton disputé te confirment la suprématie du moteur Mercedes.

f1-austrian-gp-2015-daniil-kvyat-red-bull-racing-rb11.jpg

Difficile et cruel résultat pour Sauber, puisque Felipe Nasr parti 8ème et longtemps dans les points termine 11ème à quelques secondes de Daniel Ricciardo. Quant à Marcus Ericcson, c’est une course à oublier pour le jeune Suédois, qui a volé son départ et connu plusieurs soucis techniques. Il termine 13ème. Grosse désillusion également pour Red Bull et son propriétaire autrichien Dieter Mateschitz, puisque le meilleur représentant est Max Verstappen 8ème  sur une Toro-Rosso alors que Ricciardo ne marque qu’un seul point supplémentaire avec la 10ème place.
Prochain Grand-Prix le 5 juillet à Silverstone, pour ce qui sera la course à domicile pour de nombreux concurrents du paddock. On pense notamment à Lewis Hamilton et Jenson Button ou aux écuries Williams, McLaren, Lotus qui essaieront de briller chez eux.