09/02/2016

Lucas Légeret entame sa 3ème saison de karting WSK: interview avec le jeune pilote vaudois

A l’aube de sa troisième saison de karting dans le championnat international de WSK, Lucas Légeret jeune talent de 15 ans nous a accordé un nouvel entretien où il nous parle de ses objectifs pour 2016 et la suite de sa carrière. Alors, le jeune homme parviendra-t-il à battre les meilleurs cette saison et à monter sur le podium? Il espère en tous cas briller sous les couleurs de son fidèle Team Birel Art.

Tandis que le championnat de Formule 1 ne recommence que le 20 mars prochain, Lucas Légeret est lui déjà totalement lancé dans sa saison 2016. Un repas de soutien réussi le 29 janvier dernier avec plus de 210 convives, des tests de présaison réalisés depuis plusieurs semaines et une première course prévue début février à Adria (près de Venise). Le jeune homme n’a donc pas chômé et il est plus motivé que jamais à montrer ce dont il est capable cette saison dans sa nouvelle catégorie des World Series Karting. En effet, encore engagé edans la fillière OK Junior l’an dernier, il se battra cette année en catégorie OK avec pas moins de six ou sept pilotes professionnels. Un véritable test pour une saison qui s’annonce un peu comme celle de vérité pour sa future carrière.

lucas légeret,karting,ok,catégorie wsk,lucas légeret karting,birel art,formule 1

Lucas, quels sont vos objectifs pour la saison 2016, qui s’annonce comme un tournant important pour votre futur ?

Tout d’abord, il s’agira de bien m’adapter à ma nouvelle catégorie nommée OK. C’est le dernier échelon avant le KZ2 qui est celui où les pilotes sont presque tous professionnels. Néanmoins, je devrai déjà me mesurer à certains coureurs qui sont déjà totalement impliqué à  100% dans le sport automobile. C’est notamment le cas pour le Danois Nicklas Nielsen ou l’Italien Lorenzo Travisanutto qui sont tous deux pilotes professionnels. Ce sera donc un vrai grand défi pour moi. Un bon classement général avec plusieurs top 10 serait déjà un très beau résultat. Quant à un podium, cela signifierait aussi une performance de très grand choix.

Justement, vous étiez l’an dernier engagé en OK Junior. Quelles sont les principales différences par rapport à l’an dernier ?

Le karting et le moteur sont beaucoup plus puissants. Dans les grandes lignes droites par exemple, le nouveau moteur atteindra près de 150 km/h contre 130 km/h l’an dernier. Les pneus offrent également plus de grip et cela devrait donner lieu à encore plus de dépassements. Enfin, élément à ne pas négliger, la plupart de mes concurrents seront un peu plus âgés que moi.

lucas légeret,karting,ok,catégorie wsk,lucas légeret karting,birel art,formule 1

Vous avez toutefois également une très bonne équipe et encadrement autour de vous ?

Oui, j’ai beaucoup de chance sans aucun doute. Le Team Birel Art me soutient et me conseille constamment. Que ce soit sur ou en dehors des circuits. Ils m’apportent et me font ainsi bénéficier de toute leur grande expérience et expertise. Je pense que c’est aussi une donnée essentielle pour mon futur. Alessandro Bravi un des Managers de l’équipe et responsable de la fillière de GP2 et GP3 était par exemple présent lors de mon repas de soutien en janvier dernier.

Ce repas de soutien fut d’ailleurs un véritable succès selon nos sources?

Oui, nous avons eu près de 210 personnes qui ont répondu à notre invitation. Je tiens à tous les remercier chaleureusement. Cette année, nous avons en plus eu la chance de pouvoir compter sur la présence de René Arnoux qui nous a parlé de sa carrière et de sa mythique course de Dijon en 1979. J’avais également préparé des présentations vidéos afin d’illustrer le pilotage de mon karting et un simulateur de Formule 1 était aussi à disposition afin de tester ses capacités de pilotage. Sans oublier la présence bien exposée d’une Formule 4 de l’équipe Jenzer.

lucas légeret,karting,ok,catégorie wsk,lucas légeret karting,birel art,formule 1

Au-delà du championnat de karting WSK, un de vos objectifs à moyen terme est aussi de courir en monoplace ?

Effectivement, un de mes objectifs de carrière est de pouvoir courir en monoplace. Suivant mes performances et les opportunités qui se présenteront en cours de saison, je devrai normalement participer à des tests de Formule Renault 2.0   avec le soutien de mon Team Birel Art. Si tout se passe comme prévu et avec un peu de réussite, une participation en Formule Renault 2.0 serait également une éventualité pour 2017. Néanmoins cela dépendra également de mon équipe et je vais tout d’abord me concentrer pour réussir mes premières courses de la saison.

lucas légeret,karting,ok,catégorie wsk,lucas légeret karting,birel art,formule 1

Un grand merci à Lucas Légeret pour cette interview réalisée juste avant son départ pour Adria, première manche du championnat du World Series Karting (WSK). Une compétition internationale qui l’emmènera d’ailleurs cette année d’Italie, en Belgique, ou du Portugal à Bahreïn. Souhaitons donc bonne chance au jeune pilote vaudois qui pourrait également participer aux 24 heures du karting du Mans si son programme le permet.

Programme 2016 de Lucas Légeret

WSK Champions Cup à Adria (IT) 06 – 07 février
WSK Supermaster, 4 courses :
À Castelletto (IT) 05 – 06 mars
À Sarno (IT) 19 – 20 mars
À La Conca (IT) 09 – 10 avril
À Adria (IT) 21 – 22 mai

FIA European Championship, 4 courses :
À Zuera (ES) 14 – 15 mai
À Adria (IT) 04 – 05 juin
À Portimao (PT) 25 – 26 juin
À Genk (BE) 30 – 31 juillet
FIA European Championship à Barheïn 19 – 20 novembre
WSK Final World Cup à Adria (IT) 01 – 02 octobre

20/09/2015

Vettel s’impose dans un Grand-Prix de Singapour décoiffant- Un petit point pour Sauber

Le pilote Ferrari s’impose après une course émaillée de deux interventions de la Safety Car ainsi que de l’intrusion d’un piéton sur la piste. Daniel Ricciardo et Kimi Räikkönnen complètent le podium, alors que Felipe Nasr ramène un petit point au bout de la nuit de SIngapour.

En partant de la pole-position pour la première fois de la saison, Sebastian Vettel pensait avoir fait un grand pas vers une 3ème victoire cette saison. Cependant l'épreuve qui s’annonçait encore tranquille en début de course ne le fut pas vraiment. Auteur d’un très bon départ, l’Allemand devance Ricciardo et Räikkönnen, alors que les deux Mercedes ne pointent qu’aux 5ème et 6ème places.

f1-singapore-gp-2015-sebastian-vettel-ferrari-sf15-t.jpg

Lors que les premiers ravitaillements ont lieux autours du 11 ème tour, Nico Hülkenberg percute Felipe Massa qui vient de réaliser son premier arrêt. L’Allemand est obligé d’abandonner et les débris sur la piste forcent la Safety Car à intervenir une première fois sur la piste.  Au nouveau départ lancé, Vettel défend sa position et doit à nouveau creuser un écart qui lui permette de ne pas être menacé par Ricciardo. Peu après la mi-course, le peloton enregistre deux nouveaux abandons avec Lewis Hamilton et Fernando Alonso. Le Britannique subit une perte de puissance moteur alors que l’Espagnol rend les armes sur n énième ennui technique. 

Tandis que les multiples abandons poussent les Sauber aux portes des points, un curieux et troublant incident survient au 37ème tour. En effet, un piéton nonchalant et semblant complètement perdu se promène sur le circuit. Fort heureusement cet événement finit sans conséquence avec une deuxième entrée de la Safety Car sur la piste. Toutefois une légitime question de sécurité et d’organisation peut se poser. Lors du second départ lancé, les positions de tête ne subissent aucun changement, alors que Romain Grosjean est en lutte pour des points avec Button, Maldonado et les deux Torro-Rosso. Button et Maldonado s’accrochent et Grosjean recule semblant avoir des ennuis avec ses pneumatiques. Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, cela permet à Felipe Nasr de rentrer dans les points avec une petite 10ème place. Soyons néanmoins réalistes et admettons que sans la cascade d’abandons les points auraient certainement été difficiles à atteindre pour l’équipe suisse.

f1-singapore-gp-2015-nico-hulkenberg-sahara-force-india-f1-vjm08-and-felipe-massa-williams.jpg

Quant à Vettel, il remporte finalement bien ce Grand-Prix de Singapour, feu d’artifice et musique rock lui souhaitant la bienvenue sur le podium. Ricciardo 2ème et Räikkönnen 3ème sont également de la fête. Course à oublier pour Mercedes avec l’abandon de Lewis Hamilton et la 4ème place de Rosberg qui ne l’aide non plus pas vraiment au classement du championnat du monde.

GP de Sinagapour - Classement

01

 http://www.toilef1.com/site/image/drapeaux/de.png S. Vettel

 http://www.toilef1.com/site/image/2015/miniatures/ferrari.png Ferrari

61 tours

25

02

 http://www.toilef1.com/site/image/drapeaux/au.png D. Ricciardo

 http://www.toilef1.com/site/image/2015/miniatures/redbull.png Red Bull

+1.4

18

03

 http://www.toilef1.com/site/image/drapeaux/fi.png K. Räikkönen

 http://www.toilef1.com/site/image/2015/miniatures/ferrari.png Ferrari

+17.1

15

04

 http://www.toilef1.com/site/image/drapeaux/de.png N. Rosberg

 http://www.toilef1.com/site/image/2015/miniatures/mercedes.png Mercedes

+24.7

12

05

 http://www.toilef1.com/site/image/drapeaux/fi.png V. Bottas

 http://www.toilef1.com/site/image/2015/miniatures/williams.png Williams

+34.2

10

06

 http://www.toilef1.com/site/image/drapeaux/ru.png D. Kvyat

 http://www.toilef1.com/site/image/2015/miniatures/redbull.png Red Bull

+35.5

8

07

 http://www.toilef1.com/site/image/drapeaux/mx.png S. Pérez

 http://www.toilef1.com/site/image/2015/miniatures/forceindia.png Force India

+50.8

6

08

 http://www.toilef1.com/site/image/drapeaux/nl.png M. Verstappen

 http://www.toilef1.com/site/image/2015/miniatures/tororosso.png Toro Rosso

+51.4

4

09

 http://www.toilef1.com/site/image/drapeaux/es.png C. Sainz

 http://www.toilef1.com/site/image/2015/miniatures/tororosso.png Toro Rosso

+52.8

2

10

 http://www.toilef1.com/site/image/drapeaux/br.png F. Nasr

 http://www.toilef1.com/site/image/2015/miniatures/sauber.png Sauber

+90.0

1

 

18/07/2015

Décès du pilote de Formule 1 Jules Bianchi 9 mois après son accident de Suzuka

Terrible nouvelle ce matin pour tous les fans de Formule 1 et de sport automobile. Le jeune pilote Niçois de 25 ans Jules Bianchi est décédé dans la nuit de vendredi à samedi suite à son dramatique accident survenu au cours du GP du Japon à Suzuka le 5 octobre 2014.

La famille de Jules a officialisé la nouvelle à 2h45 du matin avec la publication d’un communiqué digne et rempli d’émotions. Alors que la Formule 1 s’était fixé comme priorité numéro une la sécurité des pilotes, la mort du Niçois vient nous rappeler que le sport automobile reste un sport spectaculaire mais aussi dangereux.  21 ans après la mort d’Ayrton Senna, la Formule 1 voit donc un nouveau pilote perdre la vie suite à ses blessures subies lors d’un Grand-Prix.

Doté d’un talent hors norme et d’une personnalité sympathique et attachante, Jules Bianchi était membre de la Ferrari Driver Academy. Promis à un immense avenir, le Français avait réussi l’exploit de terminer à la 9ème place du GP de Monaco 2014 avec la très modeste Marussia, réalisant de superbes dépassements. Cet exploit avait été comparé à une victoire par ses pairs comme le redit encore Jean-Eric Vergne aujourd’hui. Toute la famille de la Formule 1, Ferrai (par laquelle il était considéré comme un futur pilote titulaire), Marussia (son ancienne équipe) et toutes les autres acteurs du sport automobile se sont associés à la douleur de la famille Bianchi qui sera restée digne pendant ce long combat de 9 mois.

F1, Formule 1, Grand-Prix, Jules Bianchi, Marusia, Manor, Suzuka, RIP Jules Bianchi, Bianchi

Les hommages et les nombreux témoignages d’amitiés ont afflué de toutes parts depuis l’annonce de la mort de Jules Bianchi ce matin, avec entre autres Jean-Eric Vergne, Fernando Alonso, ou encore Jean Todt et Sebastien Loeb. 

 Tout le blog de f1-faninfo présente ses plus sincères condoléances à sa famille, ses proches et ses amis.
#Ciao Jules siempre nei cuori

Extraits du communiqué officiel de la famille de Jules Bianchi :
« Jules s’est battu jusqu’au bout, comme il l’a toujours fait, mais hier, sa bataille a pris fin".
"Nous ressentons, dit-elle, une peine immense et indescriptible. Nous voulons remercier
le personnel médical du CHU de Nice, qui l’a soigné avec amour et dévouement, le personnel du Centre Médical Général de Mie au Japon qui a pris soin de Jules immédiatement après son accident, tout autant que tous les autres médecins qui se sont
impliqués dans le combat qu’il a mené au cours des mois passés."

« Nous souhaitons remercier les collègues de Jules, ses amis, ses supporters et tous ceux qui lui
ont prouvé leur affection au cours de cette période. Ils nous ont donné la force nécessaire pour résister dans ces moments terribles. Les écouter, lire leurs très nombreux messages nous ont montré comment Jules avait suscité une affection si profonde auprès de tant de personnes de par le monde."