14/09/2014

Le Brésilien Lucas di Grassi remporte le premier Grand Prix de Formule E. terrible crash dans le dernier tour

La première course du nouveau championnat de Formule Electrique organisé par la FIA a vu la victoire de Lucas di Grassi (Audi Sport ABT Formula E team) sur le circuit de Pékin. L’ancien pilote de Formule 1 (Virgin Racing-Marussia) a devancé le Français Franck Montagny et le Britannique Sam Bird. Alors que Nicolas Prost et Nick Heidfeld se battaient pour la victoire dans le dernier tour, le fils du quadruple champion du monde de Formule 1 a commis une manœuvre très dangereuse en coupant la route à Heidfeld lequel fera un vol plané avant de terminer sur le toit et dans les décors. C’est un miracle que le pilote Allemand se soit sorti sans mal de ce terrible accident.


Alors que la plupart des pilotes au départ étaient d’anciens coureurs de Formule 1, le Suisse Sébastien Buemi pensait pouvoir dominer le week-end et remporter cette première course historique. Il a malheureusement abandonné lors de l’arrêt aux stands synonyme de changement obligatoires de monoplace  dans ce cahmpionnat. En effet, l'aileron puis la boîte de vitesse sur la 2ème voiture du Suisse avait rompu. Une course donc à oublier pour l’ancien pilote Red Bull, puisqu’il n’avait pas non plus réussi de très bonnes qualifications en partant 9ème sur la grille.

 

0002014_S-A_lap-1-1-49.jpg

Pour conclure on pourra dire que cette première épreuve du championnat réservé à des monoplaces à propulsion électrique (moteur Renault) a été un succès puisqu’il a été suivi en direct par plusieurs chaînes de télévisions comme Skysports entre autres. Les anciens champions du monde de F1 Emerson Fittipaldi ou Alain Prost étaient également présent, eux qui ont investi dans leur propre écurie. Sans oublier les participations de Leonardo di Caprio (Venturi), Richard Branson (Virgin) ou encore Jean Todt en tant que Président de la FIA dont fait partie la Formule E.

On regrettera seulement le peu de spectateurs, puisqu’ils n’étaient que 8000 pour cette première. Pour mémoire, ce championnat de Formule E est et comprend dix courses jusqu'en juin 2015. La prochaine course aura lieu le 22 novembre dans la ville de Putrajaya en Malaisie.

22/03/2014

De nombreux anciens pilotes de Formule 1 intéressés par la Formule Electrique

Comme nous vous le présentions dans notre premier article début janvier, une nouvelle compétition de Formule verra le jour cette année, la Formule E (pour Formule Electrique). Comme son nom l’indique, les moteurs seront uniquement électriques et l’unique motoriste partenaire choisi sera Renault. Les châssis seront également tous identiques à la baseet conçus par l’Italien Dallara. 
Lien de l'article: http://f1-faninfo.blog.24heures.ch/archive/2014/01/10/une...

Alors que le début du championnat est prévu le 13 septembre en Chine avec 10 équipes de 2 pilotes chacune, un driver’s club a été  créé avec le pilotes intéressés par cette catégorie. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les prétendants sont nombreux et tous connus du sport automobile. En effet, pas moins de 40 pilotes ont déjà fait part de leur intérêt pour cette nouvelle compétition de Formule E et les places seront âprement disputées. Preuve en est, la liste des intéressés comprend de nombreux anciens pilotes de Formule 1 avec notamment : Sébastien Buemi, Luca Di Grassi, Takuma Sato, Vitantonio Liuzzi ou Karun Chandok mais aussi dernièrement Jarno Trulli, Jérôme D'Ambrosio, Christan Klien, Jaime Alguersuari, Sébastien Bourdais, Nick Heifeld, Bruno Senna et Frank Montagny. 

formule e,f1,formule 1,formule electrique,la formule 1 et l'éléctrique,sébastien buemi en formule e,sébastien bourdais compétition

Soit une belle brochette d'anciens pilotes de F1 et presque une grille complète devrait-on dire. Quant aux jeunes pousses qui n'ont pas ou pas encore pu goûter aux joies de la F1, ils sont aussi présent mais beaucoup moins nombreux avec Dany Clos, Alex Brundle, Sam Bird ou Nathanaël Berthon. En finalité, un bon mélange entre pilotes expérimentés et pilotes en devenir, qui cherchent vainement une place dans cette Formule 1 si difficile à obtenir. On peut donc aussi constater que vu les difficultés rencontrées par des pilotes de la trempe de Buemi, Alguersuari ou Bird, il n'a jamais été aussi difficile que maintenant de rejoindre la F1 mais surtout ensuite d'y rester sur le long terme, vu le nombre de baquets disponibles et les budgets demandés.
Dans ce sens-là, cette Formule E peut donc être non seulement une bonne vitrine et une nouvelle rampe de lancement de ces jeunes pilotes aux côtés d'anciens pilotes de F1 expérimentés, mais aussi un bon terrain d'expérimentations et de tests, afin de rendre la Formule 1 un peu plus innovante voire "plus verte et hybride ".

formule e,f1,formule 1,formule electrique,la formule 1 et l'éléctrique,sébastien buemi en formule e,sébastien bourdais compétition

Mais tout cela ne sera possible que si la Formule E trouve sa propre voie et que les nombreux anciens pilotes de Formule 1 n'utilisent et ne s’accaparent pas trop cette nouvelle catégorie pour prolonger leur carrière des quelques années, mais qu’ils se mettent au profit de celle-ci.
Réponse d'ici le mois de septembre et le début de ce nouveau championnat avec notamment comme têtes d'affiches les équipes DAMS, Mahindra et Andretti ou encore les présences d'Alain ou de Leonardo di Caprio dans les coulisses.

10/01/2014

Une nouvelle compétition de la FIA voit le jour: La Formule 1 Electrique

Non, vous n’avez pas mal lu, il s’agit bien d’une nouvelle compétition de la FIA en parallèle à la Formule 1qui vient d’être lancée, la Formule 1 de l’ère électrique est bien née. Présenté en grande pompe au salon CES de Las Vegas (Consumer Electronics Show), ce nouveau championnat, le FIA Formule E Championship, aura pour première mission de donner une nouvelle image verte au sport automobile, un peu à l’image de ce qui se fait actuellement en Formule 1 avec l’importance grandissante qu’a pris et prend le KERS (notamment pour 2014) ces dernières années.

Le championnat de Formule E débutera donc le 11 septembre 2014 avec le premier GP de Chine à Pékin et sera composé de 10 équipes formées de 2 pilotes chacune. Le calendrier comportera lui aussi 10 courses pour cette première saison, à cheval sur 2014 et 2015. Une des particularités de cette compétition, mis à part d’être la première à avoir des véhicules 100% électriques , est qu’elle se déroulera exclusivement sur des circuits en ville, se voulant donc avant tout une compétition urbaine, en écho à l’utilisation grandissante de véhicules électriques en villes. Les 10 villes hôtes seront dans l’ordre : Pékin (Chine), Putrajaya (Malaisie), Rio de Janeiro (Brésil), Punta del Este (Uruguay), Buneos Aires (Argentine), Los Angelees (USA), Miami (USA), Monte-Carlo (Monaco), Berlin (Allemagne) et comme clôture de la saison quoi de plus spectaculaire que Londres (Royaume-Uni). Il y aura donc des courses sur 5 continents différents, ce qui nous rapproche encore plus de la Formule 1.

Avec des monoplaces de poids assez proches de celles du GP2 (antichambre de la F1), et fonctionnant avec des moteurs thermiques de Renault, ces voitures seront capables d’atteindre une vitesse de 230 kilomètres/heure. C’est certes moins rapide que les F1, mais c’est déjà une sacrée avancée pour les moteurs électriques soi-disant trop faibles…
Les 10 équipes inscrites au championnat bénéficieront toutes d’un châssis identique, cette monoplace commune portant le nom de " Spark-Renault SRT-01E "
Au-delà du moteur Renault déjà évoqué plus haut, une autre bonne nouvelle est que le châssis construit par Dallara (ex équipe F1) réunira des technologies et pièces qui seront fournies et développées par plusieurs sociétés et constructeurs actifs dans la Formule 1. Citons par exemple la boite de vitesse développée par McLaren, le système de gestion mis au point par Williams ou les pneus fournis par Michelin. On voit donc d’intéressantes collaborations et synergies avec le monde de la Formule 1, ce d’autant plus que les voitures ressembleront beaucoup aux F1 actuelles grâce à leur design aérodynamique. Outre le fait de faire de la Formule E une compétition tout aussi importante que la F1, son patron et promoteur Alejandro Agag ainsi que le sponsor principal Qalcomm (entreprise active dans le domaine de la technologie mobile), espèrent que cette compétition soutiendra l’investissement dans les véhicules électriques et améliorera la perception des véhicules électriques.

 

 image:@AFP

Avec quels pilotes et écuries ?

Les dix écuries qui participeront à ce premier Championnat du Monde de Formule E sont d’ores et déjà connues, la liste ayant été publiée sur le site officiel (
www.fiaformulae.com/home). Parmi eux on trouve d’ailleurs d’anciens noms de la F1 dont des patrons d’écuries comme Michael Andretti, Aguri Suzuki ou Alain Prost ainsi que des hommes d’affaires et personnalités importants comme Leonardo Di Caprio (Team Venturi),ou la famille indienne Mahindra (Mahindra Racing). Les présences d’Audi Sport ABT, d’ E.Dams et de Virgin Racing prouvent également l’attractivité et l’importance de cette compétition. En effet, Sir Richard Branson dont l’écurie Virgin était en F1 avant d’être rachetée par Marussia avait notamment déclaré il y a quelques temps encore, qu’il désirait une Formule 1 plus verte afin de s’engager plus sérieusement dance cette catégorie. Voilà peut être chose faite avec la nouvelle FE. Preuve en est aussi l’engagement du groupe allemand Audi, pour qui la F1 n’était pour le moment pas encore envisageable.

Concernant les 20 pilotes qui se disputeront le tire, quelques-uns sont également déjà connus et on trouve aussi d’anciens pilotes de F1 comme Sébastien Buemi, Luca Di Grassi, Takuma Sato, Vitantonio Liuzzi ou Karun Chandok.     
Voici la liste officielle des 10 écuries inscrites :
Drayson Racing
China Racing
Andretti Autosport
Dragon Racing
E.Dams
Super Aguri Formula E
Audi Sport ABT
Mahindra Racing
Virgin Racing
Venturi Grand Prix

Nous souhaitons ainsi un très bon lancement et la bienvenue à cette nouvelle compétition et nous réjouissons de voir rouler ces nouvelles voitures. Nous ne manquerons pas non plus de vous informer de l’évolution de ce championnat et de Sébastien Buemi au cours des prochains mois. Pour plus d’informations sur la Formule E, voici également le site officiel de la compétition :  http://www.fiaformulae.com/home

Voici encore pour terminer ce sujet, la vidéo de lancement à Las Vegas de cette nouvelle compétition de Formule E