02/02/2014

La nouvelle Marussia-Ferrari MR03 aussi à Jérez : Enfin la saison tremplin ?

Marussia était la dernière à présenter sa monoplace pour 2014 lors des essais qui se sont déroulés en Andalousie. Pour sa 3ème saison sous le nom de Marussia (les premières saisons étant sous Virgin puis Virgin-Marussia), l’équipe semble être sur la pente ascendante étant parvenue à se classer pour la première fois à la lucrative 10ème place du championnat du monde des constructeurs. En effet, seules les 10 premières écuries du plateau reçoivent un gros chèque de la part de Bernie Ecclestone. Espérons donc pour eux que cette MR03 soit aussi voir encore beaucoup plus performante que la Marussia de l’an dernier. En tous cas, les hommes de John Booth ont mis toutes les chances de leur côté, puisque 2014 coïncide avec l’arrivé du moteur Ferrari chez l’écurie Russe. Avec un package moteur/boîte de vitesses fourni par les Italiens, les progrès devraient donc théoriquement être au rendez-vous. Autre nouveauté pour cette équipe, c’est la première fois que les pilotes de la saison dernières sont renouvelés pour la suivante, et les deux jeunes pilotes talentueux que sont Jules Bianchi et Max Chilton devraient pouvoir faire jouer l’expérience acquise l’année dernière.

marussia,f1,formule 1,russie,virgin,booth,bianchi,chilton,reading

Au niveau aérodynamique, l’avant de la monoplace présente une solution assez fine et discrète de la avec un nez de type « fourmilier » assez proche de celui de la Red Bull 2014, ce qui pourrait peut-être aussi être de bonne augure. De plus, avec un ancien ingénieur de chez Jordan en la personne de John McQuilliam, l’équipe russe s’est dotée d’un nouveau directeur technique expérimenté et ambitieux.
Quant aux couleurs de cette nouvelle MR03, pas de surprise. Les Russes gardent leu 3 couleurs historiques : le rouge, le noir et le blanc. Seule tout petit changement, le blanc a pris plus d’importance sur le nez avant de la voiture, peut-être d’ailleurs en attendant encore un nouveau sponsor ? Justement les sponsors, Royals, Qne et Instaforex sont les 3 principaux visibles sur cette livrée 2014, mais espérons pour le Team de John Booth que d’autres plus importants viennent encore les y accompagner.
 
Avis personnel :
En gardant leurs deux pilotes pour une saison supplémentaire, je pense que Marussia a fait un très bon choix. En effet, Bianchi et Chilton ont prouvé en 2013 qu’ils étaient très rapides et les deux jeunes pilotes seront certainement capables de sortir de grosses performances avec leur nouveau moteur Ferrari. Attention cependant à l’excès de confiance, car tout le monde le sait la deuxième saison en Formule 1 est souvent la plus difficile, et les deux pilotes Marussia devront donc confirmer. Tout dépendra donc de la capacité des Russes à faire évoluer cette MR03 pendant la saison grâce au package Ferrari et si l’argent pour ces évolutions est disponible. Personnellement je trouverai l’inverse regrettable, et je pense que les Russes l’ont bien compris. Gageons que dans tous les cas Bianchi et Chilton seront classés au final devant le débutant Marcus Ericsson, et qu’une grosse et intéressante bagarre s’annonce avec le « Kamizake » et non moins sympathique Kamui Kobayashi.

marussia,f1,formule 1,russie,virgin,booth,bianchi,chilton,reading
Toutes les images du site twitter de Marussia F1

 

23:34 Publié dans F1, Formule 1, Loisirs, Monde, Sports, Voyages | Tags : marussia, f1, formule 1, russie, virgin, booth, bianchi, chilton, reading | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | |

01/02/2014

La Caterham CT05 aussi dévoilée à Jérez: une voiture assez laide ou un coup de poker?

La toute nouvelle Caterham a également été présentée pendant les essais de Jérez, avec toutefois un léger retard suite à des complications techniques de dernière minute. Et le moins que l'on puisse dire c'est que l'équipe de Tony Fernandes n'y est pas allée par quatre chemins. Si la présentation a été discrète et sobre, ce n’est pas le cas pour la voiture. En effet, la forme et le design sont vraiment des plus étranges et excusez-nous du terme, assez laids. Est-ce un coup de poker de l'équipe Malaisienne, est-ce un calcul, est-ce un stratagème réfléchi, un premier jet ou tout simplement un test ? Personne ne le sait vraiment et il sera vraiment intéressant de voir comment l'aérodynamisme de cette Caterham 2014 va évoluer. La seule chose que l’on peut dire avec certitude pour le moment, c’est que la CT05 a bien pris la piste et roulé pendant tous les essais dans cette configuration.

Certains sont certainement déjà en train de froncer les sourcils et de se demander ce que cette Caterham a d’étrange, mais un simple coup d’œil sur le museau ou plutôt le drôle de nez avant de la monoplace suffit. Ainsi certains y verront un double nez, d’autres un nez de « tank », ou encore un nez en triangle avec une pointe arrondie. Quoi qu’il en soit, les deux nouveaux pilotes Kamui Kobayashi et Marcus Ericsson auront fort à faire pour hisser cette voiture un peu plus haut que l’année dernière, sous peine de voir l’aventure Caterham en Formule 1 se terminer fin 2014 si Tony Fernandes met ses menaces à exécution. Vous me direz que ce n’est guère difficile, puisqu’ils avaient terminés à la dernière place l’an dernier et que le grand argentier Bernie Ecclestone saura convaincre Fernandes de ne pas s’arrêter là. Cependant l’homme d’affaire Malaisien voudra certainement que son équipe marque un ou deux points pour être convaincu de continuer.

BfFHmsHCIAAAtTP.jpg

Si on a déjà parlé du design de la voiture, arrêtons-nous un peu sur les couleurs et les sponsors de cette livrée 2014. Comme lors de la dernière saison, Airbus, Dell et Intel sont de la partie. Quant à General Electric et Safran ils sont eux aussi présents sur la nouvelle voiture, qui a gardé ses couleurs vertes chromées qui peuvent tourner au vert pétant suivant la luminosité. Pour sa cinquième participation au championnat, l’équipe a par ailleurs décidé se doter d’une nouvelle identité au niveau de la marque, avec un tout nouveau logo qui reprend le symbole de l’Union Jack mais nuancé de vert (les couleurs de Caterham). Cela peut paraître curieux au premier abord, mais le patron de l’équipe a donné sa petite explication sur le pourquoi du comment cette semaine à Jérez : « L’Union Jack aux couleurs de Caterham est notre commémoration de l’héritage britannique de Caterham. La marque Caterham existe depuis plus de 40 ans, et nous sommes fiers de mettre en valeur l’ingénierie britannique et notre héritage britannique ». Ce clin d’œil s’explique aussi par le fait que l’usine et toute l’ingénierie de l’équipe Malaisienne est basée à Leafield (Grande-Bretagen) non loin de la ville d’Oxford. On conclura par dire que si les ingénieurs ont réalisé une voiture assez laide, les hommes de Fernandes se seront au moins rattrapés sur leur nouveau logo.

BehDyGeCMAAulbq.jpg

Avis personnel :
Il va de soi que la saison 2014 de Caterham risque de ne pas être plus facile que la 2013 et je ne m’attends pas à de grands exploits de leur part. Toutefois il serait dommage de voir disparaître cette équipe assez sympathique des grilles de la Formule 1. Je compte sur ce point sur la fougue et la talent du Japonais Kamui Kobayashi qui méritait vraiment de retrouver une place en Formule 1. Je n’en dirai pas autant de Marcus Ericsson qui pour moi va traîner en dernière position toute la saison, et je me dis que l’équipe avait vraiment besoin d’argent, sinon je ne vois pas comment on a pu écarter le Français Charles Pic à son profit. Quant à l’aérodynamisme de cette Caterham, je me demande à quel jeu a voulu jouer l’équipe ? A quitte ou double ou à nez double ? A moins que ce ne soit un coup de génie (ce que je doute), ce nez avant a déjà commencé à en démanger, pardon irriter plus d’un, dont peut être notre ami Bernie Ecclestone.

                          Toutes les images du site Twitter de Caterham F1

29/01/2014

Red Bull présente sa RB10 : Une nouvelle voiture de champion?

Les présentations se sont succédées mardi 28 janvier en marge des essais de Jérez et les champions du monde en titre des constructeurs et pilotes, l’écurie Autrichienne Red Bull a elle aussi dévoilé son bolide pour cette saison 2014. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle semble moins moche que prévu et annoncé par le fantastique ingénieur Adrian Newey. La monoplace conçue par le talentueux ingénieur était d’ailleurs très attendue par le monde de la F1, puisque l’Anglais parvient à chaque fois à tirer le meilleur du règlement afin d’offrir la voiture la plus compétitive possible. De plus, tout cela souvent avec une certaine discrétion et humilité. Si Red Bull en est donc à ce niveau pour sa 10ème saison c’est donc aussi un peu grâce à lui.

Mais revenons à la voiture, son design semble compact et assez élégant. De plus, le nez de la voiture avant, bien que présentant lui aussi un look qualifié de « fourmilier » ressemble plus à un nez de « castor » selon certains spécialistes, dont le site FanaticF1. Une autre chose est également étonnante sur cette dixième Red Bull, le fait qu’elle paraisse ressembler un peu à ses prédécesseurs les RB8 et RB9, alors que le règlement a totalement changé. Mais rassurez-vous, la voiture a bien été toute repensée, la preuve avec l’aileron arrière ou les échappements.
Au niveau de la livrée, les couleurs d’une équipe Red Bull qui gagne  ne changent pas. On n’en attendait pas moins des Autrichiens d’ailleurs. Le bleu, le rouge tournant au violet sont donc encore présents. Les sponsors sont également restés fidèles, normal me dire-vous, avec le maintien de Pepe Jeans, Geox, Rauch, Casio, Total et bien sûr le partenaire principal Infiniti.

Image du site Twitter de Red Bull RacingBfDPL2BIYAAJ5jG.jpg

Quant aux pilotes, Sébastian Vettel le quadruple champion du monde en titre est bien sûr lui aussi encore de la partie et il tentera cette année d’égaliser le record de cinq titres consécutifs de Michael Schumacher à qui l’on profite d’ailleurs d’envoyer tout notre soutien et courage. Vettel arborera d’ailleurs le No 1 afin de bien montrer qui est le patron. Quel sera d'ailleurs le nom que le champion donnera à sa nouvelle voiture, lui qui est assez adepte de cela. Comme depuis 2009, l’Allemand sera à nouveau épaulé par un Australien, mais ce n’est plus mark Webber mais Daniel Ricciardo qui sera le second pilote Red Bull. Le jeune homme de 24 ans et natif de Perth aura la lourde tâche d’assurer pour la cinquième fois consécutive le titre de champion du monde des constructeurs à sa nouvelle écurie. Heureusement pour lui, Mark Webber n’a pas placé la barre trop haute, mais assez haute toutefois pour devoir sortir de bonnes performances.

Avis personnel :
Cette 10ème
Red Bull, la RB10 semble un petit peu différente de ses concurrentes, mais méfions-nous, l’imprévisible Newey a certainement plus d’un tour dans son sac ou plutôt dans le châssis et elle n’est peut-être pas si différente que cela après tout. Toutefois, avec la nouvelle réglementation, je me risque à dire que la domination ne sera pas aussi écrasante que l’année dernière et que Ferrari et Mercedes seront à la hauteur du taureau rouge. De plus, Ricciardo qui est seulement le deuxième pilote Toro Rosso promu chez Red Bull aura aussi une certaine pression qui me fait dire que la saison n’est pas encore gagnée d’avance pour les hommes de Christian Horner. Espérons pour l’attractivité de ce championnat F1 2014 que je ne me trompe pas.