06/08/2014

La Formule n’a pas voulu d’eux : Une génération gâchée (Partie 1)

En attenant le GP de Belgique le 24 Août prochain et pendant la pause estivale de, je vous propose un nouvel article sur le thème des jeunes pilotes ayant été ou étant aux portes de la Formule 1, sans toutefois parvenir à s’y établir sur le long terme. Le premier volet est donc consacré à ceux qui auraient pu ou dû éclore au grand jour ces dernières saisons, mais qui n’ont pas reçu la chance de briller malgré leur talent.

En effet, avec la crise économique que traverse actuellement la Formule 1 et la baisse du nombre d’équipes à 11 sur le plateau, nombres de pilotes n’ont pu s’exprimer pleinement avec une voiture compétitive ou alors n’ont jamais obtenu de volant dans la compétition reine du sport automobile. Bien que chaque époque de la Formule 1 ait connu des pilotes dits « payants », la génération qui est actuellement en lutte pour un volant, semble être la moins gâtée, et l’on pourrait presque parler d’une génération gâchée.
Voici donc le portait et la situation de quelques un de ces pilotes talentueux qui auraient mérité leur place en Formule 1.

Davide Valsecchi (Italie, 1987)
L’Italien est le premier pilote champion de GP2 (2012) à n’avoir pas trouvé un baquet de titulaire en Formule 1. Engagé finalement en début de saison 2013 par Lotus, le pilote italien n’a jamais eu sa chance de rouler en essais libres le vendredi. Pire, lorsque Kimi Raikonnen déclaré forfait pour les 2 derniers Grand-Prix de la saison, tout le monde et lui le premier, s’attend à le voir être titularisé, ce qui ne sera finalement pas le cas. Bien qu’étant prêt à se lancer dans le grand bain, Eric Bouillier lui a finalement préféré le vétéran Heiki Kovalainen, avec le peu de succès que l’on sait. Assez irrité et fâché de n’avoir pas reçu la confiance et cette opportunité, Valsecchi ne s’est pas gêné de le faire savoir haut et fort par la suite dans le médias, et son contrat de 3ème pilote ne fut finalement pas renouvelé pour 2014. Aura-t-il une nouvelle chance dans une autre équipe ? Rien n’est moins sûr, et il se pourrait bien que le champion GP2 de 2012 ne voit finalement jamais le volant d’une F1 de plus près. Car malgré un certain talent, son âgé de 26 ans sera certainement un handicap face à des Kamui Kobayashi ou Charles Pic qui ont déjà fait leur preuves en F1.

f1,pilotes,davide valsechi,fabio leimer,les talents gâchés,millions,sauber,pilote d'essai,pilote de réserve

Verdict : Davide Valsecchi ne sera vraisemblablement jamais titulaire en F1, mais il a aussi mis beaucoup trop de temps pour éclore en GP2. Il n’a non plus pas de sponsor, et ses premiers essais en F1 ne dégagèrent pas le potentiel d’un Daniel Ricciardo. Dommage mais logique, car il aurait certainement eu plus de chance il y a 10 ans. Il militera en GT Open pour la saison 2014

 
Sam Bird (Grande-Bretagne, 1987)
Un peu à l’image de Davide Valsecchi, le britannique s’illustre en GP2, en se classant plusieurs saisons dans les 5 premiers du championnat du GP2, terminant notamment 2ème la saison dernière avec 5 GP remportés (record 2013) juste derrière Fabio Leimer. De plus, il bénéficia du soutien de Mercedes pendant la saison 2013, en étant nommé pilote d’essais. Malheureusement pour lui, Mercedes ne lui offrira jamais la possibilité de rouler le vendredi (il est vrai qu’il avait fort à faire avec Rosberg et Hamilton). N’ayant pas l’occasion de montrer ce dont il est capable en Formule 1, il risque lui aussi de devoir tirer un trait définitif sur la catégorie reine. En effet, il ne figure carrément plus dans l’équipe pour 2014. Ses perspectives de futur sont donc assez sombre, étant lui aussi déjà âgé de 27 ans et sans sponsor majeur à apporter à une écurie de milieu de classement. Le train de la F1 (et du GP2) semblant lui passer sous le nez pour la saison 2014, il a déjà décidé de s’aligner en Endurance aux USA et dans la nouvelle Formule E. A la recherche du succès dans ces autres catégories, seul un miracle pourra encore lui aider à retrouver le chemin de la Formule 1. Lui seul y croit encore.

f1,pilotes,davide valsechi,fabio leimer,les talents gâchés,millions,sauber,pilote d'essai,pilote de réserve

Verdict : Tout comme Davide Valsecchi, l’aventure de Sam Bird en F1 se sera arrêtée au stade de pilote d’essais. Bien que talentueux, le jeune homme en manque de titre aurait-il pu prétendre à mieux ? Pas certain.

James Calado (Grande-Bretagne, 1989)
C’est le plus jeune des 4 pilotes présentés et issus du GP2. Agé de 24 ans, le britannique semblait encore avoir tout son avenir devant lui pour un possible baquet en Formule 1. Avec seulement deux saisons en GP2 à son actif et une 5ème et 3ème place finale, il pouvait encore se permettre de se lancer une nouvelle saison en GP2 sans trop s’éloigner de son but, la Formule 1. Toutefois tout semble s’être écroulé pour le jeune James.
Après une première saison en tant que pilote de réserve  avec Force India, il n’a pas retrouvé grâce que ce soit auprès de l’écurie Indienne ou chez Mercedes. Se repliant dans la catégorie GT, il a récemment déclaré que le manque d’argent lui avait coûté une carrière en Formule 1. On veut donc bien le croire, car son immense talent aurait mérite mieux qu’un poste de pilote d’essais pendant une saison.

f1,pilotes,davide valsechi,fabio leimer,les talents gâchés,millions,sauber,pilote d'essai,pilote de réserve

Verdict :
En ne trouvant ni de volant, ni de poste de pilote de réserve en Formule 1, l’Anglais semble s’être définitivement éloigné de son rêve. Il risque lui aussi de terminer aux oubliettes de la F1.

31/07/2014

Transferts 2015 et Silly Season: Il faut sauver le soldat Button

Chaque année pendant la pause estivale, les rumeurs les plus folles sur d’éventuels transferts circulent dans le paddock de la Formule 1. Fondées ou non, simples intimidations ou pas, les bruits lancés au cours de cette période appelée communément « Silly Season » par les spécialistes de Formule 1, affole souvent la Une des magazines et journaux.
Cependant, cette année devrait finalement être un peu plus calme et silencieuse que prévu. La faute à…Fernando Alonso qui en prenant la deuxième place du GP de Hongrie a conforté la 3ème place au général constructeurs de Ferrari, se privant de ce fait de l'option de transfert qu'il aurait pu exercer si la Scuderia avait chuté à la 4ème place au soir de ce 11ème Grand Prix de la saison, et qui aurait redistribué et affolé toutes les cartes des transferts…

arton35535.jpg

Toutefois ne vendant pas la peau de l’ours avant de l’avoir tué, car plusieurs autres pilotes sont encore au cœur de folles rumeurs et d’autres sont sur la sellette comme le pauvre Jenson Button chez McLaren. En effet, l’équipe de Woking essaie de faire le forcing, sous l’impulsion de Honda (le motoriste pour 215) afin d’engager un gros calibre dès la saison prochaine. De ce fait, les deux pilotes titulaires n’ayant pas encore été confirmés, cela laisse encore passablement de temps et de marge de manœuvre au motoriste Japonais pour sortir son chéquier et pêcher un gros poisson. Et si Kevin Magnussen issu de la filière « jeunes pilotes » de McLaren semble avoir les faveurs de la côté pour rester, celui qui pourrait faire les frais d’une arrivée dès 2015 est bien le champion du monde 2009 Jenson Button. Assez curieux lorsque l’on se rappelle que le Britannique était par le passé pilote au sein de la propre écurie Honda F1 alors dirigée par Ross Brawn. D’autant plus que ses résultats des dernières courses n’ont pas été si décevants que cela avec une voiture loin d’être à la hauteur des ambitions de Ron Dennis. On se rappelle aussi que Jenson avait parfaitement tenu sa place aux côtés de l’autre champion du monde Britannique Lewis Hamilton pendant les saisons 2010 à 2012.

arton35413.jpg

Bref, Button ne serait-il pas (plus) assez intéressant sur le plan marketing pour le motoriste Japonais ou ses performances ne sont-elles vraiment plus à la hauteur d’une équipe qui veut viser le titre dès l’année prochaine ? Difficile à croire, bien qu’on soit d’accord sur le fait que le Britannique qui aura 35 ans l’année prochaine ne soit plus au crépuscule de sa carrière. Suffisant pour le sacrifier au profit de la jeunesse de Magnussen ? La réponse est oui si Ron Dennis a dans ses plans l’objectif de rapatrier Lewis Hamilton ou de s’offrir le quadruple champion du monde Sebastian Vettel, mais elle est négative s’il pense que Kimi Raikkonnen ou Fernando Alonso (33 ans) soient les meilleurs hommes pour apporter de la fraîcheur à l’écurie de Woking.

arton35527.jpg

Si on part du principe que Vettel (qui pourrait être tenté par un nouveau défi) et Alonso ne soient pas libres avant 2015 et que Lewis Hamilton serait fou de quitter la meilleure écurie du plateau, il ne reste guère que les jeunes loups Bottas et Kvyat ainsi que Raikonnen et Grosjean sur le marché pour la saison prochaine. Or on voit mal les deux premiers cités être lâchés par leur équipes. Ne reste donc guère plus que Romain Grosjean sur le marché. Bien que ce dernier dispose du soutien d’Eric Bouiller ce serait une assez grande folie de séparer de Button pour laisser la place au rapide mais inconstant Français. Surtout qu’en 215 Alonso, Vettel voire Hamilton seront libres. Alors Monsieur Ron Dennis, ne vaudrait-il pas mieux dès à présent d’offrir une année de contrat supplémentaire (avec option) à Jenson Button. Il sera bien assez tôt de rediscuter de tout cela dès avril 2015. Quand on vit disait que la pause estivale devait rester calme…

 

25/07/2014

11ème GP de la saison à Budapest : Bienvenue au GP de Hongrie avant la trêve estivale

Pour ce dernier GP avant la traditionnelle pause estivale, nul doute que Lewis Hamilton vainqueur des deux dernières éditions sur le Hungaroring sera plus motivé que jamais. Surtout après avoir vu Nico Rosberg reprendre le large au championnat au GP d’Allemagne tout en obtenant la reconduction de son contrat sur plusieurs années. Hamilton espère donc bien lui aussi pouvoir prolonger son aventure chez Mercedes au-delà de 2015 le plus rapidement possible et pourquoi pas réussir la passe de 3 en Hongrie. Pour cela, il faudra se méfier des Red Bull et des Williams qui semblent les adversaires les plus dangereux en ce milieu de championnat. Car oui, en effet avec 19 courses au compteur en 2014, on a bel et bien déjà franchi le cap de la moitié du championnat et nous basculerons bien déjà après les vacances d’été sur une fin de championnat qui s’annonce passionnante.

F1+Grand+Prix+Hungary+Practice+j2JVDQmJA9sx.jpg

Mais avant tout cela, il faudra déjà marquer le plus de points possible ici à Budapest et le meilleur moyen d’y arriver ici est bien connu : partir de la pole-position. En effet, le GP de Hongrie n’étant pas légendaire pour ses dépassements et courses à multiples rebondissements. De là à dire que la course n’est jamais intéressante, il y a une…route que nous ne franchirons pas.

Une première indication devait nous être donnée par les essais libres qui devaient avoir lieu ce vendredi, et c’est Lewis Hamilton qui par deux fois a devancé son coéquipier en signant les meilleurs temps. Les Williams et Red Bull ont également jouées placé et on peut donc s’attendre à un GP passionnant, tout du moins pour le podium et les gros points. Car lorsqu’il y a des points enjeux et du spectacle dans l’air, un certain Fernando Alonso est également très enclin pour participer à la fête.
Rendez-vous pour les qualifications et la course samedi et dimanche à 14 heures pour un nouveau GP de Hongrie sous une chaleur estivale.  
 
1730885-public-hongrie-jpg_1595229.jpg