25/08/2014

Stupeur à Spa : Rosberg élimine Hamilton et Ricciardo remporte la victoire

Course à rebondissements dimanche en Belgique pour le 12ème Grand-Prix de la saison. Ainsi tout le monde attendait la pluie, elle n’est pas venue. Tout le monde attendait les Mercedes, elles se sont auto-éliminées. Mais rassurez-vous le spectacle fut pourtant bel et bien au rendez-vous à Spa-Francorchamps. Et ce dimanche soir, c’est l’Australien Daniel Ricciardo qui avait encore une fois un large sourire, puisqu’il remportait sa 3ème victoire de la saison. Un triomphe qui semblait pourtant hautement improbable encore samedi soir après les qualifications, tant la domination des Mercedes semblait grande.

« C’est inacceptable, intolérable, inimaginable » s’exclamaient en cœur peu de temps après la course les trois boss de Mercedes Totto Wolf, Niki Lauda et Paddy Lowe. Nico Rosberg lui s’en souciait encore peu, savourant l’avance au chmpionnat qu’il venait d’augmenter sur Lewis Hamilton. En effet, après un départ très moyen, Rosberg voyait son coéquipier Hamilton lui passer devant dès le premier virage et Sebastian Vettel le menacer très dangereusement. Il réagissait dès le 2ème tour en revenant dans les roues du Britannique et en l’attaquant de manière trop osée et mal réfléchie (ou pas du tout). Il touchera le pneu arrière droit  de Lewis, qui crèvera dans la foulée et verra sa course ruinée. Les deux Mercedes endommagées, voilà que ce sont les deux Red Bull Renault qui se trouvent en tête sur « le circuit  
des moteurs » ici à Spa. Vettel à nouveau peu à l’aise commettra toutefois à nouveau une erreur de pilotage et laissera Ricciardo prendre le large. Après un arrêt au stand lors duquel il profita pour changer son aileron avant, Rosberg était lui déjà revenu dans les 5 premiers se battant avec Ricciardo, Vettel, Bottas et les deux Ferrari. Hamilton lui se traînait dans les dernières positions, demandant carrément d’abandonner pour préserver son moteur. Négatif lui répondirent ses ingénieurs dans un premier temps.

F1, GP de Belgique, Spa-Francorchamps, bataille des Ardennes, Lewis Hamilton, Nico rosberg, Mercedes élimine, Hamilton accrochage Rosberg

Peu avant la mi-course, Rosberg rentrait à nouveau aux stands pour changer de gomme et opter pour une stratégie à 3 arrêts. Il est vrai qu’il avait passablement usé ses pneus, ne parvenant pas à revenir sur Ricciardo et Raikonnen, alors qu’Alonso avait purgé une pénalité pour retrait trop tardif de ses mécaniciens sur la grille. A 20 tours de la fin, on assista à la 2ème valse des arrêts aux stands, et Bottas revenu sur Raikonnen s’emparera de 3ème place pour ne plus la lâcher. Le grand Daniel Ricciardo voyait revenir sur lui Nico Rosberg avec des pneus bien moins abîmées, mais il gardera quelques secondes d’avances pour remporter ce Grand-Prix. Derrière, les autres étaient devenus fous. A 2 tours de l’arrivée alors que toutes les positions semblaient figées, voilà que Button, Magnussen, Alonso et Vettel se livrèrent une véritable bataille sur le circuit des Ardennes pour les places d’honneurs. Ils se passèrent, repassèrent et se dépassèrent à 2 voire 3 de fronts dans les derniers virages et Magnussen décida de porter Alonso hors de la piste. Le Danois écopera de 20 secondes de pénalités pour ce geste, mais quel spectacle en cette fin de course. Sur le podium, l’Australien Ricciardo pouvait remercier un Roserbg hué mais finalement 2ème (Hamilton abandonna lui peu avant la fin) alors que Bottas était lui aussi radieux. Belle performance pour Raikkonnen (4ème) devant Vettel, Alonso et Button.

F1, GP de Belgique, Spa-Francorchamps, bataille des Ardennes, Lewis Hamilton, Nico rosberg, Mercedes élimine, Hamilton accrochage Rosberg

Quant aux Sauber, elles ne purent encore une fois faire mieux que 14ème  pour Sutil et 15ème pour Gutierrez. Prochain GP le 7 septembre à Monza. Le spectacle devrait à nouveau être au rendez-vous puisque Lewis Hamilton déclara dimanche soir que Rosberg aurait fait exprès de l’accrocher. La guerre est décidément ouverte et déclarée…

 

22/08/2014

GP de Belgique sur le circuit de Spa-Francorchamps : c’est la reprise après la trêve estivale

Après près de 3 semaines de pause estivale, comme le veut le règlement, le Grand-Prix de Belgique est généralement le lieu idéal pour le retour de la Formule 1 sur le devant de la scène médiatique. Certes, il n’a pas le glamour et paillettes d’un Monaco ou Singapour (sans vouloir faire injure à nos amis Belges), mais au niveau de l’ambiance, du climat imprévisible et du circuit légendaires, tous les éléments sont réunis pour qu’on assiste à une course spectaculaire. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que le circuit des Ardennes est l’un des préférés des pilotes et que le rendez-vous Belge soit devenu incontournable dans la région. De plus, le « plat pays » est l’un des seuls pays (francophones) de la région a encore avoir une course à domicile. Tous les fans de France, Suisse, Luxembourg et Pays-Bas devraient faire le déplacement aux côtés de leurs voisins Allemands, Britanniques ou Danois. Nul doute donc que les supporters de Grosjean, Vergne, Magnussen ou le futur pilote néerlandais de Toro Rosso Max Verstappen feront le déplacement.

arton35807.jpg

Si pour certains Spa-Francorchamps devrait donc être l’un des gros rendez-vous de la saison, pour d’autres il s’agira d’enfin réaliser une grosse performance sur ce circuit. Et on pense notamment à Nico Rosberg qui n’a jamais terminé sur le podium en Belgique, et qui avec une Mercedes au top de sa forme devrait enfin pouvoir conjurer ce sort et pourquoi pas viser tout simplement la victoire. Lewis Hamilton, vainqueur en 2010, devrait bien sûr veiller au grain afin de l’empêcher d’ôter la victoire et de s’envoler au championnat.
Il ne faudra pas non plus oublier les autres récents vainqueurs à Spa comme Sebastian Vettel, Felipe Massa, Jenson Button ou « Iceman en personne » Kimi Raikkonen qui a lui déjà remporté la course à 4 reprises. Gageons qu’au vu des conditions météo très instables et changeantes et une possibilité de pluie déjà annoncée, le pilote Ferrari pourrait pourquoi pas jouer les trouble-fêtes et à nouveau nous offrir un festival Belge…

arton35790.jpg

Pour Sauber il s’agira de son côté de marquer ses premiers points de la saison et repasser devant Marussia. Caterham de son côté tentera un véritable coup de poker en titularisant l’Allemand André Lotterer triple-vainqueur des 24h du Mans avec Audi et qui aime les conditions climatiques difficiles. Soit un véritable pari.

Alors Mercedes continuera-t-elle sur sa lancée du début de saison ? Hamilton rattrapera-t-il Rosberg au championnat ? Sauber marquera-t-elle enfin ses premiers points du championnat ? Ferrari se maintiendra-t-elle à la 3ème place devant Williams aux constructeurs ? Autant de raisons pour suivre une deuxième partie de championnat avec suspens. Et ce dès ce vendredi 10 heures pour les essais libres et samedi et dimanche à 14 heures pour les qualifications et la course.

 

 

 

20/08/2014

Le plus jeune pilote de tous les temps en Formule 1 : Max Verstappen signe chez Toro Rosso

A quelques jours du Grand-Prix de Belgique marquant le début de la dernière partie du championnat du monde, l’équipe Toro Rosso a frappé un grand coup pour l’histoire de la Formule 1. L’équipe italienne a, en effet, engagé pour la saison 2015 Max Verstappen (fils de l’ancien pilote néerlandais Jos Verstappen) âgé actuellement de 16 ans seulement et qui aura à peine 17 ans et demi lors de son premier GP. Ainsi Max Verstappen sera non seulement le pilote le plus jeune à n’avoir jamais couru un Grand-Prix, mais aussi le premier pilote âgé de moins de 18 ans et donc mineur à piloter une Formule 1 en course.

Cette annonce pousse donc dehors le pauvre Jean-Eric Vergne, qui pourrait ainsi voir sa carrière en F1 s'arrêter après 3 saisons seulement. Car en perdant le soutien de Red Bull et sans aucun autre sponsor, on voit mal comment le Français pourrait décrocher un baquet de titulaire chez un top Team et encore moins chez une petite écurie. Il ne serait malheureusement  pas le premier pilote Toro Rosso dans ce cas, puisque avant lui Sébastien Bourdais, Scott Speed, Jaime Alguersuari ou encore Sébastien Buemi ont subi un sort identique dans l’écurie Junior de Red Bull. Et aucun d’entre eux ne s’est jamais relevé, demandez donc plutôt au talentueux Vaudois ce qu’il en pense…

Cette décision est toutefois un peu surprenante puisque le fils de Jos Verstappen (ancien coéquipier de Michael Schumacher chez Benetton), venait de rejoindre le giron des pilotes Red Bull et un autre fils d’ancien champion (Carlos Sainz Junior) était plutôt pressenti à sa place. De plus, Jos Verstappen ne possède qu’une très faible expérience de la monoplace,  ayant seulement débuté cette année en F3 Euro Series après avoir fait ses gammes en karting. Il pointe toutefois déjà à la 2ème place du classement avec 8 victoires et ses performances sont d’une incroyable régularité…

Sébastien Buemi en Formule 1, Toro Rosso, Max Verstappen, Jos Verstappen, Michael Schumacher, Benetton, F1, Formule 1, Red Bull pilotes, Carlso sainz

Ni son père Jos, ni le chef pilotes chez Red Bull Helmut Marko et encore moins Max Verstappen en personne ne pensent que ce début de carrière intervient trop tôt. Après tout, ceci est déjà le cas dans d’autres sports comme football ou le basketball où les jeunes prodiges remportent de grands succès. Les Vettel, Alonso et plus âgés encore comme Jenson Button sont prévenus : avec Daniil Kvyat (20 ans) et Max Verstappen (17 ans), Toro Rosso disposera du plus jeune duo de pilotes pour 2015 et peut être aussi du plus fou et talentueux. A moins que leur jeunesse ne soit un trop gros frein qui leur brûle les ailes. Ce serait dommage quand on coure (s’envole) pour Red Bull….