09/11/2014

Rosberg s’impose au Brésil et maintient le suspense et la pression

Sur une piste sèche et dans un Grand-Prix du Brésil un peu plus calme qu’à son habitude, Nico Rosberg qui s’élançait encore une fois de la pole-position a cette fois pu parfaitement tirer profit de cet avantage pour remporter son 5ème succès de la saison, le 8ème de sa carrière. Son coéquipier Lewis Hamilton termine 2ème devant Felipe Massa qui complète le podium devant son public.

Dès les premiers tours, on sent l’Allemand appliqué et sûr de soi. Après un très bon départ, il a déjà creusé un petit écart sur son coéquipier et le reste du peloton emmené par les Williams et les McLaren. Tous les pilotes de tête s’étant élancés avec les gommes tendres  ayant une longévité réduite, les premiers arrêts aux stands ont lieu dès le 7ème tour. A ce moment-là, on se dit que Nico Rosberg gérait parfaitement sa course et que Lewis Hamilton se contentera de gérer sa 2ème place virtuelle (ils sont à ce moment-là 5ème et 6ème tous les pilotes ne s’étant pas encore arrêtés).

F1, Grand-Prix du Brésil, Interlagos, Felipe Massa, course pour le titre, Lewis Hamilton, Nico Rosberg, Mercedes

Peu avant le 25ème tour, Rosberg et Massa ouvrent la 2ème vague d’arrêts aux stands, les pneus médiums n’ayant finalement pas une si longue vie que prévu. Alors que l’Allemand semble en difficulté avant son entrée au stand, on se dit que Lewis Hamilton qui vise deux tours supplémentaires va parvenir à passer en tête grâce à deux excellents tours. Sauf que le Britannique se rate  dans le troisième virage et part en tête-à-queue en dehors de la piste. Il reprend sans difficulté la piste, mais il perd près de 10 secondes dans cet incident. On se dit que la magie ou les coups de sorts d’Interlagos sont à nouveau au rendez-vous comme souvent ici au Brésil.

Le 3ème changement de pneumatiques qui a lieu autour du 50ème tour ne changera pas la donne de la course et Rosberg conserve son avantage, malgré un superbe rapprochement de Lewis Hamilton qui est revenu à sa hauteur. Derrière eux, Felipe Massa malgré une pénalité de 5 secondes pour vitesse excessive dans les stands, tient bon à une belle 3ème place devant Button, Vettel et les Ferrari. Pour Bottas et Ricciardo (abandon) tous les deux en proies de grands problèmes, c’est une course à oublier.

Les derniers tours ne changeront plus rien à la tête de la course et malgré une dernière pression de Lewis Hamilton, Nico Rosberg remporte le Grand-Prix devant son coéquipier et le régional de l’étape Felipe Massa.
Gutierrez 14ème et Sutil 16ème ont à nouveau brillé par leur manque de performance pour l’équipe Sauber. A une course de la fin de la saison, l’écurie Suisse n’a encore pas marqué le moindre point cette saison. Le scénario risque bien de se répéter, tant les deux pilotes ont semblé dépassés en fin de course. Pour le Franco-Genevois Romain Grosjean (Lotus-Renalt), le Brésil n’a pas non plus rimé avec Samba, puisqu’il a abandonné au 66ème tour sur casse moteur, alors qu’il était classé hors des points.

F1, Grand-Prix du Brésil, Interlagos, Felipe Massa, course pour le titre, Lewis Hamilton, Nico Rosberg, Mercedes

Ce succès de l’Allemand après les 5 consécutifs de Hamilton, lui permet revenir à 17 points du Britannique, et tout se jouera à Abu Dhabi lors de la dernière course, où les points seront doublés. Avantage toutefois à Lewis, puisqu’il sait qu’une 2ème place lui assurera le titre.
Rendez-vous le 23 novembre pour l’explication finale, qui devrait être un peu plus virile qu’aujourd’hui à Interlagos. Et la tension sera certainement montée à son apogée d’ici-là.

GP du Brésil

01   N. Rosberg   Mercedes 71 tours 25
02   L. Hamilton   Mercedes +1.4 18
03   F. Massa   Williams +41.0 15
04   J. Button   McLaren +48.6 12
05   S. Vettel   Red Bull +51.4 10
06   F. Alonso   Ferrari +61.9 8
07   K. Räikkönen   Ferrari +63.7 6
08   N. Hülkenberg   Force India +63.9 4
09   K. Magnussen   McLaren +70.0 2
10   V. Bottas   Williams +1 tour 1

05/11/2014

Gagnez une saison en monoplace VdeV avec RC Formula : Montez à bord de la Formule Renault 2.0 de 2014

Comme nous vous en parlions voici un mois, le blog F1-faninfo avait eu la chance de passer un weekend de course avec l’équipe luxembourgeoise d’Yves Richer, RC Formula. Et la saison s’était conclue de la plus belle des manières, avec une victoire lors de l’ultime course et le titre de vice-champion pour leur pilote Jordan Perroy (voir article).

Si vous aussi vous rêvez de participer à une course de Formule monoplace, tentez votre chance avec le Challenge RC Formula. Vous participerez à des sélections réparties en séries avec qualifications et éliminations.
Le vainqueur du challenge se verra offrir la totalité des coûts de la saison 2015 (130'000.- Euros y compris hébergement et combinaison) et aura le privilège de faire briller les couleurs de l’équipe RC Formula sur les différents circuits européens.

f1,formule 1,monoplace,rc formula,luxembourg,sport,renault,concours,gagner

Les premiers stages et qualifications auront lieu début janvier.
Conditions de participation :
Avoir minimum 16 ans le 01 janvier 2015 et maximum 22 ans.

Ne pas avoir été classé dans le Top 5 d’une catégorie monoplace
Accepter la finance d’inscription
Plus d’informations et inscriptions sur :
http://rcformula.lu/

13/10/2014

Hamilton gagne en Russie et Mercedes remporte les titres des constructeurs

Au terme du premier Grand-Prix de Russie de l’histoire disputée autour du complexe des Jeux Olympiques de Sotchi, l’équipe Mercedes pouvait avoir le sourire, puisqu’elle fêtait non seulement le 8ème doublé de la saison, mais aussi le gain du titre de champion des constructeurs.

 

Dominatrice depuis les essais du vendredi, la marque allemande n’a pas laissé passer l’occasion de classer l’affaire devant le public Russe, alors qu’il reste encore 3 Grand-Prix à disputer. Si pour Hamilton cette course fut presque une promenade de santé, il en a été tout autre pour Nico Rosberg. L’Allemand qui partait 2ème sur la grille de départ a tout tenté au premier virage pour prendre la tête devant son coéquipier. Il y parviendra finalement, non sans détruire son pneu avant droit, l’obligeant à rentrer au stand dès le premier tour pour chausser des pneus neufs qu’il gardera jusqu’à a fin de la course pour finalement remonter jusqu’à la 2ème place. Il réussit donc une fantastique remontée et l’exploit de faire à un tour près le Grand-Prix avec un seul train de pneumatiques. Belle performance, mais pas assez pour faire trembler Hamilton, désormais largement installé en tête du championnat avec 17 points d’avance et auteur d’une course solide. Hamilton et toute l’équipe étaient donc logiquement tout sourire ce soir dans le paddock.   

F1+Grand+Prix+of+Russia+OvA4mQhhKGgx.jpg

En ce qui concerne le reste de la course, avouons-le tout de suite, elle ne fut ni folle ni passionnante. En dehors de l’omniprésence de Vladimir Poutine dans les tribunes et sur le podium, le public a eu droit à peu de dépassements et une fois n’est pas coutume, peu d’arrêts aux stands également, la plupart des pilotes privilégiant une stratégie à un seul arrêt. Valtteri Bottas (Williams-Mercedes) termine 3ème avec le meilleur tour en course devant Button et Magnussen, confirmant la bonne santé des moteurs Mercedes. Avec ces 4ème et 5ème places, McLaren remonte ainsi à la 5ème place provisoire du championnat constructeur. Dure journée en revanche pour Red Bull qui voit ses deux pilotes terminer 7ème et 8ème derrière Fernando Alonso. Les 3 hommes se sont longtemps battus entre eux sans pouvoir revenir sur le peloton de tête, n’étant pas assez rapides tout au long de la course.

F1+Grand+Prix+of+Russia+Gz9RRA-fd4ax.jpg


Quant aux Sauber, elles ont une fois de nouveau terminé loin des points et de la tête de la course. Sutil auteur d’une course très discrète mis à part son accrochage avec le Franco-Genevois Romain Grosjean (Lotus-Renault) termine 16
ème derrière son coéquipier Gutierrez 15ème. Le Mexicain a lui été un peu plus convaincant, réalisant un long premier relais et pointant à la 9ème place à la mi-course. Malheureusement pour lui, l’arrivée d’une éventuelle Safety Car ne se fit jamais et il rétrograda après son arrêt au stand. Grosjean terminé lui au 17ème rang après une pénalité pour son accrochage.

 

arton36778.jpg

Enfin n’oublions pas Jules Bianchi, pour qui les pilotes se sont réunis 10 minutes avant la course, formant un cercle et avec un message de soutien au pilote Français. Jean Todt a également participé au rassemblement. Espérons que nous aurons de bonnes nouvelles du pilote Marussia d’ici peu. Prochaine course le 2 novembre à Austin pour le Grand-Prix des Etats-Unis qui devrait confirmer ou non l’avantage de Lewis Hamilton au championnat du monde des pilotes.

GP de Russie

 PiloteEcurieEcartPts
01   L. Hamilton   Mercedes 53 tours 25
02   N. Rosberg   Mercedes +13.6 18
03   V. Bottas   Williams +17.4 15
04   J. Button   McLaren +30.2 12
05   K. Magnussen   McLaren +53.6 10
06   F. Alonso   Ferrari +60.0 8
07   D. Ricciardo   Red Bull +61.8 6
08   S. Vettel   Red Bull +66.1 4
09   K. Räikkönen   Ferrari +78.8 2
10   S. Pérez   Force India +80.0 1