01/02/2015

La nouvelle Sauber C34 dévoilée au public : une livrée en bleu et jaune

Alors que plusieurs équipes avaient décidé de dévoiler leur nouvelle monoplace soit lors d’évènements promotionnels soit à Jérez pendant les premiers essais de présaison, Sauber a elle choisit la sobriété. En effet, l’équipe Suisse a présenté sa nouvelle livrée 2015 sur Internet. Nommée Sauber C34 et unique équipe à être propulsée par le moteur V6 Ferrari aux côtés de la Scuderia Ferrari, l’équipe basée à Hinwill tentera de faire oublier une saison 2014 catastrophique. Pour rappel l’équipe dirigée par Monisha Kaltenborn avait connu la pire année de son histoire, ne marquant aucun point au championnat et terminant à l’avant-dernière place  en se faisant devancer par la défunte Marussia. Sans oublier des gros problèmes financiers et des pilotes pas à la hauteur sur plusieurs courses qui auraient bien pu se terminer par une faillite et disparition à la fin de l’année dernière.

sauber,f1,sauber f1,peter sauber,monisha kaltenborn,felipe nasr,marcus ericsson,suède,ericcson,sudéois,banco do brasil,sauber c34,sponsor,oerlikon,nec

Néanmoins pour la grande joie des fans Suisses et du fondateur Peter Sauber, l’écurie zurichoise sera bel et bien sur la grille cette saison. Les deux nouveaux pilotes, le Brésilien Felipe Nasr et le Suédois Marcus Ericsson ayant amené une somme de près de 45 millions qui permit de terminer le développement de cette Sauber C34. Et pour l’occasion, changement total de couleurs puisque du gris anthracite très triste on passe à un bleu et jaune plus vivant. Ceci certainement afin de contenter les généreux sponsors brésiliens comme Banco do Brasil ou pour rappeler le drapeau Suédois patrie de Marcus Ericsson. Après avoir perdu NEC et les sponsors Mexicains, l’écurie peut aussi heureusement encore compter sur Oerlikon et sur un nouveau partenariat avec HP qui devrait bientôt s’ajouter parfaitement dans cette livrée résolument tournée vers le bleu.

 Monisha Kaltenborn se veut d’ailleurs résolument positive :
2014 fut une année très difficile". Mais c’est du passé, et nous nous concentrons désormais sur ce qui arrive. Nous avons appris la leçon, et nous sommes confiants pour cette nouvelle saison. Nous devons nous améliore et être capables de nous battre pour les points. Je suis heureuse d’accueillir nos deux nouveaux pilotes, qui nous apporteront un bol d’air frais.

sauber,f1,sauber f1,peter sauber,monisha kaltenborn,felipe nasr,marcus ericsson,suède,ericcson,sudéois,banco do brasil,sauber c34,sponsor,oerlikon,nec

Côté technique, toutes les pièces 2015 ne sont pas encore terminées suite aux problèmes de liquidités fin 2014. Il y a donc encore des pièces de l’an dernier qui devraient être remplacées après les essais de Jerez. Quant au nez plongeant en extension a lui aussi légèrement évolué avec une nouvelle version 2014.

Espérons que tous ces changements et nouveautés permettront à l’écurie Suisse de marquer autant de points qu’en 2013 où Nico Hülkenberg avait propulsé l’équipe en 7ème place du championnat. Dans le cas contraire, Monisha Kaltenborn et ses hommes risquent de connaître une saison très pénible, étant déjà vu comme le petit-poucet de cette saison.
Première partie de réponse dès mi-février avec plusieurs séances d’essais à Jerez et Barcelone.

25/01/2015

Lancement de la saison 2015 : début des premières présentations des monoplaces

Alors que certains pilotes comme le nouveau champion du monde Lewis Hamilton rentrent à peine de vacances, les usines et ingénieurs planchent déjà depuis de nombreuses semaines sur le développement  et la finition des nouvelles monoplaces 2015. Et le temps presse, puisque les premiers essais de présaison auront lieu dans moins de dix jours du 1 au 4 février sur le circuit de Jérez.

Certaines équipes comme Force India et Williams ont par ailleurs déjà présenté leurs nouvelles couleurs pour cette nouvelle saison. Elles n’ont par contre pas encore dévoilé leur monoplace définitive pour 2015, préférant utiliser une version proche de leur voiture de 2014 pour ces évènements avant tout promotionnels. Ceci pour deux raisons. La première, les équipes sont encore à la recherche  
d’améliorations aérodynamiques. La seconde, est que chaque détail compte en Formule 1. Et si certaines équipes ont déniché des nouveautés ou améliorations non négligeables, elles tenteront bien sûr de le tenir secret jusqu’au dernier moment.

f1,formule 1,saison 1025,monoplaces 2015,couleurs,sauber,williams,ferrari

Prochaines équipes à présenter leurs monoplaces 2015 : McLaren ce jeudi,  Ferrari ce vendredi et Toro Rosso samedi. Le reste des équipes se dévoileront certainement sur le circuit de Jérez à l’occasion des premiers essais.
On attend d’ailleurs impatiemment la nouvelle Sauber, qui devrait être un peu plus colorée (on parle de bleu et de jaune selon les rumeurs du Blick) que l’an dernier bien qu’elle ait perdu un de ses derniers gros sponsors (NEC) en faveur de Force India. Espérons toutefois que ce nouveau départ rimera avec performance, ce dont l’équipe basée à Hinwill aura bien besoin.

19:47 Publié dans F1, Formule 1, Médias, Monde, Sports, Suisse | Tags : f1, formule 1, saison 2015, monoplaces 2015, couleurs, sauber, williams, ferrari | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | |

05/01/2015

2015 : l’année de la reconquête pour Ferrari ?

Après une saison 2014 très loin des attentes fixées par la direction de la Scuderia Ferrari, l’équipe de Maranello s’apprête à se lancer dans une nouvelle saison avec plusieurs importants changements à la clé.

En effet, suite aux mauvais résultats et à une ambiance maussade sur et en dehors de la piste, plusieurs têtes sont tombées ou parties et non des moindres. Exit Luca di Montezemolo, Stefano Domenicali, Marco Mattiachi (arrivé pour remplacer Domenicali en cours de saison) et Fernando Alonso. Le nouveau patron du groupe Fiat, Sergio Marchionne a donc frappé haut et fort pour relancer une machine qui s’était quelque peu grippée depuis 2 saisons. Avec comme point de chute, une saison 2014 qui fut la plus mauvaise depuis 1994, la Scuderia n’obtenant aucune victoire.

f1,formule 1,ferrari,sebastian vettel,fernando alonso,arrivabene,marchione,maranello,raikkonnen,mclaren

Le remplaçant de Luca di Montezemolo a tout d’abord choisi de nommer Maurizio Arrivabene pour remplacer le fidèle Stefano Domenicali qui n’apportait selon lui plus les impulsions nécessaires au bon fonctionnement de l’équipe. Puis, il n’a pas non plus hésité à laisser partir Fernando Alonso chez McLaren, l’Espagnol semblant à bout de souffle et démotivés par les performances de la monoplace conçue par les Rouges. Le faisant clairement ressentir dans les médias ou les réseaux sociaux, Alonso a donc joué à un jeu dangereux avec lequel il a fini par se brûler, n’ayant plus d’autre alternative qu’à quitter la famille Ferrari.
Car ce qui semblait impensable avait fini par arriver, Marchionne délogeant à la surprise générale Sebastian Vettel de Red Bull et signifiant ainsi à l’Espagnol qu’il y avait d’autres pilotes talentueux sur le marché. Cela tombait bien, puisque l’Allemand était lui aussi à la recherche d’une nouvelle motivation et qu’il s’entend parfaitement avec Kimi Raikonnen.

f1,formule 1,ferrari,sebastian vettel,fernando alonso,arrivabene,marchione,maranello,raikkonnen,mclaren

Nouveaux pilotes donc mais aussi nouveaux ingénieurs et nouvelle équipe dirigeante. De quoi se donner les moyens sportifs et humains pour revenir dans le haut du classement et viser quelques victoires cette saison, ce qui semble d’ailleurs l’objectif avoué.
De plus, en décelant un vide dans les règlements techniques qui a permis la levée du gel des moteurs, Ferrari aura la possibilité de développer et améliorer son moteur V6 pour 2015.

En conclusion, les tifosis devront garder les pieds sur terre car bien que les deux pilotes soient rapides et talentueux la future monoplace n’est pas encore attendue comme l’arme parfaite capable de jouer le titre, mais devrait être une voiture non moins dangereuse, pour ce qui sera peut-être une saison de transition avant le titre avec Sebastian Vettel en 2016 ?