26/03/2014

2ème Grand Prix de la saison : GP de Malaisie ce dimanche 30 Mars à Sepang

C’est ce dimanche 30 mars 2014 qu’aura lieu le deuxième Grand-Prix de la saison sur le circuit de Sepang près de Kuala Lumpur. Alors que certains se rappellent l’intense combat de l’année dernière entre coéquipiers, avec d’un côté un duel de gentlemen entre Lewis Hamilton et Nico Rosberg et de l’autre un combat presque « guerrier » entre le vainqueur de l’an dernier Sébastian Vettel et son ancien coéquipier Mar Webber, il s’agira cette année avant tout de terminer cette 2ème course avec une voiture fiable et la plus compétitive possible.

k3.jpg

Le beau spectacle initialement prévu à Sepang, aura toutefois cette année une note de grande tristesse. En effet, le pays et toute la région n’ont pas tellement le cœur à la fête ces deux dernières semaines, suite au vol Malaysia Airlines MH 370 qui s’est abîmé en mer aux larges des côtes australiennes. Il est ainsi prévu que tout le paddock rende un hommage appuyé à tous les passagers du vol ainsi qu’à leurs proches. Le sponsor Malaisien Petronas de l’équipe Mercedes devrait également s’y associer et toute l’équipe devrait aussi revêtir une livrée spéciale pour leur rendre hommage. Nul doute que nous aurons donc tous une pensée pour ces personnes tragiquement disparues.

k.jpg

Revenons au sport et à la course de dimanche. Cette deuxième épreuve sera donc peut-être l’occasion pour les équipes Williams, Mercedes ou McLaren de continuer à marquer de gros points et pour d’autres comme Red Bull ou Ferrai de se rassurer sur les efforts fournis ces derniers jours afin de retrouver le haut du tableau. Pour le public et les téléspectateurs, cela leur permettra également de jauger des forces en présences, en espérant pour le suspens que l’écart entre les équipes de tête et le bas du peloton (Sauber-Lotus-Caterham-Marussia) ne se creuse pas plus. Quant à la dernière invitée surprise du GP la pluie, elle pourrait être présente pendant les 3 jours de course et comme chaque année jouer un mauvais tour aux organisateurs et écuries qui se creuseront certainement la tête afin de s’organiser du mieux possible en tenant compte qu’en Malaisie, elle est souvent encore d’une plus grande intensité. Rendez-vous à Sepang pour le GP à 10 heures pour la course 8attention au changement d’heure d’été) et dès vendredi 03.00 du matin pour les plus courageux.

                                                            Les horaires du GP de Malaisie

Grand Prix de Malaisie
               30.03.14

 

F1, formule 1, Red Bukll, Grand Prix de Malaisie, MH370, Malaisie, Petronas, Mercedes et F1, la Formule 1 en Malaisie 

28 MARS

 

03:00 - 04:30

Essais libres 1

 

07:00 - 08:30

Essais libres 2

 

29 MARS

 

04:00 - 05:00

Essais libres 3

 

09:00 - 10:00

Qualifications

 

30 MARS  

 

10:00

Course

 

 

22/03/2014

De nombreux anciens pilotes de Formule 1 intéressés par la Formule Electrique

Comme nous vous le présentions dans notre premier article début janvier, une nouvelle compétition de Formule verra le jour cette année, la Formule E (pour Formule Electrique). Comme son nom l’indique, les moteurs seront uniquement électriques et l’unique motoriste partenaire choisi sera Renault. Les châssis seront également tous identiques à la baseet conçus par l’Italien Dallara. 
Lien de l'article: http://f1-faninfo.blog.24heures.ch/archive/2014/01/10/une...

Alors que le début du championnat est prévu le 13 septembre en Chine avec 10 équipes de 2 pilotes chacune, un driver’s club a été  créé avec le pilotes intéressés par cette catégorie. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les prétendants sont nombreux et tous connus du sport automobile. En effet, pas moins de 40 pilotes ont déjà fait part de leur intérêt pour cette nouvelle compétition de Formule E et les places seront âprement disputées. Preuve en est, la liste des intéressés comprend de nombreux anciens pilotes de Formule 1 avec notamment : Sébastien Buemi, Luca Di Grassi, Takuma Sato, Vitantonio Liuzzi ou Karun Chandok mais aussi dernièrement Jarno Trulli, Jérôme D'Ambrosio, Christan Klien, Jaime Alguersuari, Sébastien Bourdais, Nick Heifeld, Bruno Senna et Frank Montagny. 

formule e,f1,formule 1,formule electrique,la formule 1 et l'éléctrique,sébastien buemi en formule e,sébastien bourdais compétition

Soit une belle brochette d'anciens pilotes de F1 et presque une grille complète devrait-on dire. Quant aux jeunes pousses qui n'ont pas ou pas encore pu goûter aux joies de la F1, ils sont aussi présent mais beaucoup moins nombreux avec Dany Clos, Alex Brundle, Sam Bird ou Nathanaël Berthon. En finalité, un bon mélange entre pilotes expérimentés et pilotes en devenir, qui cherchent vainement une place dans cette Formule 1 si difficile à obtenir. On peut donc aussi constater que vu les difficultés rencontrées par des pilotes de la trempe de Buemi, Alguersuari ou Bird, il n'a jamais été aussi difficile que maintenant de rejoindre la F1 mais surtout ensuite d'y rester sur le long terme, vu le nombre de baquets disponibles et les budgets demandés.
Dans ce sens-là, cette Formule E peut donc être non seulement une bonne vitrine et une nouvelle rampe de lancement de ces jeunes pilotes aux côtés d'anciens pilotes de F1 expérimentés, mais aussi un bon terrain d'expérimentations et de tests, afin de rendre la Formule 1 un peu plus innovante voire "plus verte et hybride ".

formule e,f1,formule 1,formule electrique,la formule 1 et l'éléctrique,sébastien buemi en formule e,sébastien bourdais compétition

Mais tout cela ne sera possible que si la Formule E trouve sa propre voie et que les nombreux anciens pilotes de Formule 1 n'utilisent et ne s’accaparent pas trop cette nouvelle catégorie pour prolonger leur carrière des quelques années, mais qu’ils se mettent au profit de celle-ci.
Réponse d'ici le mois de septembre et le début de ce nouveau championnat avec notamment comme têtes d'affiches les équipes DAMS, Mahindra et Andretti ou encore les présences d'Alain ou de Leonardo di Caprio dans les coulisses.

19/03/2014

Le classement spécial du blog : « Driver of the Race Australia»

 Best of du GP

 casque or.jpg
1.Nico Rosberg : 5 points et casque d’or

L’Allemand a su parfaitement négocier le premier virage et la phase de Safety Car. Il a ensuite maîtrisé son sujet pendant tout le long du GP, sans laisser l'impression d'une domination arrogante. Belle et méritée, sa victoire ne fait pas l’ombre d’un doute

casque argrent.jpg
2. Kevin Magnussen : 3 points et casque d’argent
Le jeune Danois pour son tout premier GP a finalement fait aussi bien qu’un certain Lewis Hamilton en 2007 sur… McLaren-Mercedes en terminant sur la 2ème marche du podium. Offrant pour l’occasion le premier podium à son pays, il a ébloui et étonné son monde et contenant son expérimenté coéquipier Jenson Button sur la fin de la course et poussant Ricciardo dans ses derniers retranchements.

casque bron.jpg
3. Daniel Ricciardo: 2 points et casque de bronze
Courant à domicile devant son public et pour la première fois sur Red Bull, l’Australien a réussi une belle course avec sa 2ème place, avant d’être durement disqualifié pour « sur consommation ». Il a surtout prouvé à Vettel et au public que la voiture n’était peut-être pas aussi mauvaise que ne le laissait présager les premiers essais. Il a le talent pour batailler avec Vettel.

Note : On aurait volontiers donné un petit point à Valtteri Bottas,grand animateur de la course et 5ème au final, s’il n’avait pas touché le mur et provoqué l’entrée de la Safety Car.

 

Les Malus du GP :

flèche.jpg
 -5pts : Kamui Kobayashi :
Pour son retour en Formule 1, le « kamikaze » Japonais n’aura jamais porté aussi bien son nom. Après de belles qualifications, il a complètement raté son départ, en effleurant Kimi Raikkonen et en catapultant le pauvre Felipe Massa hors de la course au premier virage.

-3pts : Sébastien Vettel :
Alors certes l’Allemand a abandonné sur problème technique, il ne semblait pourtant jamais au top par rapport à son brillant équipier Ricciardo. Il a semblé tout le long un peu trop résigné sans vraiment y croire. Beaucoup trop peu pour un champion du monde

-2pts : Adrian Sutil :
Alors certes il a terminé la course. Certes devant son coéquipier, mais de peu. Au volant d’une Sauber hors de forme, il n’a pas su amener ce qu’un Nico Hülkenberg avait l’année dernière. Du souci à se faire pour les Suisses.