22/12/2014

Sébastien Buemi confirmé pilote de réserve 2015 chez Red Bull

Le pilote Vaudois Sébastien Buemi a prolongé son contrat de deux ans en tant que pilote de réserve et de développement. Il fera donc à nouveau du Team du Taureau Rouge pour les saisons 2015 et 2016.

A ce poste depuis 2012, l’Aiglon passe la plupart de son temps de développement dans le simulateur de Milton Keynes, et prend part aussi à quelques séances d’essais privées pendant la saison. Bien qu’on ne s’attende pas à le voir sur un Grand-Prix l’année prochaine, Buemi serait amené, en cas de forfait d’un des deux pilotes titulaires de Red Bull et Torro-Rosso, à les remplacer au pied levé.

"On ne souhaite jamais quelque chose de mal à un collègue. La vérité est que j’adore travailler dans le simulateur", a confié Buemi à la presse. "C’est pourquoi j’ai de nouveau signé pour deux autres années."

sebastien_buemi_red_bull.jpg

A côté de son activité pour Red Bull, le Vaudois tentera de défendre son titre de champion du Monde Endurance conquis avec Toyota cette année et de remporter le premier championnat de Formule E avec l’écurie e.Dams.

Ce sont donc de belles perspectives avec une année 2015 s’annonçant chargée pour lui. Quant à son avenir en Formule 1, la situation économique est telle que sans l’apparition d’une troisième voiture dans les écuries de pointe, le Vaudois ne semble pas être en mesure de briguer un volant de titulaire. La preuve en est avec les évictions de Vergne, Magnussen ou Gutierrez. Ce choix de rester en tant que 3ème pilote dans une écurie de pointe est donc la meilleure solution possible.

15/12/2014

Formule E : Sébsatien Buemi remporte le 3ème Grand-Prix de la saison en Uruguay

Pour Sébastien Buemi, la 3ème fut la bonne. Après 2 Grand-Prix où le Vaudois s’était d’abord battu pour la victoire puis retrouvé malchanceux en fin de course, il a enfin remporté le premier succès de sa carrière dans la nouvelle catégorie Formule E.
La course disputée en Uruguay à Punta del Este, a été particulièrement mouvementée avec l’apparition de 4 Safety Car, et plusieurs abandons sur problème technique (Da Costa, Abt, Vergne).

fe-2991721-jpg_2612935_652x284.jpg

Alors que Nelson Piquet Jr et Jean-Eric Vergne mènent le bal en début de course, Buemi se place très vite en 3ème position. Un peu plus tard dans la course, Buemi passe Piquet et se trouve en lutte avec son coéquipier Nicolas Prost et Vergne.

Le Français et ancien pilote Red Bull aura fait forte impression pour sa première course en Formule E. Se retrouvant dans les roues du Vaudois dans les derniers tours après avoir bénéficié du power –boost (un surplus de puissance offert par le vote du public), il n’abandonnera finalement qu’au dernier tour sur problème mécanique. Buemi, débarrassé de son principal rival remporte vers la victoire et fête de la plus belle des manières un nouveau succès après son titre en Endurance. Prochaine occasion de briller pour le Vaudois dans cette compétition qui doit encore trouver son public, le 10 janvier en Argentine à Buenos Aires.

 

10:51 Publié dans F1, Formule 1, Loisirs, Médias, Monde, Sports, Voyages | Tags : formule e, buemi, victoire, vergne, uruguay, endurance | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | |

14/12/2014

McLaren-Honda annonce ses pilotes : Alonso et Button titulaires en 2015

Alors que toutes les équipes ont déjà confirmé leurs pilotes pour la prochaine saison depuis maintenant plus de 10 jours, McLaren a été la dernière a lever le voile sur un mystère qui n’en était qu’un à moitié…
En effet, si la signature de Fernando Alonso était attendue comme une évidence, celle de Jenson Button l’était beaucoup moins, le Britannique était en concurrence avec son jeune coéquipier Danois Kevin Magnussen.

Si c’est finalement Button qui a été choisi pour accompagner Alonso dans cette nouvelle aventure « Honda » pour McLaren, on peut certainement parier que l’expérience, la connaissance du motoriste et la réduction de salaire (de moitié ?) n’y sont certainement pas étranger.  Quoiqu’il en soit, la décision a été longue à venir et « JB » pourra certainement mettre en avant  sa connaissance de l’équipe et du motoriste Japonais pour briller aux côtés de Fernando Alonso. On se dit d'ailleurs que le duo de l’équipe de Woking devrait être parmi les plus forts du plateau, n'ayant rien à envier à Mercedes (Rosberg-Hamilton) ou Ferrari (Vettel-Raikkönnen).

mclaren,honda,button,japon,fernando alonso,button mclaren honda,magnusen,ron dennis

Cependant, comme dans presque tous les choix, il y a un perdant et celui-ci se nomme malheureusement Kevin Magnussen. Toutefois le Danois pourra se consoler avec le rôle de 3ème pilote et de pilote réserviste. Nul doute que par son intermédiaire, Ron Dennis n’hésitera pas à mettre la pression sur ses deux pilotes titulaires en cas de mauvais résultats en cours de saison. Mais pour ceci il faudra que la voiture qui n’était que peu réussie ces deux dernières années soit enfin à la hauteur des exigences et des objectifs du Team Britannique.

Finalement, on peut tout de même dire qu’il s’agit d’un sacré coup sur le marché et d’une petite révolution de palais, lorsque l’on sait que Ron Dennis le patron en personne s’était séparé en mauvais termes de Fernando Alonso  en 2007 et qu’il privilégiait l’option Magnussen pour 2015. Néanmoins, McLaren a donc fait preuve d’une certaine forme d’intelligence en mettant toutes ses chances de son côté, avec deux champions du monde qui se sont engagés pour respectivement 3 ans (Fernando Alonso) et 2 ans (Jenson Button). Suffisant pour un titre mondial ? 

mclaren,honda,button,japon,fernando alonso,button mclaren honda,magnusen,ron dennis