15/07/2015

Rencontre avec David Droux sur le circuit de Dijon: Un champion qui a de la classe

Alors que l’été bat son plein sous des chaleurs caniculaires et que le monde de la Formule connaîtra bientôt sa pause estivale, intéressons-nous à une catégorie monoplace, la Formule Renault 2.0. C'est une des étapes par laquelle passent notamment de nombreux jeunes avant d’accéder aux catégories supérieurs du sport automobile comme la Formule Renault 3.5 ou le GP2.
Il se trouve d’ailleurs que de nombreux pilotes Suisses participent au championnat Vde V, dont le leader du classement général le Lausannois David Droux. Courant au sein de l’équipe luxembourgeoise RC Formula, le jeune homme de 18 ans réalise actuellement des prouesses. Bien encadré et disposant d’une monoplace très compétitive, il fait d’ailleurs le bonheur d’Yves Richer le Team Manager et de toute l’équipe entière.

Lors du 4ème meeting de la saison couru sur le circuit de Dijon, David Droux nous a d’ailleurs accordé une interview pour nous parler de sa saison, de son équipe et de ses projets. Rencontre avec un jeune homme sympathique, talentueux et qui a su garder la tête sur ses épaules.

Mais retour d’abord sur les trois courses du weekend qui se sont déroulées sur le circuit situé à moins de 3 heures de la Suisse. Le public était également venu en masse pour applaudir les pilotes à croix blanches (l'équipe RC Formule étant à cette occasion représentée par un duo 100% helvétique avec Mickael Grosso et David Droux).
Après avoir dominé les essais et les qualifications, David Droux part en première position lors de la première course matinale. Cependant le jeune Suisse manque son départ et est pénalisé pour avoir tassé un de ses adversaires. David termine finalement 8ème de cette course. Mais les erreurs sont faites pour en tirer des leçons me dit-il, promettant de se racheter lors des deux courses suivantes.

Chose promise, chose due. Et de quelle manière, puisque le Suisse domine de la tête et des épaules la 2ème épreuve du jour qu’il remporte avec une avance importante.

david droux,vdev,rc formula,victoire de david droux,dijon,championnat,david droux endurance,yves richer

Enfin en partant 5ème de la dernière épreuve du jour suite à sa pénalité du matin, la plupart des spectateurs sur place s'attendait à voir du spectacle et de beaux dépassements de la part du pilote Suisse. Quelle ne fut pas leur surprise lorsque David pointait déjà en tête de la course après quelques virages seulement. Un beau dépassement sur 4 pilotes et un accrochage devant, lui, le propulsent ainsi en tête de la course. Arrivent alors quelques tours sous régime de Safety Car. Au nouveau départ lancé, le pilote RC Formula ne laisse aucune chance à ses adversaires et file vers sa 2ème victoire du jour. Un magnifique spectacle pour tout le public Suisse et ses fans venu nombreux de l’autre côté de la frontière. David a simplement été magistral sur les deux dernières courses et montré à quel point il est rapide. Modeste, il nous confiera un peu plus tard qu'il apprécie en effet gérer les départs compliqués ainsi que les départ lancés sous Safety Car. Au classement du championnat pilotes, le Suisse creuse également le trou par rapport à ses concurrents, pour le plus grand bonheur du Team RC Formula.

david droux,vdev,rc formula,victoire de david droux,dijon,championnat,david droux endurance,yves richer

Après ce beau spectacle et avoir fêté comme il se doit ce weekend victorieux, David Droux a très gentiment pris le temps de répondre à nos questions. Rencontre avec un jeune champion fort sympathique:

David, félicitations pour votre belle performance aujourd’hui.
Victorieux de 9 courses sur 11 jusqu'ici, le titre de champion se rapproche à grands pas pour vous?
Oui, le but cette année est clairement de remporter le titre. C'est d'ailleurs une année très importante pour moi en vue de mon évolution future. Avec une telle équipe et une si bonne voiture, je ne pourrais me permettre de manquer cet objectif, surtout au vu de mon avance au championnat qui grandit de course en course.
Cela pourrait d'ailleurs être le cas dès le prochain meeting prévu fin août au circuit Paul Ricard. J’arriverais ainsi lors des dernières courses prévues mi-octobre à Magny-Cours sans trop de pression et pourrais profiter de fêter le titre sur l'ancien circuit de Formule 1 que j’apprécie d'ailleurs énormément.

Vous étiez engagé dans le championnat de Formule 4 l'an dernier, quels sont les principaux changements par rapport à la monoplace V de V du Formule 2.0?
Par rapport à la Formule 4, j'ai beaucoup plus de puissance en V de V. Outre le moteur, il y a aussi de nombreux paramètres aérodynamiques qui rentrent en compte. On peut travailler ou jouer sur les réglages, analyser ou discuter des performances avec les ingénieurs du Team. Par exemple, ils savent tout de suite ce dont j'ai besoin et connaissent mes préférences pour la voiture. J'apprécie énormément le travail ainsi que la structure qui a été mis autour de moi et j'en suis très reconnaissant auprès de toute l'équipe technique et de Patrick Turbiez.

En rejoignant l'équipe RC Formula d'Yves Richer, vous avez donc fait un très bon choix de carrière?
Je me suis tout de suite bien intégré à l'équipe et ils ont aussi toutes et tous fait le maximum pour que je m'y sente bien. Il n'y a eu aucun souci d'adaptation et une confiance réciproque s'est tout de suite installée. De plus, RC Formula est aussi très vite devenue comme une famille pour moi. Cela m’a certainement aussi aidé afin que je me sente libéré en piste. Je tiens vraiment à les remercier chaleureusement toutes et tous.

david droux,vdev,rc formula,victoire de david droux,dijon,championnat,david droux endurance,yves richer

Outre le très bon encadrement tant au sein du Team RC Formula, vous bénéficiez également de l’apport d’un préparateur physique?
Oui j'ai mon coach personnel pour la préparation physique et mentale. Je fais 5 à 6 fois du sport par semaine, selon un planning et programme bien établi. La préparation mentale me permet aussi de mieux gérer la pression et de garder mon calme en piste lorsque la situation devient plus tendue. Je remercie d'ailleurs aussi mon coach Fabien pour ses bons conseils.

Après une telle saison en monoplace V de V, quels seront les objectifs pour l'avenir?
Cela dépendra encore de la suite de la saison. Afin de remporter le titre, je dois d‘abord continuer sur ma lancée. Et bien que cela soit très bien parti, il faut encore un petit effort.
Pour ce qui concerne les prochaines saisons, j'aimerais bien intégrer le championnat d'Endurance qui est quelque chose qui m'a souvent fasciné.


Mon petit objectif personnel serait de pouvoir être le plus jeune pilote suisse au départ des 24 heures du Mans, ce qui me laisse encore une petite marge pour le moment. De plus, les pilotes Suisses ont l'habitude de briller au Mans alors pourquoi pas oui. Cependant tout dépendra bien sûr du budget, de la monoplace ainsi que des écuries qui pourraient s'intéresser à moi.

On va parler un peu de la Suisse. Penses-tu que c'est plus difficile pour un pilote suisse de percer à ce niveau que pour un pilote allemand ou français?
Oui, je pense pouvoir dire que c'est un peu plus compliqué en tant que Suisse. Premièrement nous n'avons pas de circuit en Suisse, donc pas de courses et très peu de médiatisation par rapport à des sports comme le football, le hockey ou le tennis. C'est pour cela aussi que je suis conscient de la chance que j'ai de pouvoir pratiquer le sport automobile à ce niveau de compétition.
Je tiens d'ailleurs à remercier tous mes sponsors qui me soutiennent et me permettent de vivre mon rêve. La marque horlogère TAG Heuer, le Centre Porsche, le karting de Vuiteboeuf, la société pneus direct et tous les gens qui m'aident d'une manière ou d'une autre, me permettant d'être là où je suis aujourd’hui.

Toutes les personnes et le nombreux public suisse venu m'encourager à Dijon ou tout simplement assister aux courses me laisse d'ailleurs penser qu'il y a de réelles choses que l'on pourrait faire dans notre pays, tant certains semblent avoir envie de s'impliquer. C'est d’ailleurs une source de motivation supplémentaire.

david droux,vdev,rc formula,victoire de david droux,dijon,championnat,david droux endurance,yves richer

Venons-en à notre dernière question: la Formule 1. Est-ce que tu y penses encore ou est-elle devenue un rêve inaccessible?
Effectivement, c'est un peu un rêve, mais qui n’est que difficilement atteignable. Cela ne dépend malheureusement pas que du pilote et de nos pures performances. Tu as beau avoir du talent, il ne suffit plus de gagner, il faut de l'argent ou des mécènes et être au bon endroit au bon moment, savoir saisir la bonne opportunité. Je serais donc déjà très content de pouvoir courir en endurance, mais si la Formule 1 s'offrait un jour à moi je sauterai bien sûr sur l'occasion.

Un grand merci à David Droux pour cette très sympathique rencontre et cette interview au cœur de l’équipe RC Formula. Merci également à tout le Team et à son Team Manager Yves Richer pour son chaleureux accueil.

Plus d’informations sur le Team RC Formula :
http://rcformula.lu/
Plus d’informations sur David Droux :
https://www.facebook.com/pages/David-Droux-Official/225752960809966

Plus d’informations sur le championnat Vde V Formule 2.0  :http://www.vdev.fr/fr/

Avis aux amateurs, le repas de soutien de David Droux se déroulera le jeudi 26 novembre prochain au centre Porsche de Lausanne. Venez nombreux soutenir le champion Lausannois.
Credits Photos @ RC Formula

 

05/07/2015

Victoire de Lewis Hamilton dans un GP de Grande-Bretagne à rebondissements. Occasion manquée pour Sauber

Lewis Hamilton retrouve le sourire deux semaines après sa 2ème place en Autriche. Il remporte à Silverstone pour la 3ème fois son Grand-Prix à domicile et reprend une avance plus conséquente au classement du championnat du monde.

Grand-Prix d’une rare intensité ce dimanche en Angleterre pour cette 9ème corse de la saison. Dès le départ, les spectateurs ont d’ailleurs eu droit au premier acte d’un scénario fou. Lewis Hamilton qui part en tête manque son départ et voit Massa prendre la tête de la course et Bottas le serrer de près devant Nico Rosberg. Quelques virages plus loin, les deux Lotus se percutent et emmènent avec eux Jenson Button et Fernando Alonso. Le Britannique, Maldonadao et Romain Grosjean abandonnent et l’Espagnol repart pendant que la Safety Car fait son apparition. Au nouveau départ lancé, Bottas passe devant Hamilton et les deux Williams mènent devant les deux Mercedes. Quelle surprise pour tout le public.

f1,formule 1,rosberg,lewis hamilton,mercedes angleterre,lewis hamilton gagne en grande-bretagne,hamilton mercedes,vettel ferrari

Arrivent les arrêts aux stands et Lewis Hamilton décide de rentrer un peu plus tôt afin de réussir l’uper-cut et profiter de pneus plus frais afin de reprendre du temps sur les deux pilotes Williams. Pari réussi puisque le Britannique repart en tête sous les clameurs de la foule et devant Felipe Massa, Valtteri Bottas et Nico Rosberg. On se dit alors que plus rien ne peut perturber le Britannique d’une grande victoire dans son jardin mais voici que la pluie fait son apparition autour du 40ème tour. Nico Rosberg très habile en profite pour repasser les deux Williams et s’apprête à mettre la pression sur l’Anglais. Lequel choisit finalement de rentrer aux stands pour chausser des gommes intermédiaires tout comme les deux Ferrari de Vettel et Raikönnen. Un grand risque qui aurait pu se terminer sur un échec comme au Grand-Prix de Monaco voici un mois, mais la pluie redoublant d’intensité donne raison à Lewis Hamilton et ses poursuivants sont eux aussi obligés de chausser les pneus intermédiaires.  

Il ne reste donc plus qu’une dizaine de tours à Hamilton pour ramener sa monoplace sur la plus haute marche du podium devant Nico Rosberg et Sebastian Vettel qui profite de l’erreur stratégique des Williams pour s’offrir une belle 3ème place. Au classement du championnat, Lewis Hamilton reprend donc 17 points d’avance avant le GP de Hongrie prévu le 28 juillet, celui d’Allemagne ayant été annulé pour raisons financières.

f1,formule 1,rosberg,lewis hamilton,mercedes angleterre,lewis hamilton gagne en grande-bretagne,hamilton mercedes,vettel ferrari

Côté Sauber, c’est une course et une opportunité manquée puisque Felipe Nasr n’a pas pu s’élancer suite à un problème électrique. Longtemps 10ème suite à de nombreux abandons, Marcus Ericcson fiit finalement 11ème juste derrière Fernando Alonso et manque les points pour une place. Semblant pourtant plus rapide que l’Espagnol, le Suédois a dû s’arrêter deux fois dans les 15 derniers tours, la stratégie face aux abruptes averses n’ayant aussi peut-être pas été l’une de meilleures du côté de Sauber.

 GP de Grande-Bretagne

01   L. Hamilton   Mercedes 52 tours 25
02   N. Rosberg   Mercedes +10.9 18
03   S. Vettel   Ferrari +25.4 15
04   F. Massa   Williams +36.8 12
05   V. Bottas   Williams +63.1 10
06   D. Kvyat   Red Bull +63.9 8
07   N. Hülkenberg   Force India +78.7 6
08   K. Räikkönen   Ferrari + 1 tour 4
09   S. Pérez   Force India + 1 tour 2
10   F. Alonso   McLaren + 1 tour 1

21/06/2015

GP d’Autriche : Nico Rosberg en tête du début à la fin – Pas de points pour Sauber

Victoire méritée pour Nico Rosberg en Autriche. Il devance son coéquipier Lewis Hamilton et Felipe Massa sur Williams. A noter encore une fois la grande domination des écuries équipées de moteurs Mercedes. Les deux Sauber terminent à la porte des points.

En profitant du mauvais départ de Lewis Hamilton et  en s’emparant de la tête de la course dès le premier virage, Nico Rosberg s’est offert une voie royale vers le 11ème succès de sa carrière. Toutefois les spectateurs présents au circuit du Spielberg auront droit à leurs émotions, puisque Fernando Alonso et Kimi Räikkönnen s’accrochent spectaculairement au premier tour, la McLaren montant sur la Ferrari jusqu’à ce que les deux voitures s’immobilisent. Les deux champions du monde abandonnent bien évidemment suite à cet incident et la Safety Car entre en piste, le temps de dégager toutes les pièces et dégâts de cet accident.

f1-austrian-gp-2015-race-winner-nico-rosberg-mercedes-amg-f1-celebrates-on-the-podium.jpg

Au 7ème tour, le nouveau départ lancé profite à nouveau à Rosberg qui a su mieux négocier la rentrée du Safety Car. Pendant les 10 tours suivants, l’écart entre les deux Mercedes ne dépasse pas 2 secondes et Lewis Hamilton peut encore y croire. Derrière les deux flèches d’argent, on retrouve la Ferrari de Sebastian Vettel 3ème et Felipe Massa 4ème. Un beau peloton formé des Force India, des Lotus avec Romain Grosjean et de la Williams de Massa se battent pour les points,  juste devant la Sauber de Felipe Nasr.

Les arrêts aux stands qui interviennent entre le 30ème et 40ème tour, ne changent finalement rien à la donne. Pire, Hamilton qui tentait de réaliser un undercut et de passer son coéquipier avec des pneus plus frais commet l’erreur de franchir la ligne blanche à la sortie des stands et se voit pénalisé de 5 secondes à la fin de la course. Dès lors, l’Anglais s’appliquera à maintenir sa deuxième place, alors que Nico Rosberg malgré des vibrations gênantes sur l’aileron avant file tout droit vers la victoire. Pendant ce temps, Romain Grosjean est obligé d’abandonner sur un problème de boîte à vitesse. Le Franco-Genevois était d’ailleurs très déçu à la fin de la course :
C'est à nous de réagir. Il va falloir, parce que sinon, nous abandonnerons encore. Il faut que nous comprenions ce qui se passe et que nous réagissions.

Déception aussi du côté de Vettel, puisque l’Allemand perd plus de 10 secondes lors de son arrêt au stand, les mécaniciens de la Sucderia ayants quelques ennuis avec l’écrou de la roue arrière gauche. Le quadruple champion du monde ressortira 4ème derrière Felipe Massa et reviendra dans le sillage du Brésilien pour 4 derniers tours d’un beau combat. Néanmoins, il ne parviendra pas à reprendre sa place sur le podium.  Bottas et Hülkenberg terminent 5ème et 6ème dans un peloton disputé te confirment la suprématie du moteur Mercedes.

f1-austrian-gp-2015-daniil-kvyat-red-bull-racing-rb11.jpg

Difficile et cruel résultat pour Sauber, puisque Felipe Nasr parti 8ème et longtemps dans les points termine 11ème à quelques secondes de Daniel Ricciardo. Quant à Marcus Ericcson, c’est une course à oublier pour le jeune Suédois, qui a volé son départ et connu plusieurs soucis techniques. Il termine 13ème. Grosse désillusion également pour Red Bull et son propriétaire autrichien Dieter Mateschitz, puisque le meilleur représentant est Max Verstappen 8ème  sur une Toro-Rosso alors que Ricciardo ne marque qu’un seul point supplémentaire avec la 10ème place.
Prochain Grand-Prix le 5 juillet à Silverstone, pour ce qui sera la course à domicile pour de nombreux concurrents du paddock. On pense notamment à Lewis Hamilton et Jenson Button ou aux écuries Williams, McLaren, Lotus qui essaieront de briller chez eux.