27/05/2014

Nico Rosberg s'impose dans son jardin pour la 2ème année consécutive

A Monaco, la coutume veut que le pilote ayant réussi la pole-position a déjà fait plus de la moitié du chemin vers la victoire avant la course.
Et au terme des 78 tours d'un Grand Prix de Monaco couvert sous le sec, c'est bien à Nico Rosberg qu'est revenu le privilège d'inscrire son nom pour la deuxième fois au palmarès de la Principauté Monégasque.
En tête de bout en bout, le pilote Allemand n'a pas laissé l'ombre d'une chance à Lewis Hamilton, son coéquipier qui n'en avait hier que le nom. En effet, le seul sourire de l'Anglais dépité, fut pour le couple Princier avec une Princesse Charlène rayonnante et un prince Albert en pleine forme pour l'occasion. Impuissant face à la maîtrise de Nico Rosberg à domicile, on comprend toutefois mieux la mine de l'Anglais, lorsque l’on se rappelle que la pole position a été acquise dans des circonstances pour le moins ambiguës (une sortie de piste de Rosberg empêchant Hamilton de finir son tour).

f1,gp de monaco,formule 1,rosberg s'impose dans son jardon,rosberg gagne à monaco,lewis hamilton; marussia,bianchi,sauber

Revenons cependant à la course, avec donc un nouveau doublé Mercedes, le 5ème de la saison et une superbe 3ème place de Daniel Ricciardo qui est à nouveau parvenu à faire oublier un Sebastian Vettel en proie à des soucis techniques et obligé d'abandonner après moins de 5 tours. Si la suprématie des Mercedes ne faisait aucun doute, tout le mérite de ce podium revient au jeune Australien qui après avoir été passé par Räikkönen au départ, a su repasser devant le Finlandais et ensuite résister à Fernando Alonso.
Mais Monaco ne serait pas Monaco, sans quelques touchettes contre les rails et des interventions de la Safety Car. Ce fut d’ailleurs tout de suite le cas au premier tour, avec un accrochage entre Pérez et Button qui condamna le Mexicain à l’abandon. Ce fut à nouveau le cas au 25ème tour, avec une sortie de piste de Sutil, un peu trop optimiste dans son freinage à la sortie du Tunnel et qui partit à la faute et donc à l’abandon. Cette deuxième entrée de la Safety Car fut d’ailleurs fatale à Kimi Räikönnen qui se retrouva pris dans le traffic suite à un arrêt au stand trop tardif et qui termina par s’accrocher non seulement avec Chilton mais aussi avec Magnussen.

Outre les accrochages et dépassements difficiles, les rues de la Principauté sont aussi connues pour mener la vie dure aux moteurs de Formule 1. Ce ne sont d’ailleurs ni Jean-Eric Vergne et Daniil Kvyat ou encore Valteri Bottas, tous en course pour marquer de bons points mais trahis par leur propulseur qui nous contrediront.

f1,gp de monaco,formule 1,rosberg s'impose dans son jardon,rosberg gagne à monaco,lewis hamilton; marussia,bianchi,sauber

Ainsi plusieurs places dans les points se libérèrent au fil de tours, jusqu’à voir Gutierrez, Grosjean et Bianchi frapper à leur porte. Malheureusement pour le Mexicain, il partit bêtement à la faute en touchant le rail à 20 tours de l’arrivée, laissant la voie libre à Grosjean et Bianchi. A la fin du Grand-Prix les deux Français profiteront encore de l’accrochage de Räikönnen et Magnussen pour marquer respectivement 4 et 2 points. Premiers points donc pour Bianchi et Marussia, qui avec cette performance incroyable et historique dépassent Sauber et Caterham au classement constructeurs. Les Suisses réalisent ainsi une très mauvaise opération, qui s’apparent à une catastrophe au niveau comptable. Quant à Grosjean, sa belle course est récompensée par 4 points mérités, Alonso et Hülkenberg (belles prestations des deux pilotes) étant hors de sa portée.   
 
La 72ème édition de ce Grand Prix de Monaco a donc tenu toutes ses promesses, avec une cascade d’abandons (huit), des premiers points (Bianchi) et de nombreuses stars du showbiz saluant la victoire de Rosberg à coups de sirènes et bouteilles de champagnes depuis leurs luxueux yachts alignés sur le port. Et la fête continua comme à son habitude encore tard dans la nuit aux abords du Casino et du port de la principauté Monégasque.

 

Classement du GP de Monaco

01

N. Rosberg

Mercedes

 

02

L. Hamilton

Mercedes

 

03

D. Ricciardo

Red Bull

 

04

F. Alonso

Ferrari

 

05

N. Hülkenberg

Force India

 

06

J. Button

McLaren

 

07

F. Massa

Williams

 

08

R. Grosjean

Lotus

 

09

J. Bianchi

Marussia

 

10

K. Magnussen

McLaren

 

Classement Général Pilotes

01

N. Rosberg

                   

     122

02

L. Hamilton

                   

     118

03

F. Alonso

                   

       61

04

D. Ricciardo

                   

       54

05

N. Hülkenberg

                   

       47

06

S. Vettel

                   

       45

Classement Général Constructeurs

01

Mercedes

 

 

 

 

 

                   

240

02

Red Bull

 

 

 

 

 

                   

99

03

Ferrari

 

 

 

 

 

                   

78

04

Force India

 

 

 

 

 

                   

67

05

McLaren

 

 

 

 

 

                   

52

06

Williams

 

 

 

 

 

                   

52

 

 

 

 

17/05/2014

Venez tester un simulateur de F1 à l'EPFL et participer à la fête Vivapoly

Intéressons- nous aujourd’hui à un évènement qui aura lieu dans la région lausannoise ce jeudi 22 mai. En effet, comme chaque année l’EPFL organisera la fête de  l’Ecole prénommée Vivapoly. Pour cette 22ème édition, plus de 50 stands et animations seront disponibles sur l’Avenue Piccard. Comme l’année dernière tous les participants seront bienvenus sur les différentes scènes musicales, scènes d’humour, roller Park et aussi au simulateur de F1.

simulateur-f1-1643.jpg

Ainsi, comme l’année dernière, un concours sera organisé avec deux simulateurs de F1 disponibles où tous les participants pourront tenter de battre le record du tour sur le circuit qui sera déterminé. Si l’année dernière le meilleur tour avait été réalisé par le prodige Mathéo Tuscher maintenant engagé en GP3 chez Jenzer Motorsport et qui vient de fêter son premier podium dans la catégorie, cette année les participants auront l’honneur de défier Lucas Légeret 12 ans et futur prodige Suisse. Le jeune Vaudois a notamment terminé 3ème du championnat suisse de kart et roule en WSK Master Séries cette année.
 
Alors, envie de faire la fête à l’EPFL et de défier un futur champion de Formule 1 ? Venez tester vos capacités à Vivapoly ce jeudi 22 mars dès 17 heures et tenter de remporter le concours de simulateur de F1.

Pour plus d’infos http://vivapoly.epfl.ch/2014

header-middle.jpg 
Site officiel de Lucas Légeret: www.lucas-legeret.ch/fr/accueil/
Site sur Mathéo Tuscher: http://www.gp-hub.com/driver/matheo-tuscher/



13/05/2014

Le classement spécial du blog : « Driver of the Race Espagne»

Best of du GP d'Espagne
 

casque or.jpg
1.Sebastian Vettel : 5 points et casque d’or
Bien qu’il n’ait pas remporté le Gp d’Espagne, je me suis autorisé à accorder la place de « Driver of the Race » à Sebastian Vettel. En effet, l’Allemand après été la victime de plusieurs incident techniques (boîte de vitesse) et finalement rétrogradé 15ème sur la grille de départ, nous a gratifié d’un très bon Grand-Prix. Auteur de plusieurs beaux dépassements dans une course bien peu animée, il a également été l’auteur d’une superbe remontée jusqu’à la quatrième place aux pieds du podium. Signant au passage le meilleur tour en course, il s’est rappelé aux bons souvenirs de ses adversaires et risque d’être dangereux pour le reste de la saison.

casque argrent.jpg
 2. Lewis Hamilton : 3 points et casque d’argent
Oui, il a gagné. Oui il était en pole-position. Alors on dira que sa course fut presque parfaite, avec sa « résistance » en fin de course contre Nico Rosberg. L’entente « cordial » entre les deux hommes sur le podium semblait en tout cas pas des plus belles. Il ne lui manquait plus que le meilleur tour, pas si mal pour quelqu’un qui se plaignait de la mauvaise tenue de la voiture en fin de course. Alors il est vrai que j’aurai pu lui décerner la première place au classement, mais l’Anglais aura certainement encore d’autres possibilités dans la saison. Et cette fois-ci avec le meilleur tour en plus…       

casque bron.jpg
 3. Romain Grosjean: 2 points et casque de bronze
Après un début de saison très difficile, le Franco-Genevois a enfin pu terminer une course dans les points. Auteur de très belles qualifications avec une 5ème place sur la grille, Grosjean a prouvé qu’il avait le talent nécessaire pour pousser une équipe vers le haut et dominer son coéquipier de la tête et des épaules (il est vrai qu’il a déjà connu coéquipier plus fringuant avec Alonso ou Räikönnen dans le passé). Ne commettant aucune faut au départ et tirant le maximum de la voiture, il a complété le Grand-Prix à la meilleure place possible pour cette Lotus qui manque encore cruellement de repères. Un bon début pour sa saison européenne.
 
Les Malus du GP :
flèche.jpg
-5pts: Pastor Maldonado
Encore une fois voudrait-on dire, le Vénézuélien a montré toute l’étendue de son talent…pour les accrochages. Parti à la faute en qualifications, il est classé en dernière position sur la grille, après que ses mécaniciens eurent réparé sa monoplace. Non content de remonter un peu après le départ, il a trouvé bon de s’accrocher avec le jeune Suédois Ericsson, qui avait pourtant une bien moins bonne voiture. Pénalisé de 5 secondes et de deux points sur son permis, on se demande bien à quoi il sert en Formule 1, mis à part pour payer les baquets et les évolutions de l’équipe Lotus à Grosjean.

-3pts : Esteban Gutierrez :
L’équipe Sauber et son pilote Mexicain arrivaient à Barcelone remplis d’espoirs. Ils repartent de Catalogne, plein de doutes et certainement encore plus fragiles qu’à leur arrivée. En effet, l’écurie Suisse misait gros sur ce GP d’Espagne pour refaire un bond en avant pour remonter dans la hiérarchie et bénéficier des nouvelles améliorations et de la baisse du poids de la voiture. Or, il en a été tout autrement. Estéban Gutierrez pourtant bien parti dans les premiers tours avec une 11ème place provisoire a par la suite connu toutes les difficultés du monde, jusqu’au point de se faire dépasser par son coéquipier Sutil (pourtant plus lourd et lui cédant 2 dixièmes par tour à cause de son poids). Il terminera finalement juste devant les Marussia et Caterham. Course à oublier pour lui.

-2pts : Felipe Massa:
Dominé par son jeune coéquipier en qualifications, le Brésilien a ensuite sombré dans les profondeurs du classement, en terminant hors des points et derrière les deux McLaren-Mercedes. Eprouvant des difficultés avec ses pneus et semblant usé en fin de course, Massa va devoir se reprendre dès le GP de Monaco, s’il ne veut pas donner l’impression d’être dominé sur le long terme par Valtteri Bottas.

Au classement Général de notre classement, on remarque que Lewis Hamilton reste largement en tête devant Rosberg. En bas de classement Maldonado et les pilotes Sauber continuent leur plongée..

Classement Général Dtiver of the Race 5/19

1. Hamilton 18 pts
2. Rosberg 10 pts
3.Hülkenberg 3pts
4. Alonso 3 pts
5. Ricciardo 2 pts
6. Pérez 2 pts
7. Kvyat 2pts
8. Vettel 2 pts
9. Grosjean 2 pts

10. Magnussen 1 pt

11. Button 0pt
12. Bottas 0pt
13. Ericsson 0pt
14. Chilton 0 pt

15. Massa- 2pts
16. Raikonnen -2pts
17. Bianchi - 3pts
18. Vergne – 5pts
19. Kobayashi – 5pts
20. Gutierrez – 6pts
21. Maldonado - 10pts
22. Sutil -12pts