11/09/2014

Le classement spécial du blog : « Driver of the Race Italie»

Best of du GP d'Italie

casque or.jpg
1.Lewis Hamilton: 5 points et casque d’or

Malmené et malheureux en Belgique lors du dernier Grand-Prix, Lewis Hamilton a fait tout juste cette fois-ci. Malgré un départ compliqué, il a pris son mal en patience et est revenu sur le leader Nico Rosberg. Lequel a finalement terminé par craquer, sans aller au combat. Victoire psychologique pour le Britannique diront certains. Aveu d’impuissance pour l’Allemand pour d’autres (je ne peux imaginer qu’il ait fait exprès de sortir…). Dans tous les cas, Hamilton est de retour et pour gagner.

casque argrent.jpg
2. Felipe Massa 3 points et casque d’argent

Enfin aurait-on envie de dire pour Felipe Massa. Le Brésilien a enfin réussi à réaliser une course propre et rapide et il est ainsi récompensé par un beau podium. Par ailleurs, quoi de plus beau pour lui, que de fêter une 3ème place devant ses anciens fans de Ferrari, les Tifosi. Alors ce Grand-Prix d’Italie aurait-il complètement libéré Massa ? 

casque bron.jpg
3. Daniel Ricciardo 2 points et casque de bronze

Après un mauvais départ, Ricciardo a augmenté son niveau, remontant de position en position, jusqu’à humilier son coéquipier Sebastian Vettel. Il prend réellement la posture du nouveau patron chez Red Bull et consolide ainsi sa 3ème place au classement du championnat du monde.

 

Les Malus du GP :
flèche.jpg
-5pts: Estéban Gutierrez

 Le Méxicain est passé complètement à côté de ses qualifications et de sa course en Italie. En effet, après avoir traîné tout le Grand-Prix en que de peloton, Gutierrez a voulu passer en force et sans grand talent devant Romain Grosjean. Mal lui en a pris, car il a mal jugé la place qu’il avait à disposition et touchera le Français. Il terminera sa course à quelques tours de la fin sur crevaison dans les stands…


-3pts : Max Chilton:
Le Britannique a été contraint à l’abandon pour la première fois de la saison. Après des qualifications difficiles, il est parti à la faute sur un vibreur et est finalement sorti de la piste, laissant sa monoplace dans le bas-côté. Sa fin de saison s’annonce difficile, d’autant plus que ses sponsors auraient eu du mal à aligner les millions promis lors des dernières courses. Son avenir en Formule 1 se joue peut-être déjà maintenant

-2pts : Romain Grosjean :

Outre les malheurs de fin de course qu’il a subis par Estéban Gutierrez, le Franco-Genevois n’a jamais été dans le coup. Battu en qualifications, très lent pendant la course et dominé par son coéquipier Maldonado, le Grand-Prix d’Italie est réellement à oublier pour Grosjean. Il va devoir se ressaisir pour la fin de saison, malgré une voiture médiocre. 


Classement Général Driver of the Race 13/19

1. Hamilton 32 pts

2. Rosberg 23 pts
3. Ricciardo 21 pts
4. Bottas 11 pts
5. Alonso 10 pts
6. Hülkenberg 3pts
7. Vettel 2 pts
8. Kvyat 2pts
9. Magnussen 1 pt

10. Bianchi 0pt
11. Button 0pt
12 Ericsson 0 pt

13. Grosjean -5 pts
14. Perez -4pts
15. Kobayashi – 5pts
16.Massa- 6 pts
17. Chilton - 8pts
18. Vergne – 8 pts
19. Raikonnen -11pts
20. Maldonado - 15pts
21. Sutil - 20 pts
22. Gutierrez – 24pts

04/09/2014

GP d'Italie à Monza: Les tifosi espèrent du spectacle et de la vitesse

C’est ce dimanche 7 septembre qu’aura lieu le GP d’Italie devant un public de passionnés et pour la plupart d’entre eux acquis à la cause de Ferrari. Toutefois les tifosi n’ont pas eu beaucoup à se réjouir cette saison, puisque l’équipe basée à Maranello (non loin de Monza) n’a pas encore pu fêter la moindre victoire en 2014

Lire la suite

29/08/2014

McLaren à la recherche d’un pilote de grosse envergure pour 2015 ou 2016

Alors que nous évoquions fin juillet l’état des transferts pour la saison prochaine, revenons spécifiquement sur le cas McLaren-Honda.  En effet, avec l’arrivé du motoriste Japonais, Ron Dennis et son équipe se doivent de trouver un « top pilote » tant au niveau sportif que marketing.
 
Malheureusement pour lui, Jenson Button ne semble plus être dans les plans de l’écurie de Woking, et sa seule chance de courir encore l’année prochaine serait que les Britanniques ne parviennent pas à dénicher un gros poisson pour la saison 2015 mais seulement pour 2016. Ainsi, cela lui permettrait de prolonger son contrat et son aventure en Formule 1 d’un an. Car toutes les autres pistes semblent bouchées. Aussi bien pour lui que pour McLaren.

En effet, toutes les écuries ont presque confirmés ou prolongés leurs pilotes pour l’an prochain et il n’y a guère que Romain Grosjean qui bénéfice du soutien d’Eric Bouiller chez McLaren pour prendre la place de Button. Les deux Français parviendront-ils à convaincre Ron Dennis du bien fondé de cet éventuel transfert ? En réalité, il y a peu de chances, car Grosjean n’a pas encore l’étoffe « d’un grand pilote » et Jenson Button n’est pas non plus le dernier venu, lui le champion du monde 2009 faut-il le rappeler…Du côté des écuries, les seules places libres seraient éventuellement chez Lotus ou Force India. En cas de non reconduction autant dire que l’avenir du Britannique serait plus qu’incertain.

arton35413.jpg

La seule autre alternative de l’écurie de Woking mènerait à une piste interne, avec une intronisation de l’autre étoile montante du Team le Belge Stoffel Vandoorne aux côtés de Kevin Magnussen. Mais justement pourquoi McLaren prendrait-elle le risque de titulariser 2 jeunes pilotes peu (ou pas) expérimentés lors de sa première saison avec Honda, où il sera certainement questions d’expériences et de réglages spécifiques ? De plus, elle se priverait d’avoir une liberté totale pour choisir un ou deux nouveaux pilotes de pointe pour 2016.

arton35970.jpg

Alors comme le déclarait hier Eric Bouiller, il faudra encore patienter un peu pour connaître les deux pilotes 2015, et le sort des deux titulaires cette saison dépendra en grande partie si Ron Dennis sera parvenu à un accord et donc à convaincre un des 3 « gros poissons » qui seraient susceptibles de changer que sont Sebastian Vettel, Fernando Alonso et Lewis Hamilton.
Si tous trois semblent à la recherche d’air frais et d’un nouveau challenge, l’Allemand est celui qui semble le moins difficile à faire signer pour 2015, bien que tous trois aient encore un contrat jusque fin 2015. La réponse à cette équation à plus de 3 inconnues, sera donc essentiellement guidée par la marge de manœuvre de négociation de Vettel pour 2015. Sinon il faudra attendre 2016 pour ramener Hamilton ou Alonso au bercail et prolonger d’une année Button et Magnussen.
Ce qui nous semblerait pas une si mauvais stratégie que cela, puisque Jenson connaît déjà bien Honda pour avoir piloté pour l’écurie officielle et qu’il reste un champion du monde compétitif.   

arton35617.jpg