12/01/2014

Les premières dates de présentations des Formules 1 connues

Si chaque année la période de Janvier est attendue de pied ferme par tous les supporters de Formule 1 pour découvrir les nouvelles livrées des différentes écuries, cette année risque d’être un peu moins riche en évènements. En effet, à cause du nouveau règlement et des nouvelles spécificités, les équipes vont attendre le dernier moment pour présenter leurs voitures et certaines carrément faire l’impasse sur les premiers essais du 28 Janvier à Jérez, en Espagne. Ainsi c’est le cas pour Lotus qui présentera et testera seulement pour la première fois sa nouvelle voiture lors des deuxièmes essais le 19 février à Bahreïn.
Par conséquent, nous aurons donc un bal de présentation peu avant Jérez avec McLaren le 24 janvier, Force India entre le 25 et 28 janvier et Mercedes, Sauber, Torro Rosso et Caterham le 28 janvier. Les autres équipes dont Ferrari, Red Bull et Williams devraient faire connaître leur choix tout prochainement.

Profitant de l’occasion pour faire le point sur le marché des transferts et annoncer que Marussia a confirmé Max Chilton pour cette saison 2014. Comme pressenti, le pilote britannique pilotera donc pour la deuxième année consécutive aux côté du français Jules Bianchi pour l’équipe russe désormais motorisée par Ferrari. Avec cette annonce, il ne reste donc plus que deux baquets de libres, ceux de Caterham. Les deux pilotes de l’équipe de Tony Fernandes devant d’ailleurs pêtre résentés tout prochainement (le retour en F1 de Kamui Kobayashi est pressenti). A noter que c’est donc la première fois depuis l’arrivée de Marussia en Formule 1 en 2010 que les deux pilotes de la saison précédente sont maintenus.
Sachez aussi que les premiers numéros permanents des pilotes ont été communiqués le 11 janvier. Vous trouverez tous les nouveaux numéros des pilotes du plateau 2014 dans le prochain article.

                                                                                              photo: @Sutton, base AFP

10/01/2014

Une nouvelle compétition de la FIA voit le jour: La Formule 1 Electrique

Non, vous n’avez pas mal lu, il s’agit bien d’une nouvelle compétition de la FIA en parallèle à la Formule 1qui vient d’être lancée, la Formule 1 de l’ère électrique est bien née. Présenté en grande pompe au salon CES de Las Vegas (Consumer Electronics Show), ce nouveau championnat, le FIA Formule E Championship, aura pour première mission de donner une nouvelle image verte au sport automobile, un peu à l’image de ce qui se fait actuellement en Formule 1 avec l’importance grandissante qu’a pris et prend le KERS (notamment pour 2014) ces dernières années.

Le championnat de Formule E débutera donc le 11 septembre 2014 avec le premier GP de Chine à Pékin et sera composé de 10 équipes formées de 2 pilotes chacune. Le calendrier comportera lui aussi 10 courses pour cette première saison, à cheval sur 2014 et 2015. Une des particularités de cette compétition, mis à part d’être la première à avoir des véhicules 100% électriques , est qu’elle se déroulera exclusivement sur des circuits en ville, se voulant donc avant tout une compétition urbaine, en écho à l’utilisation grandissante de véhicules électriques en villes. Les 10 villes hôtes seront dans l’ordre : Pékin (Chine), Putrajaya (Malaisie), Rio de Janeiro (Brésil), Punta del Este (Uruguay), Buneos Aires (Argentine), Los Angelees (USA), Miami (USA), Monte-Carlo (Monaco), Berlin (Allemagne) et comme clôture de la saison quoi de plus spectaculaire que Londres (Royaume-Uni). Il y aura donc des courses sur 5 continents différents, ce qui nous rapproche encore plus de la Formule 1.

Avec des monoplaces de poids assez proches de celles du GP2 (antichambre de la F1), et fonctionnant avec des moteurs thermiques de Renault, ces voitures seront capables d’atteindre une vitesse de 230 kilomètres/heure. C’est certes moins rapide que les F1, mais c’est déjà une sacrée avancée pour les moteurs électriques soi-disant trop faibles…
Les 10 équipes inscrites au championnat bénéficieront toutes d’un châssis identique, cette monoplace commune portant le nom de " Spark-Renault SRT-01E "
Au-delà du moteur Renault déjà évoqué plus haut, une autre bonne nouvelle est que le châssis construit par Dallara (ex équipe F1) réunira des technologies et pièces qui seront fournies et développées par plusieurs sociétés et constructeurs actifs dans la Formule 1. Citons par exemple la boite de vitesse développée par McLaren, le système de gestion mis au point par Williams ou les pneus fournis par Michelin. On voit donc d’intéressantes collaborations et synergies avec le monde de la Formule 1, ce d’autant plus que les voitures ressembleront beaucoup aux F1 actuelles grâce à leur design aérodynamique. Outre le fait de faire de la Formule E une compétition tout aussi importante que la F1, son patron et promoteur Alejandro Agag ainsi que le sponsor principal Qalcomm (entreprise active dans le domaine de la technologie mobile), espèrent que cette compétition soutiendra l’investissement dans les véhicules électriques et améliorera la perception des véhicules électriques.

 

 image:@AFP

Avec quels pilotes et écuries ?

Les dix écuries qui participeront à ce premier Championnat du Monde de Formule E sont d’ores et déjà connues, la liste ayant été publiée sur le site officiel (
www.fiaformulae.com/home). Parmi eux on trouve d’ailleurs d’anciens noms de la F1 dont des patrons d’écuries comme Michael Andretti, Aguri Suzuki ou Alain Prost ainsi que des hommes d’affaires et personnalités importants comme Leonardo Di Caprio (Team Venturi),ou la famille indienne Mahindra (Mahindra Racing). Les présences d’Audi Sport ABT, d’ E.Dams et de Virgin Racing prouvent également l’attractivité et l’importance de cette compétition. En effet, Sir Richard Branson dont l’écurie Virgin était en F1 avant d’être rachetée par Marussia avait notamment déclaré il y a quelques temps encore, qu’il désirait une Formule 1 plus verte afin de s’engager plus sérieusement dance cette catégorie. Voilà peut être chose faite avec la nouvelle FE. Preuve en est aussi l’engagement du groupe allemand Audi, pour qui la F1 n’était pour le moment pas encore envisageable.

Concernant les 20 pilotes qui se disputeront le tire, quelques-uns sont également déjà connus et on trouve aussi d’anciens pilotes de F1 comme Sébastien Buemi, Luca Di Grassi, Takuma Sato, Vitantonio Liuzzi ou Karun Chandok.     
Voici la liste officielle des 10 écuries inscrites :
Drayson Racing
China Racing
Andretti Autosport
Dragon Racing
E.Dams
Super Aguri Formula E
Audi Sport ABT
Mahindra Racing
Virgin Racing
Venturi Grand Prix

Nous souhaitons ainsi un très bon lancement et la bienvenue à cette nouvelle compétition et nous réjouissons de voir rouler ces nouvelles voitures. Nous ne manquerons pas non plus de vous informer de l’évolution de ce championnat et de Sébastien Buemi au cours des prochains mois. Pour plus d’informations sur la Formule E, voici également le site officiel de la compétition :  http://www.fiaformulae.com/home

Voici encore pour terminer ce sujet, la vidéo de lancement à Las Vegas de cette nouvelle compétition de Formule E


 

08/01/2014

Conférence de presse des enquêteurs sur les circonstances de l’accident de Michael Schumacher: « Une allure normale pour un skieur confirmé »

Conférence de presse des enquêteurs sur les circonstances de l’accident de Michael Schumacher: « Une allure normale pour un skieur confirmé »

C’est aujourd’hui 8 janvier qu’avait lieu la première conférence de presse sur l’enquête du terrible accident survenu à Michael Schumacher le 29 décembre dernier.  Le procureur Patrick Quincy a pris la parole et a livré quelques informations intéressantes.  Il a notamment  indiqué que l’enquête était "bien avancée" et est revenu sur le déroulement des faits, avec quelques précisions :

On y apprend notamment que «Schumi évoluait bien au bord d’une piste rouge, plus précisément entre trois et six mètres du bord de la piste jalonnée. Les enquêteurs utilisent pourtant bien le terme de hors-pistes pour parler des circonstances de l’accident (à côté des jalons, dans un domaine qui n’était pas balisé"). En ce qui concerne le balisage de la piste de Méribel, il était bel et bien conforme à la règlementation en vigueur et la station de Méribel semble donc hors de cause. Schumi semblait  pourtant parfaitement maîtriser la situation car, il skiait à une allure normale et sa vitesse semblait adaptée à un bon skieur.La vidéo Go Pro fixée sur son casque a intégralement filmé l’accident et les secondes précédant le drame. Le matériel de l’Allemand était également neuf et fonctionnel. Toutefois aucune trace de la vidéo du touriste allemand qui aurait soi-disant filmé la scène à quelques mètres de là.

En conclusion, il s’agit donc bien d’un terrible drame, survenu dans des circonstances malheureuses et sans prise de vitesse inappropriée. Cependant, aucun indice sur la fille que Schumacher aurait tenté de secourir. Les enquêteurs ont également tenu à remercier la famille de Michael pour leur grande coopération.
Espérons que Michael Schumacher continue de son côté à se battre pour sa vie, les dernières nouvelles étant plutôt « relativement encourageantes », sa situation ne s’étant pas dégradée et restant stable mais néanmoins critique. Mardi soir, une rumeur d’un proche avait fait état d’une légère amélioration, ce qui avait été réfuté par la suite. Espérons que cela sera par contre prochainement le cas.

Quelques extraits de la conférence :
« L'exploitation de la vitesse montre une allure normale pour un skieur confirmé. »
« A un moment, ses skis affleurent un rocher, il perd l’équilibre et heurte un rocher trois mètres et demi plus bas. Les rochers qui affleurent sont à huit mètres de la piste. Il est inanimé et son positionnement est à neuf mètres de la piste. »
« La vitesse n’est pas un élément important pour nous dans les conclusions de l’enquête. »

                                                                                      Image : @AFP

Bien que décrit comme hors-piste (extérieur des jalons), on remarque bien sur cette photo, que l’accident s’est produit entre 6 et 8 mètres à côté de la piste balisée. Toutefois la sation est hors de cause.