17/04/2014

Coup de Trafalgar sur le budget plafond : les 6 équipes du Strategy Group posent leur véto

Alors que tout le petit monde de la Formule 1 en parlait depuis plusieurs mois et que la mesure semblait pouvoir se mettre en place pour les prochaines saisons, c’est à un véritable coup de Trafalgar que nous avons assisté en milieu de semaine dernière. Oublié, annulé, torpillé, le budget plafond souhaité par la FIA à travers son président Jean Todt. Et les principaux responsables ne sont pas à aller chercher bien loin…il s’agit bien sûr de Bernie Ecclestone (le détenteur des droits commerciaux de la F1) mais aussi et surtout des 6 équipes appartenant au Groupe Stratégique de la F1 (Stragey Group), c’est-à-dire les plus riches et les plus puissantes. On a nommé Red Bull, Mercedes, Ferrari, McLaren, Williams et Lotus. En faisant ainsi une opposition catégorique à cette limitation des coûts et des budgets en F1 au grand damne des petites équipes comme Force India, Sauber ou Caterham, ils ont asséné un véritable coup de poignard dans le dos de la FIA et de ces petites écuries.

Ce retournement de situation est de plus totalement inattendu, puisque la FIA semblait enfin être sur le point de mettre en place cette mesure qui aurait limité les coûts et plafonné les budgets des équipes à un maximum de 150 millions par saison. Soit déjà une belle somme. De plus, si la réaction de Ferrari, Mercedes et Red Bull semble logique et cohérente, celles de Williams et Lotus est totalement incohérente et insensée. On le rappelle en effet, Williams était au bord du gouffre sportif et financier avant l’arrivée de sponsors brésiliens et de Martini, et quant à Lotus la situation semble encore plus délicate n’ayant pas encore payé ses pilotes pour la saison 2013 et étant elle aussi en grosse difficulté financière. En finalité, on en revient presque à penser que ces deux équipes se sont finalement tiré une balle dans le pied, qui pourrait les amener à moyen terme à leur perte.

f1,formule 1,réduction des coûts,budgets plafonnées,limite de budget,forza rossa

Parmi les déçus, on trouvait bien entendu Jean Todt qui réagissait ainsi: « A partir du moment où le détenteur des droits commerciaux et les six équipes font front commun, ils disposent de 12 voix sur 18, je ne peux pas imposer ce projet. C’est purement et simplement mathématique. Par conséquent, il n’y aura donc pas de limitation budgétaire en Grand Prix.»
Cette décision et ces propos ont d’ailleurs fortement agacé Force India et fait réagir son Team Principal Bob Fernley. Pour lui ceci est totalement inacceptable et Force India ne reculera sur aucun point. Pour preuve, les 4 équipes restantes (toutes sauf Torro Rosso) ont fait part de leur mécontentement en se liguant contre le Group Strategy et en envoyant une lettre à la FIA en mentionnant que la F1 courait au désastre financier. Elles les accusent notamment d’abus de position dominante et menacent de recourir à la justice devant la Cour Européenne. Finalement pour calmer tout ce petit monde, un sommet extraordinaire sur la réduction des coûts aura lieu
le 1er mai prochain.

f1,formule 1,réduction des coûts,budgets plafonnées,limite de budget,forza rossa

Une réunion importante, car au moment d’accueillir une 12ème équipe avec Haas Racing Development et peut être une 13ème équipe (on parlerait encore du projet Roumain de Colin Kolles sous le nom de Forza Rossa), il sera grand temps de fixer des règles et conditions à la portée de tout le monde. Sous peine de voir à nouveau des équipes disparaître et non des moindres, comme par exemple Sauber, Marussia, Lotus ou Caterham. Alors Monsieur Ecclestone et la FIA, que voulez-vous vraiment ? Une F1 à deux vitesses avec des disparitions d’équipes en plein championnat ? Un championnat avec 7 équipes à 3 voitures (pourquoi pas) ou enfin mettre un cadre qui permettrait aux équipes de se stabiliser,  afin de garantir leur survie et une F1 intéressante ? Il faudra choisir…

22/03/2014

De nombreux anciens pilotes de Formule 1 intéressés par la Formule Electrique

Comme nous vous le présentions dans notre premier article début janvier, une nouvelle compétition de Formule verra le jour cette année, la Formule E (pour Formule Electrique). Comme son nom l’indique, les moteurs seront uniquement électriques et l’unique motoriste partenaire choisi sera Renault. Les châssis seront également tous identiques à la baseet conçus par l’Italien Dallara. 
Lien de l'article: http://f1-faninfo.blog.24heures.ch/archive/2014/01/10/une...

Alors que le début du championnat est prévu le 13 septembre en Chine avec 10 équipes de 2 pilotes chacune, un driver’s club a été  créé avec le pilotes intéressés par cette catégorie. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les prétendants sont nombreux et tous connus du sport automobile. En effet, pas moins de 40 pilotes ont déjà fait part de leur intérêt pour cette nouvelle compétition de Formule E et les places seront âprement disputées. Preuve en est, la liste des intéressés comprend de nombreux anciens pilotes de Formule 1 avec notamment : Sébastien Buemi, Luca Di Grassi, Takuma Sato, Vitantonio Liuzzi ou Karun Chandok mais aussi dernièrement Jarno Trulli, Jérôme D'Ambrosio, Christan Klien, Jaime Alguersuari, Sébastien Bourdais, Nick Heifeld, Bruno Senna et Frank Montagny. 

formule e,f1,formule 1,formule electrique,la formule 1 et l'éléctrique,sébastien buemi en formule e,sébastien bourdais compétition

Soit une belle brochette d'anciens pilotes de F1 et presque une grille complète devrait-on dire. Quant aux jeunes pousses qui n'ont pas ou pas encore pu goûter aux joies de la F1, ils sont aussi présent mais beaucoup moins nombreux avec Dany Clos, Alex Brundle, Sam Bird ou Nathanaël Berthon. En finalité, un bon mélange entre pilotes expérimentés et pilotes en devenir, qui cherchent vainement une place dans cette Formule 1 si difficile à obtenir. On peut donc aussi constater que vu les difficultés rencontrées par des pilotes de la trempe de Buemi, Alguersuari ou Bird, il n'a jamais été aussi difficile que maintenant de rejoindre la F1 mais surtout ensuite d'y rester sur le long terme, vu le nombre de baquets disponibles et les budgets demandés.
Dans ce sens-là, cette Formule E peut donc être non seulement une bonne vitrine et une nouvelle rampe de lancement de ces jeunes pilotes aux côtés d'anciens pilotes de F1 expérimentés, mais aussi un bon terrain d'expérimentations et de tests, afin de rendre la Formule 1 un peu plus innovante voire "plus verte et hybride ".

formule e,f1,formule 1,formule electrique,la formule 1 et l'éléctrique,sébastien buemi en formule e,sébastien bourdais compétition

Mais tout cela ne sera possible que si la Formule E trouve sa propre voie et que les nombreux anciens pilotes de Formule 1 n'utilisent et ne s’accaparent pas trop cette nouvelle catégorie pour prolonger leur carrière des quelques années, mais qu’ils se mettent au profit de celle-ci.
Réponse d'ici le mois de septembre et le début de ce nouveau championnat avec notamment comme têtes d'affiches les équipes DAMS, Mahindra et Andretti ou encore les présences d'Alain ou de Leonardo di Caprio dans les coulisses.

07/03/2014

Une entreprise de la Côte en Formule 1 : Swissquote devient partenaire officiel de l’Equipe de Formule 1 Mercedes AMG Petronas

En ce début de saison de Formule 2014, arrêtons-nous un peu sur une entreprise florissante et en pleine expansion de notre région, Swissquote. Le leader suisse de la banque en ligne basé à Gland a annoncé fin janvier qu’il serait l’un des partenaires officiels de l’équipe de F1 Mercedes. Cette collaboration s’inscrit ainsi logiquement dans la continuité de l’accord qu’avait passé la banque MIG depuis la saison 2009 avec l’équipe Brawn GP (devenue en 2010 Mercedes AMG F1). En effet, suite au rachat de la banque MIG Bank par Swissquote en septembre 2013, cette dernière a décidé de poursuivre le partenariat pour au moins une saison supplémentaire en Formule 1. Ainsi tout au long de cette saison 2014, le logo de Swissquote sera exposé sur le museau avant et sur l’aileron arrière de la W05, et ce aux côtés d’autres grands noms comme Petronas ou Blackberry. Nul doute que les deux flèches d’argent pilotées par le champion du monde 2008 Lewis Hamilton et le talentueux allemand Nico Rosberg auront belle allure et que leurs performances seront en continuelle progression, tout comme leur nouveau partenaire Suisse.

Marc Bürki, le CEO de l’entreprise, notamment active dans le forex et le trading d’actions, ne dit d’ailleurs pas autre chose : « Nous comprenons parfaitement la motivation et l'ambition qui animent les pilotes de Formule 1 et c'est un privilège pour Swissquote d'être associé à MERCEDES F1 AMG PETRONAS. L’équipe partage un certain nombre de principes et de valeurs avec Swissquote, notamment un goût prononcé pour la performance élevée, le désir constant d'innover et le développement du talent individuel et collectif ».

_44B1362.jpg

Ce sponsoring de l’équipe basée à Brackley est également pour Swissquote l’occasion d’augmenter sa notoriété à l’international, notamment dans les régions dans lesquelles Swissquote est présent, comme l’Asie, le Moyen Orient et l’Europe. Comme le mentionne encore si bien Marc Bürki : «La Formule 1 est le sport automobile le plus populaire au monde avec plus de 500 millions de spectateurs par course. Cela constitue une excellente opportunité d'inspirer les fans et de faire découvrir aux investisseurs nos services financiers et de trading.»  En résumé, une situation win-win qui devrait, on l’espère, permettre aux deux entités d’atteindre leurs objectifs de la plus belle des manières cette année.

formule 1,f1,swissquote en formule 1,mercedes f1 amg,mercedes f1,swissquote et la formule 1,collaboration entre swisquote et mercedes,mig bank,nico roberg,le champion du monde lewis hamilton,blackberry,marc bürki swissquote

De plus, les premières séances d’essais en vue de la saison 2014 semblent confirmer que cette collaboration a été lancée sous les meilleurs auspices possibles, Mercedes ayant réalisé de très bonnes performances et s’annonçant comme un des favoris pour le championnat pilotes et constructeurs. Et avec un peu de réussite, le logo de la firme de Gland, qui est également présent sur les combinaisons des pilotes et des membres de l’équipe, sera à coup sûr prochainement sur la plus haute marche d’un podium de Formule 1. Cela peut-être dès le 16 mars à Melbourne avec le GP d’Australie ? Le rendez-vous est en tous cas pris, et nous ne manquerons pas de suivre tout au long de la saison les résultats de l’équipe Mercedes F1 et de son sponsor Swissquote, le leader suisse dans le domaine des services financiers et du trading online.

Pour plus d’informations sur la collaboration vous pouvez également lire : https://www.facebook.com/swissquote
http://www.swissquote.ch/sqw-group resources/doc/pdf/press/press_release_140211_d.pdf

_44B1898.jpg