19/09/2014

14ème GP de la saison : Les flèches d’argent brilleront-elles dans la nuit de Singapour ?

Alors que Sebastian Vettel a remporté les 3 dernières éditions de cette course crée en 2008, les deux pilotes Mercedes font bien sûr figure de grandissimes favoris.  Petit avantage d’ailleurs pour Lewis Hamilton qui a déjà gagné une fois à Singapour, au contraire de Rosberg qui cherchera lui sa première victoire sur le tracé de dessiné par Hermann Tilke. Ceci vaut aussi pour l’équipe AMG Mercedes qui ne s’est encore jamais imposé à Singapour. Rosberg pourrait donc bien faire d’une pierre deux coups et augmenter encore plus son avance au championnat. Alors assistera-t-on à une nouvelle bataille entre les deux hommes ? Résisteront-ils à l’envie d’en découdre sur ce tracé très sélectif et où la concentration est à son comble au vu des conditions nocturnes très spéciales ? Ou Sebastien Vettel parviendra-t-il à réaliser la passe de 4, lui le champion du monde en titre qui n’a pas encore remporté le moindre Grand-Prix cette année ?

image_img.png

Peut-être auront-nous déjà une partie  de ces réponses vendredi et samedi avec les premières séances d’essais. Quoi qu’il en soit, ce Grand-Prix sera certainement très animé et intéressant à regarder su plus d’un point. En effet, l’ambiance est à chaque fois particulière dans les rues de Singapour, avec le glamour et les stars qui répondent présents comme c’est le cas également à Monaco. D’autre part, ce sera la première course, avec l’interdiction partielle de message radio entre les stands et les pilotes, cette mesure touchant principalement les éléments liés à l’aide au pilotage.

Les qualifications et la course auront lieu à 14h (GMT +1), ce qui correspondra donc à 22 heures locales à Singapour. Les organismes et  les réflexes des pilotes seront donc mis à rude épreuve dans l’humidité  et la chaleur du tracé asiatique.

 

14/09/2014

Le Brésilien Lucas di Grassi remporte le premier Grand Prix de Formule E. terrible crash dans le dernier tour

La première course du nouveau championnat de Formule Electrique organisé par la FIA a vu la victoire de Lucas di Grassi (Audi Sport ABT Formula E team) sur le circuit de Pékin. L’ancien pilote de Formule 1 (Virgin Racing-Marussia) a devancé le Français Franck Montagny et le Britannique Sam Bird. Alors que Nicolas Prost et Nick Heidfeld se battaient pour la victoire dans le dernier tour, le fils du quadruple champion du monde de Formule 1 a commis une manœuvre très dangereuse en coupant la route à Heidfeld lequel fera un vol plané avant de terminer sur le toit et dans les décors. C’est un miracle que le pilote Allemand se soit sorti sans mal de ce terrible accident.


Alors que la plupart des pilotes au départ étaient d’anciens coureurs de Formule 1, le Suisse Sébastien Buemi pensait pouvoir dominer le week-end et remporter cette première course historique. Il a malheureusement abandonné lors de l’arrêt aux stands synonyme de changement obligatoires de monoplace  dans ce cahmpionnat. En effet, l'aileron puis la boîte de vitesse sur la 2ème voiture du Suisse avait rompu. Une course donc à oublier pour l’ancien pilote Red Bull, puisqu’il n’avait pas non plus réussi de très bonnes qualifications en partant 9ème sur la grille.

 

0002014_S-A_lap-1-1-49.jpg

Pour conclure on pourra dire que cette première épreuve du championnat réservé à des monoplaces à propulsion électrique (moteur Renault) a été un succès puisqu’il a été suivi en direct par plusieurs chaînes de télévisions comme Skysports entre autres. Les anciens champions du monde de F1 Emerson Fittipaldi ou Alain Prost étaient également présent, eux qui ont investi dans leur propre écurie. Sans oublier les participations de Leonardo di Caprio (Venturi), Richard Branson (Virgin) ou encore Jean Todt en tant que Président de la FIA dont fait partie la Formule E.

On regrettera seulement le peu de spectateurs, puisqu’ils n’étaient que 8000 pour cette première. Pour mémoire, ce championnat de Formule E est et comprend dix courses jusqu'en juin 2015. La prochaine course aura lieu le 22 novembre dans la ville de Putrajaya en Malaisie.

28/08/2014

Giedo Van der Garde titulaire chez Sauber encore cette année ?

Alors que les rumeurs sur l’état désastreux des finances de Sauber circulent depuis plusieurs mois, une nouvelle information ave une possible titularisation de Giedo Van der Garde à la place d’Adrian Sutil vient secouer le paddock.

Tout le monde sait depuis maintenant plusieurs mois déjà que la saison 2015 ne sera pas une sinécure pour Sauber. Monisha Kaltenborn et son Team connaissent tout simplement la saison la plus médiocre de Sauber depuis sa création. Non seulement, les deux pilotes ne semblent pas à l’aise avec la voiture mais aucun point n’a été marqué par l’écurie Suisse. Elle est de plus devancée par Marussia et menacée par Caterham au classement constructeur qui est pris en compte pour l’attribution des chèques en fin d’année. Autant dire que l’équipe créée par Peter Sauber sera obligée de marquer quelques points d’ici la fin de la saison, sous peine de faillite et disparition.

Giedo van der Garde, McGregor, Sauber, peter Sauber Monisha Kaltenborn, problèmes financiers Sauber

C’est dans ce contexte, que la nouvelle rumeur annonce le Néerlandais Giedo Van der Garde (un des pilotes de réserve cette année) dans le baquet d’Adrian Sutil pour 2015 et peut-être dès cette fin de saison. Selon le journal Algemeen Dagblad, les sponsors du pilote Allemand (dont Medion)seraient en retard dans leurspaiements et Sauber aurait vraiment besoin de nouvelles liquidités le plus rapidement possible pour conclure cette saison. Avec la quasi disparition de la piste  Russe, c’est le sponsor de Van der Garde, l’entreprise de vêtements McGregor qui pourrait combler ces trous.

Ce ne serait donc pas une réelle surprise de voir Adrian Sutil débarqué de chez Sauber, tant il a déçu cette saison. Alors que Simona de Silvestro est-elle aussi en négociation pour 2015, les baquets devraient vraisemblablement être attribués selon le montant du chèque et la solution apportée. Dommage pour une équipe qui a fait débuter des pilotes comme Kimi Raikkonnen ou Felipe Massa. Mais Suber n’a plus le choix, elle joue sa survie…
Vous avez dit opération de sauvetage ?