27/08/2014

La guerre est déclarée chez Mercedes : Hamilton et Rosberg s’attaquent par médias interposés

Alors que depuis le début de la saison on sentait les tensions et les risques de collisions s’accentuer de course en course, le point de non-retour semble bien avoir été franchi au Grand-Prix de Belgique dimanche dernier. Et Mercedes AMG s’est peut-être bien rendu compte trop tard du danger et des dégâts que cette situation allait occasionner.
En effet, à force de se frôler (Bahreïn), de se bloquer « intentionnellement » (Monaco) ou de se fermer la porte (Hongrie), le pire allait finir par se produire. Ce qui fut donc le cas à Spa, avec Nico Rosberg qui attaqua de manière délibérée et inutile Lewis Hamilton  au 2ème tour seulement. Résultat : deux voitures endommagées et course ruinée pour Hamilton. Celui-ci, déjà fou de rage après Monaco, a habilement mené sa contre-attaque via médias interposés dimanche en fin de soirée.

F1, Formule 1, Nico Rosberg et Lewis Hamilton, Monaco, la guerre est déclarée, Totto Wolff, Niki Lauda, coéquipier

Mais pour comprendre comment et pourquoi on en est arrivé à ce point, il faut aussi s’intéresser à l’histoire entre les deux hommes.  Ainsi, les deux se connaissent depuis l’âge de 10 ans, ont déjà été coéquipiers dans les catégories inférieures par le passé et sont voisins dans leurs appartements de Monaco. Ajoutez à cela, que les deux hommes voyagent en mobile-home sur les Grand-Prix (presque côté à côte), et vous comprendrez que les deux se connaissent et s’entendaient peut-être (trop) bien, voici peu de temps encore. L’un et l’autre connaissent donc parfaitement les forces et faiblesses de l’autre, et c’est donc un élément supplémentaire qui aurait dû sans aucun doute être pris en compte en début de saison par les Managers de Mercedes. D’autant plus que ce n’est pas la première fois que Lewis Hamilton a des tensions avec son équipe. Rappelez-vous les incidents avec Alonso qui leur coûtèrent aux deux le titre face à Raikonnen en 2007…

F1, Formule 1, Nico Rosberg et Lewis Hamilton, Monaco, la guerre est déclarée, Totto Wolff, Niki Lauda, coéquipier

Car comme le disait Eddie Jordan sur BBC dimanche soir, cette situation allait inévitablement arriver : deux pilotes de talents, avec la meilleure voiture et se lançant des piques sur leurs parcours personnels et professionnels dans les médias…cela ne pouvait que se terminer par un incident sur et en dehors de la piste…Et c’est précisément là que Totto Wolff et les dirigeants de Mercedes ont selon lui fauté : il fallait fixer des règle précises dès le début et ne pas les laisser se battre ainsi et s’énerver lorsque le pire s’est produit. En effet, quand c’est trop c’est trop tard et on ne peut en vouloir aux pilotes d’avoir utilisé cette liberté poussé les limites du combat au-delà de l’acceptable…

Or maintenant, la bataille des Ardennes s’est transformée en guerre froide : Selon Hamilton, Rosberg aurait délibérément choisi en Belgique de ne pas sortir de la trajectoire et prendre l’échappatoire afin de "pour prouver quelque chose ». « Il a avoué  l’avoir fait exprès » lançait encore le Britannique. Ce à quoi Rosberg répliquait : « Ce n’est qu’un incident de course et les commissaires l’ont jugé ainsi. Je ne pense pas avoir pris de risque, j’étais bien plus rapide Devais-je attendre ? Je ne le crois pas »

F1, Formule 1, Nico Rosberg et Lewis Hamilton, Monaco, la guerre est déclarée, Totto Wolff, Niki Lauda, coéquipier

 

De quoi donner le ton et l’ambiance pour la prochaine course à Monza, car Totto Wolff (tout comme Niki Lauda) est furieux contre Rosberg : « s’accrocher au 2ème tour est inacceptable, ils ne savent pas encore ce dont je suis capable… ».  Mercedes a donc décidé de sévir et d’intervenir.
Nico Rosberg est donc prévenu, il a certes augmenté son avance au championnat de 18 points, mais il a peut-être commis plus qu’une erreur de pilotage à Spa. Car il s’est non seulement mis le public à dos (il fut hué et conspué sur le podium), ses managers ne toléreront plus aucun écart, mais il est maintenant face à un Lewis Hamilton qui s’est mis en mode « guerrier ». Et l’Anglais a déjà l’expérience des duels entre coéquipiers et de la course au titre. Au contraire de Rosberg qui devra non seulement redorer sa réputation plus qu’entamée mais aussi tenir la pression médiatique et sur la piste. Réponse dès le 5 septembre sur le circuit de Monza…

F1, Formule 1, Nico Rosberg et Lewis Hamilton, Monaco, la guerre est déclarée, Totto Wolff, Niki Lauda, coéquipier

 

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.