31/07/2014

Transferts 2015 et Silly Season: Il faut sauver le soldat Button

Chaque année pendant la pause estivale, les rumeurs les plus folles sur d’éventuels transferts circulent dans le paddock de la Formule 1. Fondées ou non, simples intimidations ou pas, les bruits lancés au cours de cette période appelée communément « Silly Season » par les spécialistes de Formule 1, affole souvent la Une des magazines et journaux.
Cependant, cette année devrait finalement être un peu plus calme et silencieuse que prévu. La faute à…Fernando Alonso qui en prenant la deuxième place du GP de Hongrie a conforté la 3ème place au général constructeurs de Ferrari, se privant de ce fait de l'option de transfert qu'il aurait pu exercer si la Scuderia avait chuté à la 4ème place au soir de ce 11ème Grand Prix de la saison, et qui aurait redistribué et affolé toutes les cartes des transferts…

arton35535.jpg

Toutefois ne vendant pas la peau de l’ours avant de l’avoir tué, car plusieurs autres pilotes sont encore au cœur de folles rumeurs et d’autres sont sur la sellette comme le pauvre Jenson Button chez McLaren. En effet, l’équipe de Woking essaie de faire le forcing, sous l’impulsion de Honda (le motoriste pour 215) afin d’engager un gros calibre dès la saison prochaine. De ce fait, les deux pilotes titulaires n’ayant pas encore été confirmés, cela laisse encore passablement de temps et de marge de manœuvre au motoriste Japonais pour sortir son chéquier et pêcher un gros poisson. Et si Kevin Magnussen issu de la filière « jeunes pilotes » de McLaren semble avoir les faveurs de la côté pour rester, celui qui pourrait faire les frais d’une arrivée dès 2015 est bien le champion du monde 2009 Jenson Button. Assez curieux lorsque l’on se rappelle que le Britannique était par le passé pilote au sein de la propre écurie Honda F1 alors dirigée par Ross Brawn. D’autant plus que ses résultats des dernières courses n’ont pas été si décevants que cela avec une voiture loin d’être à la hauteur des ambitions de Ron Dennis. On se rappelle aussi que Jenson avait parfaitement tenu sa place aux côtés de l’autre champion du monde Britannique Lewis Hamilton pendant les saisons 2010 à 2012.

arton35413.jpg

Bref, Button ne serait-il pas (plus) assez intéressant sur le plan marketing pour le motoriste Japonais ou ses performances ne sont-elles vraiment plus à la hauteur d’une équipe qui veut viser le titre dès l’année prochaine ? Difficile à croire, bien qu’on soit d’accord sur le fait que le Britannique qui aura 35 ans l’année prochaine ne soit plus au crépuscule de sa carrière. Suffisant pour le sacrifier au profit de la jeunesse de Magnussen ? La réponse est oui si Ron Dennis a dans ses plans l’objectif de rapatrier Lewis Hamilton ou de s’offrir le quadruple champion du monde Sebastian Vettel, mais elle est négative s’il pense que Kimi Raikkonnen ou Fernando Alonso (33 ans) soient les meilleurs hommes pour apporter de la fraîcheur à l’écurie de Woking.

arton35527.jpg

Si on part du principe que Vettel (qui pourrait être tenté par un nouveau défi) et Alonso ne soient pas libres avant 2015 et que Lewis Hamilton serait fou de quitter la meilleure écurie du plateau, il ne reste guère que les jeunes loups Bottas et Kvyat ainsi que Raikonnen et Grosjean sur le marché pour la saison prochaine. Or on voit mal les deux premiers cités être lâchés par leur équipes. Ne reste donc guère plus que Romain Grosjean sur le marché. Bien que ce dernier dispose du soutien d’Eric Bouiller ce serait une assez grande folie de séparer de Button pour laisser la place au rapide mais inconstant Français. Surtout qu’en 215 Alonso, Vettel voire Hamilton seront libres. Alors Monsieur Ron Dennis, ne vaudrait-il pas mieux dès à présent d’offrir une année de contrat supplémentaire (avec option) à Jenson Button. Il sera bien assez tôt de rediscuter de tout cela dès avril 2015. Quand on vit disait que la pause estivale devait rester calme…

 

29/07/2014

Le classement spécial du blog : « Driver of the Race Hongrie»

Best of du GP de Hongrie

casque or.jpg
1.Daniel Ricciardo: 5 points et casque d’or
Fantastique victoire et fantastique sourire sur la plus haute marche du podium de ce GP de Hongrie de folie. Bien que le jeune Australien ait été aidé par les circonstances (entrée de la Safety Car), il a pleinement mérité sa victoire en gérant sa course et saisissant l’unique opportunité de dépassement sur Hamilton qu’il a eu en cette fin de course. Cette superbe manœuvre était également digne des plus grands pilotes et il n’a ensuite fait qu’une seule bouchée de Fernando Alonso. A l’heure où Sebastian Vettel éprouve de plus en plus de difficultés avec la Red Bull,  Daniel Ricciardo est en train de se faire un nom en Formule 1 et confirmer tous les espoirs placés en lui.

casque argrent.jpg
2. Fernando Alonso 3 points et casque d’argent
A 5 tours près. Oui à 5 tours près Fernando Alonso fêtait sa première victoire de la saison et la première pour Ferrari depuis bien trop longtemps…Sauf que Daniel Ricciardo est passé par là et que les gommes de l’Espagnol étaient complétement usées et en fin de vie. Dommage pour Fernando qui avait lui aussi su tirer les bonnes cartes dans cette loterie de début de course et qui aurait pu enfin ramener de la joie à Maranello. Seule consolation pour la Scuderia, ils reprennent la 3ème place constructeurs à Williams et empêchent ainsi tout départ d’Alonso de l’équipe avant 2015. L’Espagnol le savait-il au moment de monter sur le podium… ?

casque bron.jpg
3. Lewis Hamilton 2 points et casque de bronze
Quelle remontée, quels dépassements encore une fois de Lewis Hamilton. Pourtant tout ne fut pas facile, et encore moins avec son coéquipier Nico Rosberg. Les deux hommes se livrèrent une bataille à distance intense, jusqu’à ce que l’Allemand revienne sur l’Anglais et que le Team demande à Hamilton de laisser passer Rosberg. Cependant Lewis qui savait trop bien l’importance mathématique, temporelle et psychologique que cela aurait apporté à son coéquipier décida de ne pas obéir aux ordres. Cela aura peut-être coûté la victoire à l’Allemand, mais comment en vouloir à Lewis quand on sait que les deux hommes ont plus de 50 points d’avance au championnat sur leurs poursuivants ? Lequel terminera furieux et dans les roues de Lewis qui le maintiendra avec force et à la limite derrière lui. Cependant il mérite son point pour son pilotage et sa remontée.

Les Malus du GP :
flèche.jpg
-5pts: Romain Grosjean
Le pauvre Romain Grosjean est sorti tout seul comme un grand pendant la phase de Safety Car, comme il l’avouera suite à la course. Sous une piste glissante, il a sans raison apparente perdu la maîtrise de sa voiture et a été éliminé après moins de 10 tours. Lui qui vise une place dans une plus grande équipe l'année prochaine aurait certainement voulu faire meilleure impression sur sa carte de visite et d'exploits...

-3pts : Sergio Pérez:
Le Mexicain s’est malheureusement encore une fois accroché (cette fois avec son coéquipier) et a ensuite terminé sa course en heurtant violemment le mur de la ligne droite de départ suite à une sortie trop rapide dans le dernier virage.  Une erreur qui expédiera sa Force India hors course, et totalement démolie. Après des qualifications compliquées et un début de course difficile, les vacances lui feront le plus grand bien….

-2pts : Pastor Maldonado:
Notre cher ami Pastor Maldonado est encore parvenu à faire parler de lui. Relégué assez loin en milieu d classement, il s’est accroché avec Jules Bianchi en coupant la route au Français. En ressortant des stands, il a failli récidiver avec le pilote tricolore qui a su l’éviter de justesse. Pas à l’aise sous la pluie et peu performant sur le sec, mais avec un contrat en béton pour 2014 et 2015, on ne sait pas très bien quelle est sa motivation avec cette Lotus mal conçue. Peut-être s’ennuyait-il ?
Classement Général Driver of the Race 11/19

1. Rosberg 28 pts
2. Hamilton 28 pts
3. Ricciardo 14 pts
4. Bottas 8 pts
5. Alonso 8 pts
6. Hülkenberg 3pts
7. Vettel 2 pts
8. Kvyat 2pts
9. Magnussen 1 pt

10. Bianchi 0pt
11. Button 0pt
12 Ericsson 0 pt

13. Grosjean -3 pts
14. Perez -4pts
15. Chilton - 5pts
16. Kobayashi – 5pts
17.Massa- 7pts
18. Vergne – 8 pts
19. Raikonnen -11pts
20. Maldonado - 12pts
21. Gutierrez – 19pts
22. Sutil - 20 pts

28/07/2014

Fantastique victoire de Ricciardo au terme d’un incroyable GP de Hongrie

Avec un départ donné sous une piste mouillée et glissante et une pluie jouant au chat et à la souris, le GP de Hongrie a offert de superbes surprises et rebondissements. Alors que Nico Rosberg était parti en tête et avait déjà près de 7 secondes d’avance après 4 tours, Lewis Hamilton était lui parti des stands après que sa voiture eut pris feu en qualifications. Toutefois cette avance ne lui servira à rien, puisque dès le 5ème tour, la Safety Car fera une première apparition suite à un crash de Marcus Ericsson. Ce sera le premier accident d’une longue série, puisque ensuite Romain Grosjean (pendant la Safety Car) et Nico Hülkenberg (qui percuta son coéquipier Pérez) partiront également à la faute.

Le rôle de la Safety car
L’entrée de la Safety Car en piste chamboulera ainsi une grande partie des positions établies, puisque les 4 premiers (Rosberg-Botta-Vettel-Alonso) n’auront pas le temps de rentrer tout de suite aux stands pour changer de gommes, alors que leurs poursuivants utiliseront  cette opportunité à bon escient.
C’est ainsi que les McLaren prirent la tête en misant sur des pneus intermédiaires et une course pluvieuse. Néanmoins la piste s’asséchant et la pluie faisant ses adieux, le pari ne s’avérera pas fructueux pour Button et Magnussen. Le spectacle n’était toutefois pas terminé pour autant puisque c’était au tour de Pérez (au 23ème tour) de sortir de piste dans le dernier virage, provoquant encore une fois l’entrée de la Safety car.
Plusieurs pilotes en profitent pour rentrer à nouveau aux stands, mais pas Alonso qui s’emparera ainsi du commandement de la course pour ne plus la lâcher de sitôt. Hamilton et Ricciardo profiteront également de ce scénario complètement fou pour revenir sur Rosberg, les deux Mercedes se retrouvent ainsi  repoussées à se battre pour le podium, pendant que Vettel passera tout près de l’élimination en sortant au dernier virage comme Pérez. Le quadruple champion du monde repartira mais il terminera  7ème derrière Raikkonnen (6ème) et Massa (5ème).

sans_titre_170.jpg

Un trio de tête en lutte pour la victoire
Peu après la mi-course Rosberg qui devait lui encore une fois changer de pneus restera bloqué derrière Hamilton pendant plus de 5 tours, lequel ne le laissera pas passer malgré les demandes de son équipe. Fou de colère l’Allemand repartira avec des pneus neufs à 15 tours de l’arrivée mais avec passablement de retard sur le trio de tête (Alonso-Hamilton-Ricciardo) qui se livraient une superbe et incroyable bataille sur le Hungaroring. Et là, on assista au show du Super Ricciardo avec un coup de génie digne des plus grands. Resté derrière Hamilton qui ne parvenait pas à passer Alonso alors encore en tête, l’Australien dépassera le pauvre Lewis de manière incroyable avec une superbe manœuvre sur ce circuit réputé très étroit. Puis Ricciardo avalera le pilote Ferrari qui était parvenu jusqu’ici à garder la première place, synonyme de deuxième victoire de la saison pour Red Bull. L’Espagnol terminera finalement 2ème alors que Rosberg était revenu sur le trio.  Les deux pilotes Mercedes se livreront ainsi une bataille de « fratricide » digne des plus grands duels de coéquipier dans le dernier tour. Rosberg tentera le tout pour le tout, mais Hamilton lui fermera la porte, allant jusqu’à le pousser hors de la trajectoire (et de la piste) selon l’Allemand.

F1+Grand+Prix+of+Hungary+cRZPfNt1y3xx.jpg

La bataille de "chiffoniers" Rosberg-Hamilton
Nico repartira furieux de Budapest demandant à éclaircir la situation avec Hamilton, alors que l’Anglais n’en repartira non moins fâché et mécontent de l’ordre reçu de laisser passer Rosberg plus tôt dans la course. A l’heure de la trêve estivale, le mot « trêve » n’est donc peut-être pas celui qui caractérise le mieux l’ambiance chez Mercedes en ce moment. Preuve en est, la sortie de Lauda ce matin qui a lancé que ce fut une erreur de demander à Hamilton de laisser passer Rosberg…
Un dernier petit mot pour dire que les Sauber sont pour une fois en nets progrès, puisque Sutil a terminé 11ème à 1 seconde la dixième place conquise par Button. Quant à Gutierrez, il a malheureusement du abandonner sur problème de SREC, alors qu’il était 8ème et bien parti pour sauver les meubles (et les voitures) de Peter Sauber. Prochain épisode après les vacances le 24 Août sur le mythique circuit de Spa-Francorchamps en Belgique.F1+Grand+Prix+of+Hungary+lB9MKy2S4O3x.jpg

Classement du GP de Hongrie

01 D. Ricciardo Red Bull 70 tours 25
02 F. Alonso Ferrari +5.2 18
03 L. Hamilton Mercedes +5.8 15
04 N. Rosberg Mercedes +6.3 12
05 F. Massa Williams +29.8 10
06 K. Räikkönen Ferrari +31.4 8
07 S. Vettel Red Bull +40.9 6
08 V. Bottas Williams +41.3 4
09 J. Vergne Toro Rosso +58.5 2
10 J. Button McLaren +67.2 1

 
Classement Championnat
1. Rosberg 202 pts
2. Hamilton 191 pts
3. Ricciardo 131 pts
4. Alonso 115 pts
5. Bottas  95 pts