30/05/2014

Un Suisse en Formule 1 avec Lotus : Fabio Leimer a effectué des essais Pirelli

Lors d’une journée de test organisée par Pirelli et Lotus F1 Team, l’Argovien a eu l’honneur de piloter pour la deuxième fois de sa carrière (après les essais jeunes pilotes d’Abu Dhabi en 2011) une monoplace de Formule 1, avec comme principale mission d’effectuer des tests comparatifs entre différentes gommes Pirelli de démonstration. Représentant une véritable récompense pour son titre en GP2 de la saison dernière, cette journée d’essais a pleinement comblé le pilote de 25 ans et on espère qu’elle en appellera d’autres. De leur côté, les représentants de Pirelli et du Team Lotus F1 ont été impressionnés par les temps au tour de Fabio Leimer, ainsi que par son analyse précise et professionnelle.

En couvrant pas moins de  78 tours sur le circuit Paul Ricard,  au volant de la Lotus E21 avec laquelle Kimi Raikkonen avait remporté le Grand Prix d'Abu Dhabi en 2012, Fabio Leimer a donc vécu une journée incroyable et comme il le dit a beaucoup appris sur la voiture et les pneus par Pirelli qui étaient à sa disposition.
Fabio Leimer: « Je tiens à remercier l'équipe Pirelli et Lotus F1 pour cette expérience extrêmement précieuse, dont j'ai pu profiter pleinement et que je n’oublierais jamais »
.

Fabio Leimer, Formule 1, Fabio Leimer en Formule 1, Leimer recherche un baquet de F1, Sauber, Leimer et Sauber, Leimer effectue des test en Formule 1, Lotus Leimer

Le talentueux Argovien n’a non plus pas dit son dernier mot, et il croit encore fermement en ses chances : « Mon rêve c’est la Formule 1. C’est là que je veux aller mais j’ai déjà 25 ans, donc si je veux le faire, il faut que ça arrive rapidement. L’expérience que j’ai vécue [avec Pirelli] va certainement m’aider. »
C’est tout le mal qu’on lui souhaite, quand on sait que Fabio est soutenu par un généreux sponsor qui était prêt à offrir 14 millions à Sauber pour lui offrir un baquet pour cette saison 2014. Mais le Suisse n’était pas parvenu à convaincre Peter Sauber. Assez incroyable et regrettable d’ailleurs, car quand on regarde les performances de l’écurie Suisse et de ses pilotes en ce début de saison, on se dit que Fabio n’aurait pas pu fait pire…
En attendant une opportunité dans la catégorie reine du sport automobile, le pilote helvétique disputera prochainement les mythiques 24 Heures du Mans au sein de l’écurie Lausannoise Rebellion. On lui souhaite bonne chance et espère le retrouver prochainement en Formule 1.

Les commentaires sont fermés.